Santé

L'analogique, futur des implants cochléaires ?

ActualitéClassé sous :vie , cochlée , analogique

Un chercheur du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a développé une puce pour implants cochléaires qui consommerait juste un demi milliwatt, soit un dixième de la puissance requise par les dispositifs actuels.

LA COCHLEE EST L'ELEMENT DE L'OREILLE INTERNE QUI CONTIENT LES RECEPTEURS DE L'AUDITION. CETTE IMAGE PRESENTE UNE COCHLEE DE COBAYE ENCORE APPELEE LIMAÇON Crédits : INSERM

Afin d'économiser de l'énergie, le nouveau système effectue la plus grande partie de son travail avec des circuits analogiques et non numériques.

Ainsi, au lieu de numériser le signal auditif immédiatement à la sortie du microphone, la puce mise au point par Rahu Sarpeshkar maintient ce signal sous une forme analogique et ne le transforme qu'en fin de parcours, au niveau du contrôle des électrodes chargées de stimuler les nerfs de la cochlée.

Les circuits créés à cet effet font appel à des transistors CMOS (Complementary Metal Oxide Silicon), intégrés de manière à consommer le moins d'énergie possible.

Attendue sur le marché d'ici deux ans, cette puce pourrait constituer, selon ses pères, un élément de choix des implants "longue durée" de prochaine génération, destinés à être entièrement insérés sous la peau du patient.

Cela vous intéressera aussi