Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 22 % de la population serait plus vulnérable aux complications de la Covid-19 Environ 1,7 milliard de personnes, soit 22 % de la population mondiale, seraient atteintes de null

Depuis le mois de mai, l’étude Coronado, supervisée par les professeurs Bertrand Cariou et Samy Hadjadj, diabétologues à l'Institut du thoraxthorax (université de Nantes - Inserm - CHU de Nantes - CNRS), suivent une cohortecohorte de patients diabétiquesdiabétiques hospitalisés pour Covid-19Covid-19. On sait en effet que les diabétiques font partie des personnes les plus à risque de formes graves de la maladie. Une constatation étayée par les nouvelles données issues de cette étude et publiées dans la revue Diabetologia.

Selon les décomptes effectués par les médecins, 20,6 % des patients diabétiques admis à l'hôpital décèdent de la Covid dans les 28 jours suivant leur arrivée, 12,2 % restent hospitalisés, 16,9 % sont transférés dans un autre service, et seuls la moitié (50,2 %) sont aptes à rentrer chez eux, après un séjour moyen de neuf jours. Les facteurs aggravant le risque de décès sont un traitement anticoagulantanticoagulant, un taux élevé d'enzymesenzymes AST (pouvant indiquer une atteinte hépatitehépatite ou cardiaque) ou une dyspnéedyspnée. Plus étonnant, les patients traités avec des statinesstatines, une classe de médicaments anti-cholestérol, présentent un risque de décès 35 % plus élevé.

Voir aussi

Tout savoir sur le diabète

Tout cela confirme que les diabétiques font partie des patients à très haut risque et doivent faire l'objet d'une prise en charge particulière, mettent en garde les auteurs. D'autant plus qu'ils font souvent face à d'autres facteurs importants de comorbiditécomorbidité (obésité, problèmes cardiaques, cancercancer...).