Santé

Comment lutter contre le staphylocoque résistant aux antibiotiques ?

ActualitéClassé sous :vie , staphylocoque , résistance

Des scientifiques internationaux de haut rang se sont rassemblés à Londres, au Royaume-Uni, le 15 décembre dernier afin de mettre au point un moyen de transposer la recherche et le développement dans des solutions cliniques dans la lutte contre le staphylocoque résistant aux antibiotiques, le MRSA.

Comment lutter contre le staphylocoque résistant aux antibiotiques ?

Le bureau d'audit national britannique estime que, à l'échelle nationale, le MRSA (Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline) tue jusqu'à 5000 personnes par an. En outre, les infections liées aux soins de santé coûteraient à ces mêmes services environ 1,5 milliard d'euros par an. Le MRSA fait référence à toutes les souches de la bactérie commune du staphylocoque qui a développé une résistance à un ou plusieurs antibiotiques conventionnels.

Les conclusions atteintes par les chercheurs au Sommet de la science influenceront l'allocation de quelque 4,5 milliards d'euros de la part du gouvernement britannique pour financer la recherche sur les infections liées aux soins de santé. Des scientifiques néerlandais et canadiens ont rejoint leurs collègues britanniques pour discuter de nouvelles approches du diagnostic et pour examiner les éléments scientifiques qui régissent la transmission.

Le ministre britannique de la santé John Reid s'est adressé à l'assemblée de scientifiques: "J'ai déclaré auparavant que je remuerais ciel et terre dans la lutte contre la bactérie résistant aux antibiotiques. ... Si nous voulons combattre le MRSA de manière efficace, ce ne sera pas uniquement une question de propreté - la science peut également nous aider dans la bataille contre cette bactérie en perpétuelle mutation."

"La recherche scientifique est d'une importance vitale dans ce domaine, mais elle doit être associée à des applications pratiques afin de bénéficier aux patients grâce au contrôle et à la prévention de l'infection", a-t-il poursuivi.

Entre-temps, un scientifique britannique a dévoilé ce qui pourrait se révéler être un outil vital pour le contrôle efficace du MRSA. Peter Hawkey, du Birmingham Heartlands Hospital, a mis au point un test diagnostique capable d'identifier la bactérie en à peine deux heures, alors que les méthodes de dépistage actuelles nécessitent deux jours d'attente.

Le nouveau test peut non seulement identifier une souche particulière de MRSA, mais il peut également fournir aux médecins une analyse détaillée de sa structure génétique, facilitant le dépistage de la source de l'infection.

Jusqu'ici, le test n'a été évalué qu'en laboratoire, et de nouveaux essais en hôpitaux doivent commencer au début de l'année 2005. Sur la base de ces résultats, les dirigeants des soins de santé décideront de l'introduction généralisée de ces tests.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi