Et si les nudges pouvaient nous aider à prendre la bonne décision concernant la vaccination ? © d_odin, Adobe Stock
Santé

Encourager à la vaccination : la solution Nudge ?

ActualitéClassé sous :vaccin anti-Covid , Pandémie , psychologie

Devant le défi de faire accepter la vaccination au grand public, toutes les solutions sont imaginées. L'une d'entre elles consiste à insérer des nudges dans l'environnement des individus en envoyant des SMS. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Pourquoi avons-nous plus peur des vaccins que des médicaments ?  Près d’un Français sur quatre refuse de se faire vacciner. La plupart des gens n’ont pourtant aucune réticence à avaler des médicaments. D'où vient cette différence ? 

À ce jour 34,4 millions de personnes sont totalement vaccinées. Ce chiffre est encourageant, pourtant, il reste encore trop faible pour maîtriser de façon efficiente la circulation du virus. En témoignent la hausse de l'incidence et des admissions en réanimation dans certaines régions moins vaccinées que les autres. La communication, trop verticale du gouvernement français, continue à faire l'objet de critiques. En effet, le problème de l'adhésion à la vaccination n'est probablement pas dû principalement à la faible fraction des individus très polarisés idéologiquement sur cette question. Il concerne davantage les personnes qui omettent d'aller se faire vacciner pour différentes raisons (oubli, procrastination, etc.) ou n'ont pas accès à suffisamment d'informations pour se faire une idée éclairée sur les vaccins. Des chercheurs américains publient leurs résultats à ce sujet dans la revue Nature.

Qu'est-ce qu'un nudge ? 

Appelé aussi « paternalisme libertarien », l'exemple prototypique pour illustrer la théorie des nudges est le suivant : afin d'empêcher les hommes d'en mettre partout lorsqu'ils se servent de pissotière, l'aéroport d'Amsterdam a inséré des petites mouches artificielles dans les urinoirs. La technique a été radicalement plus efficace que tous les messages de prévention ou de conscience morale. Une diminution de 80 % sur les déversements de pipi à côté des urinoirs fut observée. Cette petite mouche est un nudge : un stimulus inséré dans l'environnement afin d'apporter un coup de pouce aux individus (sans leur interdire d'options de choix) dans leur prise de décision afin d'aboutir à des conséquences meilleures pour eux-mêmes et pour la vie en commun. 

Les résultats antérieurs 

Dans le cadre de la santé publique, les nudges sont souvent mobilisés : alimentation, sport, décisions de santé en général, etc. Concernant la vaccination, ce n'est pas la première fois que nous les voyons à l'œuvre. Des expériences anciennes et d'autres plus récentes ont tenté d'évaluer l'efficacité de certains nudges pour augmenter la vaccination contre la grippe de certaines populations. En général, ces études se sont révélées être un succès. 

Se vacciner contre la Covid-19 est d'une importance cruciale. Premièrement, cela permet de réduire la survenue de forme grave de la maladie, ce qui a pour conséquence d'alléger la pression sur le service hospitalier pour que ce dernier puisse se consacrer aux autres malades. Deuxièmement, cela permet probablement de réduire les contaminations. Troisièmement, cela entrave la fréquence de mutation du virus. L'importance de trouver des moyens d'accroître la vaccination est donc cruciale.

Les nudges sont des outils qui ont déjà été mobilisés dans l'objectif d'accroître la vaccination. © terovesalainen, Adobe Stock

Deux nouveaux essais randomisés pour tester l'efficacité des nudges 

Les types de nudges utilisés pour augmenter le taux de vaccination n'étaient pas aussi discrets que les mouches de l'aéroport d'Amsterdam. Les expérimentateurs utilisent généralement ce que l'on appelle des messages de rappel. Dès lors, l'aspect subtil du nudge est altéré mais la formulation du message est adaptée pour jouer sur des leviers psychologiques précis qui conduiront, selon les prédictions des scientifiques, à accroître la vaccination.

Dans les deux études réalisées à intervalles de temps différents, les messages envoyés avaient pour objectif de prévenir seulement les participants que leur vaccin était disponible dans un centre médical proche, et dans certains sous-groupes, de les informer sur la vaccination à l'aide d'une courte vidéo. Ces techniques ont globalement conduit à un accroissement conséquent des vaccinations effectuées.

Les nudges luttent contre l'influence de notre environnement mal agencé. © Kana Design, Adobe Stock

Une technique vouée à l'échec dans certains cas 

Plusieurs points sont à évoquer concernant les limites de ces nudges.

  • Le premier est qu'ils ne pourront fonctionner que chez des personnes possédant un téléphone, diminuant de fait l'influence auprès de certaines classes sociales plus pauvres de la population, qui sont généralement celles ayant besoin d'une logistique adaptée pour pouvoir se faire vacciner.
  • Le second est le probable échec de cette méthode pour la frange polarisée de la population sur la question des vaccins ou des vaccins Covid-19 en particulier.

En effet, on voit mal comment un simple message de rappel pourrait les amener à la vaccination. De même, la remise en cause des autorités épistémiques étant monnaie courante au sein de ces groupes, la vidéo informative émanant de sources d'autorités scientifiques ne sera probablement pas de grande utilité. Les nudges sont un courant théorique séduisant pour que nous parvenions tous à réduire l'influence d'un environnement parfois mal agencé et le transformer de façon à ce qu'il nous incite à prendre les décisions que nous souhaitons prendre. Néanmoins, il ne faut pas que cette solution vienne occulter les tentatives d'amélioration de la communication et des stratégies politiques et sociales.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !