Santé

Gastro : la carte des régions les plus touchées au 29 janvier 2012

ActualitéClassé sous :médecine , gastro-entérite , carte de France des régions les plus touchées

L'épidémie de gastroentérite ne montre pas encore de signes de faiblesse et se maintient au-dessus du seuil épidémique. Sur le premier mois de l'année, les médecins généralistes ont diagnostiqué 729.000 cas en France. Quant à la grippe, elle pourrait bien finir par arriver avec le froid...

L'épidémie de gastro est toujours là. Elle connaissait une incidence de 315 cas pour 100.000 habitants il y a deux semaines, elle est descendue un peu, à 296 cas pour 100.000 habitants. © Réseau Sentinelles

La semaine dernière, le réseau des médecins Sentinelles a recensé près de 200.000 nouveaux malades souffrant de gastroentérite. « L'incidence des cas vus en consultation de médecine générale a été estimée à 296 cas pour 100.000 habitants, au-dessus du seuil épidémique fixé à 277 cas pour 100.000 », soulignent ses représentants.

Au total, 8 régions étaient dans le rouge. Les incidences les plus élevées ont été observées en Languedoc-Roussillon (408 cas pour 100.000), en Basse-Normandie (390), en Bretagne (380), en Paca (377), dans le Nord - Pas-de-Calais (344) et dans le Limousin (340).

Gastroentérite : rien de mieux que de se laver les mains

Dans ces régions (et les autres d'ailleurs) le lavage des mains à l'eau et au savon reste plus que jamais d'actualité. Effectuez ce geste d'hygiène élémentaire plusieurs fois par jour : lorsque vous rentrez à la maison, quand vous sortez des toilettes, avant de préparer un repas (et même à chaque fois que vous passez d'un aliment à un autre) et encore avant de passer à table.

Sur le plan technique, insistez bien sur le pourtour des ongles, les espaces entre les doigts et les poignets. Ensuite, n'oubliez pas un rinçage et un séchage soigneux. Ils élimineront les germes les plus récalcitrants.

L'hygiène des mains est fondamentale pour limiter l'épidémie. C'est lorsque les mains sales amènent les pathogènes à la bouche que la gastroentérite s'attrape. © Lars Klintwall Malmqvist, Wikipédia, DP

La grippe pointerait-elle le bout de son nez ?

Et si vous n'avez pas d'eau et de savon à portée de mains, procurez-vous des solutés hydroalcooliques, ils sont très efficaces. Il existe même des solutions spécifiques (sans alcool) pour les enfants. Interrogez votre pharmacien.

Et la grippe ? Les médecins Sentinelles font toujours état « d'une activité en dessous du seuil épidémique mais en légère augmentation ». Trois régions se situent au-dessus du seuil épidémique (168 cas pour 100.000 habitants) : Rhône-Alpes (194), Languedoc-Roussillon (177) et Auvergne (176).

De leur côté, les Groupes régionaux d'observation de la grippe (Grog) soulignent que « l'épidémie s'installe peu à peu ». Ils confirment par ailleurs que le virus majoritaire est de type A/H3N2.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi