Santé

Les OGM décidément bien envahissants

ActualitéClassé sous :génétique , OGM

Un rapport de 70 pages de l'Union of Concerned Scientists, baptisé "Gone to Seed", montre que plus des deux tiers des 36 types de culture américaines présentent des semences contenant des traces d'ADN modifié génétiquement par l'homme. Et même si la proportion d'ADN étranger issu des OGM reste faible, les contaminations relevées illustrent la difficulté de mettre en place des barrières étanches entres cultures génétiquement modifiées et cultures "normales".

Les OGM décidément bien envahissants

L'étude rappelle que, si la législation fédérale et les pratiques agricoles ne sont pas plus restrictives, il ne sera plus possible à l'avenir de garantir l'absence totale de gènes modifiés dans les aliments.

Ce qui risquerait de compromettre les exportations américaines de produits alimentaires, de graines et d'huiles vers l'Europe et le Japon où l'on reste méfiant vis-à-vis des OGM. Le document va jusqu'à recommander dès à présent la constitution de stocks des principales semences encore "pures", sorte de "police d'assurance" pour le futur.

Les représentants de l'industrie agroalimentaire et des biotechnologies considèrent comme irréaliste l'objectif de séparer totalement les deux types de cultures. Ils préfèrent de leur côté convaincre les pays réticents de l'intérêt des aliments transgéniques et mettre en place des normes internationales de contamination par des OGM acceptables.

Cela vous intéressera aussi