Santé

Journée Mondiale du Coeur 2004 : mauvaise hygiène de vie des enfants et des adolescents

ActualitéClassé sous :vie , journée , coeur

La mauvaise hygiène de vie des enfants et des adolescents augmente le risque de les voir développer des maladies cardio-vasculaires à l'âge adulte. C'est donc sous le signe de la jeunesse qu'a eu lieu le 26 septembre 2004 la Journée Mondiale du Cœur.

L'observation, chez les jeunes, de l'accroissement des facteurs de risque que sont l'obésité et la sédentarité est inquiétante. En effet, selon la Fédération Mondiale du Cœur (FMC), un enfant en surpoids aura 3 à 5 fois plus de chance de faire une attaque cardiaque avant l'âge de 65 ans.

Janet Voûte, directrice générale de la FMC, avance un autre chiffre alarmant : les 2 tiers de la population enfantine mondiale n'auraient pas une activité physique suffisante au maintien de leur bonne santé.

Ainsi, en plus des conseils sur les régimes alimentaires, l'accent devrait être mis sur les bienfaits de l'exercice physique régulier. Une constatation que le ministère de la santé avait déjà faite si l'on se souvient de la campagne d'affichage et des spots publicitaires qui encourageaient il y a quelques mois les français à faire plus d'exercice. La consommation de tabac, autre cheval de bataille du gouvernement, est le troisième facteur principal augmentant les risques de maladies cardio-vasculaire. D'après la FMC, à l'échelle mondiale, 25% des étudiants sont fumeurs et la moitié des enfants sont victimes de tabagisme passif.

La Journée Mondiale du Cœur a été l'occasion d'encourager la population mondiale à changer ses mauvaises habitudes. D'avantage d'activités physiques, adopter des comportements alimentaires sains et dire non au tabac ont été donc les maîtres mots des manifestations organisées par des associations dans une centaine de pays. Tout autour du monde, des personnes ont donc fait le premier pas vers une meilleure hygiène de vie en participant à des marches, en faisant de la course à pied ou en suivant des séances de remise en forme. Et comme rien ne vaut un esprit sain dans un corps sain, des forums scientifiques et des expositions ont été proposés au public afin de faire passer au mieux les messages de la Journée.

«Nous demandons également aux gouvernements du monde entier de s'engager en adoptant et en implantant des politiques qui aident à réduire les facteurs de risque reliés aux maladies du coeur.», a ajouté le professeur Philip Poole-Wilson, président de la FMC.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi