Santé

En vidéo : des asticots pour nettoyer nos plaies !

ActualitéClassé sous :médecine , asticot , larve

Personne ne prendrait cet article au sérieux s'il était publié un premier avril. Et pourtant l'information est bien réelle, vérifiée même, et depuis très longtemps : les asticots sont capables de combattre des infections, bien mieux que certains antibiotiques.

Asticots à usage médical, commercialisés par Monarch Labs.

Ainsi, le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) se pose comme l'espèce la plus pathogène du genre Staphylococcus, étant responsable d'intoxications alimentaires, d'infections suppurées, et même parfois de septicémie. Certains souches en sont aussi associées aux germes multirésistants aux antibiotiques. Des chercheurs de Manchester (Grande-Bretagne) ont entrepris plusieurs études comparatives sur le traitement d'ulcères aux pieds, malheureusement assez communs chez les diabétiques notamment, provoqués par une circulation sanguine rendue déficiente par un taux de glucose élevé.

Staphylococcus aureus. Source : United States Department of Agriculture

Habituellement, ces lésions qui s'infectent facilement sont provoquées par une souche de S. aureus résistante et difficile à combattre. Andrew Boulton, de l'Université de Manchester, a tenté l'expérience avec des asticots. Ces larves se nourrissent de chair en décomposition et en putréfaction, et ont souvent été utilisées au cours de l'Histoire pour lutter contre l'infection, depuis l'Empire romain (et peut-être bien avant) jusqu'à la guerre civile américaine, et le sont toujours dans certains pays nordiques et caucasiens.

L'idée de Boulton était que les asticots, s'il étaient capables de vaincre une infection, devaient aussi pouvoir éliminer le fameux S. aureus qui s'y développait. Et ça a marché ! Les plaies infectées de 12 patients sur 13 ont été totalement guéries après cinq à six applications d'asticots d'une durée de quatre à cinq jours consécutifs.

Traitement d'ulcère au pied par application d'asticots. Source : CBS2.

Boulton poursuit maintenant ses travaux en collaboration avec des microbiologistes pour tenter de découvrir le secret de ces larves. Et notamment d'apprendre si elles dévorent simplement la chair infectée, éliminant les staphylocoques lors de leur digestion, ou s'ils sécrètent un antibactérien naturel.

Les asticots font actuellement l'objet d'élevages à usage médical (il s'agit de larves vivantes stérilisées de l'espèce Phaenicia sericata), ainsi que pour la pêche, où ils servent d'appât. Dans ce dernier cas, il existe aussi des distributeurs automatiques d'asticots, notamment en Grande Bretagne.

Cela vous intéressera aussi