Le ministère de la santé invite les femmes enceintes à ne pas se rendre aux Jeux olympiques de Rio et les voyageurs à se protéger des piqûres de moustiques. Au Brésil, le virus Zika toucherait 1,5 million de personnes.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : la lutte contre les moustiques est-elle sans fin ? Avec la venue de l’été, arrivent des visiteurs quelque peu indésirables, ce sont les moustiques. Parfois porteurs de virus, ils peuvent infecter des populations entières et propager des épidémies. L’Institut Pasteur travaille sur des solutions pour enrayer ce fléau, comme on peut le voir au cours de cette vidéo.

« La préventionprévention est essentielle pour les femmes enceintes, car le virusvirus peut être responsable de microcéphaliemicrocéphalie chez l'enfant, une malformation grave et irréversible se caractérisant par une taille anormalement petite du crânecrâne. C'est pourquoi la Direction générale de la santé (DGS) a préconisé aux femmes enceintes qui le peuvent de reporter leur voyage dans les zones touchées par l'épidémieépidémie », indique un communiqué de la DGS.

Pour tous les visiteurs au Brésil, par exemple à l'occasion des JO 2016, il est recommandé de se protéger des piqûres de moustiques « par tous les moyens, aussi bien sur place qu'au retour afin de prévenir l'introduction et la transmission du virus en métropole ». Les mesures de protection incluent le port de vêtements longs et couvrants et l'utilisation de répulsifs et de moustiquaires imprégnées d'insecticides.

« Si vous ressentez des symptômessymptômes comme une fièvrefièvre brutale ou modérée, de la fatigue, des douleursdouleurs musculaires ou articulaires, des maux de tête, une conjonctiviteconjonctivite sur place ou au retour de votre voyage, consultez rapidement un médecin en mentionnant votre séjour à Rio », ajoute le communiqué.

De nombreux cas de microcéphalies chez des nouveau-nés ont été enregistrés dans le pays hôte des JO. © Idé

De nombreux cas de microcéphalies chez des nouveau-nés ont été enregistrés dans le pays hôte des JO. © Idé

Se protéger aussi du risque de transmission sexuelle du virus

Le virus Zika touche environ 1,5 million de personnes dans le pays hôtehôte des JO. Il se transmet par l'intermédiaire d'un moustique qui pique surtout pendant la journée et plus particulièrement en début de matinée et en fin de journée. L'incubation de l'infection par le ZikaZika est de 3 à 12 jours.

Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ayant été rapportés, la DGS recommande par ailleurs aux femmes enceintes d'avoir des rapports sexuels protégés pendant toute la duréedurée de la grossesse lorsque le partenaire a voyagé dans une zone où sévit l'épidémie.