Pourquoi pas des insectes frits pour l’apéro ? © nito, Fotolia

Santé

Mangez des grillons pour prendre soin de votre microbiote

ActualitéClassé sous :médecine , insectes , microbiote

-

Comment améliorer sa santé intestinale ? En savourant des grillons ! D'après un petit essai clinique, la consommation de grillons favorise la croissance de bonnes bactéries intestinales et réduit l'inflammation de l'organisme.

Plus de deux milliards de personnes mangent régulièrement des insectes dans le monde. La consommation d'insectes, ou entomophagie, gagne de plus en plus d'intérêt en Europe et en Amérique du Nord, pour deux principales raisons, l'une environnementale et l'autre alimentaire.

D'une part, l'élevage d'insectes a un impact environnemental moins important que celui du bétail, responsable d'environ 14 % des émissions de gaz à effet de serre liées aux activités humaines ; l'élevage d'insectes nécessite également moins de terres et d'eau. D'autre part, les insectes fournissent une source intéressante de protéines animales, de vitamines B, de minéraux, et de « bonnes graisses », des acides gras essentiels.

Les grillons contiennent des fibres, en particulier de la chitine. Les fibres sont des glucides qui ne sont pas digérés par l'organisme, mais servent de source d'énergie pour de bonnes bactéries intestinales. La chitine est un polysaccharide de l'exosquelette des insectes dont la structure est proche de celle de la cellulose. Souvent considérée comme une fibre prébiotique, la chitine favorise la croissance de bonnes bactéries dans l'intestin.

En Asie, des commerçants vendent des insectes frits sur leurs étals. © coffeekai, Fotolia

Comment les fibres d'insectes influencent-elles le microbiote ?

Lors d'un petit essai clinique de six semaines, des chercheurs de l'université du Wisconsin à Madison (États-Unis) ont voulu savoir comment les fibres d'insectes influençaient la composition du microbiote intestinal. Pour cela, ils ont recruté 20 hommes et femmes en bonne santé, âgés de 18 à 48 ans.

Pendant les deux premières semaines, les participants ont mangé soit un petit-déjeuner témoin soit un petit-déjeuner contenant 25 g de poudre de grillon (Gryllodes sigillatus), par exemple dans des muffins.

Après deux semaines sans intervention particulière, au cours des deux dernières semaines de l'essai clinique, ceux qui avaient mangé des grillons en premier ont eu le petit-déjeuner témoin et vice versa. L'expérience avait lieu en double aveugle : ni les participants ni ceux qui les encadraient ne connaissaient la composition du petit-déjeuner.

Une consommation sans danger et favorable à la flore intestinale

D'après les résultats parus dans la revue Scientific Reports, les participants n'ont pas décrit d'effets secondaires particuliers ou de changements dans leur santé intestinale. La consommation de grillons semblait donc bien tolérée et non toxique à ces doses.

Les chercheurs ont aussi récupéré des échantillons de sang et de selles. Ils ont ainsi relevé une augmentation de certaines bactéries bénéfiques, Bifidobacterium animalis, avec une augmentation d'un facteur 5,7. Cette souche, associée à un bon fonctionnement intestinal, est commercialisée comme probiotique sous le nom de BB-12. Dans le sang, les chercheurs ont noté une augmentation d'une enzyme métabolique associée à la santé intestinale et une diminution d'une protéine inflammatoire, TNF-alpha.

Ces résultats suggèrent que la consommation d'insectes favorise la croissance de bactéries bénéfiques dans l'intestin et réduit l'inflammation de l'organisme. Valerie Stull, principale auteure de l'étude, est aussi la cofondatrice de la start-up MIGHTi (Mission to Improve Global Health Through Insects), qui a pour objectif de fournir des kits pour élever des insectes. Dans un communiqué de l'université, elle explique que la plupart des insectes consommés dans le monde sont récupérés dans la nature et ajoute : « Les gens adorent les termites volants en Zambie, qui ne sortent qu'une ou deux fois par an et sont vraiment bons ; ils ont le goût du pop-corn et sont une collation croustillante et grasse ». Bon appétit !

  • Deux milliards de personnes dans le monde mangent régulièrement des insectes.
  • Ces derniers sont une source intéressante de protéines mais aussi de fibres.
  • La consommation de grillons favorise la croissance de bonnes bactéries dans l’intestin.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi