Santé

Un groupe de travail européen sur les OGM ?

ActualitéClassé sous :génétique , OGM , transgénique

Treize pays ont apporté leur soutien à la demande italo-danoise de mettre en place un groupe de travail européen afin de garantir la coexistence des cultures transgéniques et des autres types de cultures, a annoncé le Conseil Agriculture et pêche le 19 octobre dernier.

Crédits : CORDIS

Lors de la réunion des ministres de l'agriculture de l'UE de la veille, l'Autriche, la Belgique, Chypre, la République tchèque, l'Allemagne, la Grèce, la Hongrie, la Lettonie, le Luxembourg, la Pologne, la Slovénie, l'Espagne et les Pays-Bas ont tous convenu, avec le Danemark et l'Italie, de la nécessité de collecter et de diffuser des informations à l'échelle communautaire.

Il conviendrait de définir les exigences liées à la recherche sur la coexistence au niveau paneuropéen, ont-ils déclaré, évoquant la nécessité de fixer des valeurs limites pour l'étiquetage des teneurs des semences en OGM.

Ces quinze pays ont avancé que "la décision de la Commission d'intégrer 17 types de maïs transgénique au catalogue commun des variétés n'aurait dû être prise qu'après la publication du rapport de la Commission sur l'expérience des États membres concernant l'application des règles régissant la coexistence", a déclaré le Conseil.

Franz Fischler, commissaire européen en charge de l'agriculture, du développement rural et de la pêche, a salué la proposition d'adopter une loi sur la coexistence à l'échelle nationale et a proposé d'instaurer un réseau d'États membres destiné à échanger des informations et des idées relatives aux nouvelles pratiques et expériences.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi