Santé

Les prothèses mammaires PIP retirées du marché

ActualitéClassé sous :médecine , prothèse mammaire , Poly Implant Prothèse

Les prothèses mammaires commercialisées par la société Poly Implant Prothèse (PIP), emplies de gel de silicone, sont défectueuses à cause d'une fraude du fabricant. L'Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) a suspendu leur mise sur le marché. Au moins 30.000 Françaises sont concernées. Elles peuvent consulter leur chirurgien et appeler un numéro vert pour information.

Les implants pré-remplis commercialisés depuis 2001 par l'entreprise PIP sont douteux. Leur commercialisation est suspendue. Les femmes qui en portent doivent consulter un chirurgien. © Benko Szolt/Fotolia

En France, les implants pré-remplis ont refait leur apparition sur le marché en 2001, et 50.000 sont posés chaque année. Des signalements de professionnels et d'utilisatrices ont montré un taux de rupture anormal des prothèses fabriquées par la société Poly Implant Prothèse (PIP). Une inspection de l'Afssaps a montré que le gel de silicone avait été modifié par l'entreprise et n'avait donc été soumis à aucune évaluation. Cette modification date de 2001 et concerne la grande majorité des implants provenant de cette entreprise.

Ces prothèses concernent 30.000 à 40.000 femmes, qu'elles aient été opérées en France ou à l'étranger, pour de la chirurgie esthétique (dans 80% des cas) ou une reconstruction après un cancer du sein. Les effets secondaires sont les mêmes qu'avec d'autres prothèses (risque de rupture et d'inflammations locales) mais ils sont plus nombreux et surviennent plus tôt.

Aucune autre complication n'a été observée. Si vous avez des implants mammaires, vous devez tout d'abord vérifier sur les comptes rendus opératoires et la carte d'implant quel type de prothèse a été utilisé par le chirurgien. Si vous ne disposez pas de ces informations, adressez-vous directement à votre chirurgien ou à l'établissement qui vous a prise en charge.

Vérifier les comptes rendus opératoires

Si vous portez des prothèses PIP, un examen adapté vous sera prescrit par le chirurgien (dans le cadre d'un suivi de toute façon prévu pour toutes les femmes porteuses d'implants mammaires). Si l'implant est rompu - et seulement dans ce cas - son remplacement est recommandé. S'il s'agissait d'une opération de reconstruction mammaire, tous les frais seront pris en charge par l'Assurance-maladie.

S'il s'agit d'une opération esthétique, les examens et le retrait potentiel sont pris en charge. Le remboursement du remplacement est en discussion. De même que la poursuite en justice de l'entreprise PIP...

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter les questions-réponses de l’Afssaps ou appeler le numéro vert (gratuit à partir d'un poste fixe) : 0 800 636 636.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi