Les seniors souffrant de diabète de type 2 sont les plus fragiles face au Covid-19. © Proxima Studio, Adobe Stock

Santé

Coronavirus : les diabétiques âgés sont les plus à risques

ActualitéClassé sous :Coronavirus , diabète , taux de mortalité

Le diabète est un facteur de comorbidité du Covid-19 identifié assez rapidement au début de l'épidémie. Une étude réalisée dans plus de 50 hôpitaux avec des patients diabétiques permet de déterminer quel profil est le plus à risque.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Du venin pour traiter le diabète, l'obésité et les allergies  Dans le sud de la Belgique, une équipe de recherche travaille sur un sujet un peu particulier. En utilisant du venin prélevé sur des animaux sauvages, des scientifiques espèrent développer des traitements contre le diabète, les allergies ou encore l’obésité. La chaîne Euronews nous en dit plus au cours de cet épisode de Futuris. 

Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, le diabète est connu pour être un facteur de comorbidité important avec, entre autres, l'obésité et l'hypertension. Mais le terme diabète décrit deux pathologies bien différentes : l'une est une maladie auto-immune, c'est le diabète de type 1, et l'autre est liée à l'alimentation, elle apparaît en général avec l'âge, c'est le diabète de type 2.

Pour comprendre un peu plus précisément quel diabète est le plus à risque et quelle part de la population est la plus à même de contracter une forme sévère du Covid-19, 51 hôpitaux français ont participé à l'étude Coronado (Coronavirus Sars-CoV-2 and Diabetes Outcomes) qui s'est déroulée durant le mois de mars dernier. Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue spécialisée Diabetologia.

Le diabète de type 2 est le plus fréquent

Plus de 1.300 patients séropositifs au Sars-CoV-2 et avec un long passif diabétique ou un diagnostic récent ont été considérés dans l'étude Coronado. Les hommes représentent 64,9 % de l'échantillon et l'âge médian est 69,8 ans. Au début du suivi, la majorité des patients, 907 personnes, n'étaient pas soignés en unité de soins intensifs, les 410 autres personnes l'étaient, avec une intubation trachéale ou non. Les médecins ont ensuite fait un point sur leur état de santé au septième jour.

Quel est le profil diabétique de ces patients ?

L'écrasante majorité, 88,5 %, des personnes considérées dans l'étude Coronado souffre d'un diabète de type 2. Ce diabète, qui n'est pas dépendant de l'insuline, se caractérise par une hyperglycémie, soit un taux de sucre trop élevé dans le sang. Il apparaît avec l'âge et se déclare vers 50 ans. A contrario, le diabète de type 1 ne concerne que 3 % de l'effectif de l'étude Coronado.

Organigramme résumé de l'étude Coronado. © Bernard Cariou et al. Diabetologia

Une combinaison de facteur de comorbidité

Malheureusement, le diabète de type 2 est souvent associé à d’autres facteurs de comorbidité qui rend les personnes particulièrement fragiles face au Covid-19 : 77 % des patients souffrent également d'hypertension et 51 % de dyslipidémie, un taux de cholestérol trop élevé dans le sang. Enfin, l'IMC médian des patients est de 28,4, ce qui, selon les normes, correspond à un surpoids.

Parmi les patients inclus dans l'étude, 20,3 % ont eu besoin d'une intubation trachéale et d'une ventilation mécanique. Et 10,6 % sont décédés avant le septième jour, alors que les patients ont été hospitalisés seulement 5 jours après l'apparition des symptômes. Ces morts prématurées concernent essentiellement les patients de plus de 75 ans. Aucune personne de moins de 65 ans avec un diabète de type 1 n'est décédée durant l'étude.

En conclusion, les hommes âgées souffrant d'un diabète de type 2 depuis longtemps, et des complications associées, sont particulièrement vulnérables au Covid-19.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !