Santé

Les reptiles domestiques transportent des salmonelles

ActualitéClassé sous :médecine , reptile , tortue

Les tortues, lézards, serpents et autres reptiles ne sont pas sans danger. Ces animaux de compagnie de plus en plus convoités sont en effet porteurs de bactéries dangereuses qui peuvent transmettre la salmonellose, une maladie parfois grave chez l'enfant.

Les tortues, les animaux rêvés pour votre tout petit ? Mieux vaut réfléchir à deux fois avant d’en adopter une car elles transportent des germes dangereux pour la santé. © Melissa Hillier, Flickr, cc by 2.0

Depuis quelques années déjà, les reptiles en tout genre, serpents, lézards et tortues, se sont invités dans les maisons. Les enfants et les adolescents apprécient de plus en plus ces animaux de compagnie qui nécessitent généralement moins d'attention et de soins que les chats ou les chiens. En 2003, 3 % des foyers français possédaient un reptile, contre environ 26 % qui sont propriétaires d'un chien.

Si certains reptiles sont venimeux pour l'Homme, ce n'est pas leur venin qui effraie les spécialistes de l'Institut de veille sanitaire (Invs), mais plutôt les microbes qu'ils transportent. Ils ont fait part de leurs inquiétudes dans deux études scientifiques, toutes deux publiées dans le premier bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'année 2014. Selon eux, la présence de ces animaux au sang froid représenterait un risque infectieux important, notamment pour les enfants en bas âge.

Les salmonelles appartiennent au genre des entérobactéries Salmonella. Elles provoquent deux types de maladies : des gastro-entérites par intoxication alimentaire (salmonelloses), et des fièvres typhoïdes et paratyphoïdes.© NIAD, Flickr, cc by 2.0

Depuis longtemps, les reptiles sont connus pour être des réservoirs de salmonelles, les bactéries responsables de la salmonellose. Cette maladie infectieuse est caractérisée par de fortes diarrhées, de la fièvre et des crampes abdominales. Bien que souvent sans conséquence, elle peut être grave chez les personnes fragiles comme les seniors, les jeunes enfants et les individus immunodéprimés. Dans ces nouveaux travaux, les chercheurs ont reporté le nombre de Salmonelloses liées à la présence d'un reptile domestique. Ces chiffres devraient faire réfléchir les parents à deux fois avant d'accueillir ce genre d'animal chez eux.

Les tortues, un danger pour les petits

Dans la première étude, les chercheurs ont épluché la littérature scientifique de ces 20 dernières années. Cette analyse leur a permis d'identifier 871 cas décrits de salmonellose liées à une exposition aux reptiles, dont quatre décès chez des jeunes enfants. Parmi les 77 cas isolés, les deux tiers étaient d'origine gastrique et causés majoritairement par l'espèce Salmonella enterica. Plusieurs types de reptiles étaient à l'origine des infections, principalement des tortues. Selon les chercheurs, ces animaux sont souvent perçus comme peu dangereux et sont plus facilement donnés à des enfants en bas âge. L'infection peut également se transmettre par le biais d'une autre personne, principalement par des mains contaminées.

Au cours de la seconde étude, les scientifiques se sont intéressés au cas de plusieurs enfants de moins de cinq ans qui ont été atteints de salmonellose au cours de l'année 2012 et dont le diagnostic avait été confirmé par le Centre national de référence (CNR) des Escherichia coli, Shigella et Salmonella à l'institut Pasteur de Paris. Pour identifier l'origine de l'infection, les auteurs ont questionné les parents sur différents critères tels que les symptômes, les voyages effectués et les contacts avec des animaux. Parmi les 41 enfants étudiés, 13, soit 32 %, avaient été exposés à des reptiles, principalement des tortues, de manière plus ou moins directe. Chez deux d'entre eux, l'infection est devenue sévère et a débouché sur une méningite. Dans un des cas, la souche bactérienne responsable de la maladie a été retrouvée sur le lézard domestique.

Les parents peu informés par le risque des reptiles domestiques

Les chercheurs veulent mettre l'accent sur le manque d'information vis-à-vis de ce problème. En effet, parmi les 13 familles concernées, seulement une connaissait le risque de transmission de salmonelles par les reptiles. Pour limiter les risques, plusieurs pays ont mis en place des mesures de prévention et de contrôle. Aux Etats-Unis par exemple, les Center for Disease Control and Prevention (CDC) ont publié des recommandations d'hygiène pour les propriétaires de reptiles, et les vendeurs doivent informer leurs clients des risques de transmission de Salmonella. D'autre part, l'acquisition d'un reptile dans les foyers comportant un enfant de moins de cinq ans est fortement déconseillée, et si un tel animal est déjà présent au domicile, son éviction est recommandée lors de l'arrivée d'un nourrisson. Malheureusement en France, de telles mesures n'existent pas et les parents sont en général peu informés.

Cela vous intéressera aussi