Santé

La danse des chromosomes

ActualitéClassé sous :génétique

-

La prestigieuse revue américaine "Science" publie, dans son numéro du 7 décembre, les découvertes étonnantes sur les chromosomes du prof. Susan Gasser et son équipe, du Département de biologie moléculaire de l`Université de Genève. En effet, les chercheurs ont réussi à observer, avec une précision jamais atteinte auparavant, des chromosomes en mouvement. Une découverte importante qui permettra de comprendre le contrôle de l'expression des gènes.
Grâce aux derniers développements techniques de la microscopie, l`équipe de Susan Gasser a réussi à filmer des chromosomes en activité. En capturant des images toutes les secondes et demi, les chercheurs ont observé pour la première fois les mouvements des chromosomes de la levure dans le noyau de la cellule, un espace de quelques millièmes de millimètre de diamètre. Ils ont pu constater que certaines régions des chromosomes sont très dynamiques et traversent, à la manière d'une danse, le diamètre du noyau jusqu`à 30 fois en 5 minutes. D`autres régions, notamment les deux extrémités appelées télomères, restent, quant à elles, fixées à la membrane qui entoure le noyau.

Cette découverte fascinante, issue du domaine de l'imagerie, montre à quel point l'innovation technique est indispensable à la recherche scientifique. En effet, l`analyse de cette vie mouvementée des chromosomes est nécessaire à une meilleure compréhension de l`activité des milliers de gènes logés sur chaque chromosome. Elle permet notamment d'étudier les relations entre cette dynamique et l'expression des gènes qui contrôlent aussi bien la vie cellulaire que la croissance et le développement des organismes. Par ailleurs, le contrôle des mouvements du chromosome est également très important lors de la division des cellules. Tout désordre se manifestant au moment de la division peut provoquer des erreurs dans la répartition des chromosomes et entraîner des mutations graves. Par exemple, la trisomie 21 est souvent due à une mauvaise répartition des chromosomes lors des divisions cellulaires qui produisent les ovules.

La recherche du prof. Susan Gasser est purement fondamentale, mais montre qu'une meilleure connaissance des mécanismes fondamentaux de la cellule est indispensable aux développements de la médecine.

Le prof. Susan Gasser, nommée professeur à l`Université en avril dernier, est aussi membre du Pôle national de recherche "Aux frontières de la génétique" basé à Genève.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi