Quand nous sommes en groupe, nous mangeons plus, et plus encore si les personnes avec qui nous mangeons sont des proches. © Monkey Business, Fotolia

Santé

Nous mangeons plus entre amis ou en famille que tout seul

ActualitéClassé sous :Nutrition , bien manger , repas entre amis

Une récente revue de la littérature scientifique confirme ce que nous remarquons quasiment tous dans nos vies personnelles : nous mangeons plus en compagnie de nos amis ou de notre famille que lorsque nous sommes seuls.

Un restaurant entre amis, un dimanche midi en famille ou encore un repas de fête (anniversaire, fête religieuse, etc.) est souvent synonyme d'excès. Les études d'observations confirment nos comportements et nos intuitions : nous mangeons bien plus lorsque nous sommes en présence d'amis ou avec de la famille que tout seul. Comment cela s'explique-t-il ? Détails. 

Une histoire de pression sociale ?

Tout d'abord, le niveau d'intimité des personnes avec qui nous mangeons tiendrait une importance toute particulière. On mange bien plus lorsqu'on est en présence d'amis proches que tout seul. Pourtant, aucune différence n'est observée lorsque les personnes qui sont à notre table sont des connaissances ou des étrangers. Les chercheurs arguent l'hypothèse de faire bonne impression et de tenir une bonne image devant les gens qui ne nous connaissent pas. 

Ensuite, les biais sociaux implicites qui se cachent en chacun de nous peuvent aussi expliquer en partie nos comportements. Une femme aura tendance à moins manger en présence d'un homme et une personne obèse mangera peut-être moins en communauté de peur de se voir infliger des jugements négatifs. On pourrait aussi penser que, si vous avez la réputation du gros mangeur dans votre groupe d'amis, cela vous pousse à manger plus qu'à votre habitude, seulement pour conserver ce statut. 

Finalement, le contexte est peu étudié par les scientifiques, ce qui est bien dommage. Il pourrait peut-être aussi expliquer une partie des excès entre personnes proches. Souvent, se réunir est synonyme de fête ou de célébration d'un évènement qui occasionne un ensemble de rituels invitant à manger plus. 

Partager un repas, c'est avant tout prendre du plaisir. Évitez donc de gâcher en mangeant trop. © k2photostudios, Fotolia

Alors, mieux vaut manger seul ou en groupe ?

Un repas partagé est toujours plus bénéfique qu'un repas seul. C'est d'ailleurs un grand principe de base du mode de vie méditerranéen : ne jamais manger seul. On peut donc partager un repas sans forcément se goinfrer. Il convient plutôt de tenter de se libérer de cette pression sociale étouffante qui peut parfois nous pourrir la vie. Accepter l'image que l'on renvoie, c'est avant tout accepter notre identité dans toute sa complexité. Alors manger à votre faim et ne vous préoccupez pas des autres. Prenez du plaisir et évitez les excès. 

  • Nous mangeons plus en groupe que tout seul.
  • Cela s'expliquerait par différents mécanismes sociaux comme l'image que l'on renvoie, notre genre, notre sexe ou encore notre poids. 
  • Quoi qu'il arrive, il vaut mieux manger accompagné que seul et tenter de se libérer de la pression sociale qui peut nous pousser à manger plus.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi