10 % des patients atteints de la Covid-19 qui ont passé un examen d'imagerie cérébrale ont des lésions visibles. © Paul, Adobe Stock
Santé

Les dégâts de la Covid-19 sur le cerveau humain en images

ActualitéClassé sous :cerveau , Coronavirus , IRM

La Covid-19 attaque les voies respiratoires mais aussi le cerveau. Durant son congrès annuel, la Société de radiologie d'Amérique du Nord a présenté les résultats de son étude sur l'incidence des lésions cérébrales chez les patients Covid-19. Environ 1 % des patients suivis sont concernés par différentes anomalies visibles après un examen d'imagerie.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Cerveau en 3D réalisé grâce à l’IRMa 3D  En utilisant le nouveau logiciel d’IRMa 3D, une animation 3D peut être créée à partir d'une image IRM. Le détail frappant de ces mouvements amplifiés animés peut aider à identifier des anomalies, telles que celles causées par des blocages de fluides rachidiens, comprenant le sang et le liquide céphalorachidien dans le cerveau. 

La Covid-19 est une maladie qui affecte beaucoup d'organes. Si les problèmes respiratoires sont les plus emblématiques et les plus étudiés, le cerveau n'est pas épargné. La Société de radiologie d'Amérique du Nord (RSNA pour Radiological Society of North America, en anglais) a voulu déterminer l'incidence des dégâts cérébraux chez les patients avec une infection confirmée par le SARS-CoV-2. « Notre étude montre que les complications dans le système nerveux central représentent une cause significative de morbidité et de mortalité dans cette pandémie dévastatrice », a déclaré Thomas Jefferson, directeur de l'unité de radioneurologie à l'université de Philadelphie. Sur les 39.750 patients pris en charge dans les 11 centres médicaux ayant participé à l'étude (aux États-Unis et en Europe), 4.342 ont passé un examen d'imagerie médicale du cerveau. Et pour 10 % d'entre eux, les images ont montré des anomalies visibles.

Les dommages du cerveau chez les personnes atteintes de la Covid-19

Les patients ont en moyenne 65,8 ans et les hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes. La complication la plus fréquente est l'accident vasculaire cérébral pour 62 % des patients, suivi de l'hémorragie intra-cérébrale et de l'encéphalite. Le plus souvent, ces lésions sont unilatérales, c'est-à-dire situées d'un seul côté du cerveau. Les régions les plus touchées sont le lobe frontal et pariétal dans plus d'un cas sur deux, suivi du lobe temporal, du cervelet et enfin du tronc cérébral. Les lésions sont autant situées dans la matière blanche, corticale ou sous-corticale.

Un AVC observé chez un homme de 41 ans infecté par la Covid. © RSNA
Une hémorragie cérébrale chez un homme de 68 ans. © RSNA

Et le cerveau en cours de développement ?

Durant ce même congrès, la RSNA a également étudié les effets de la Covid-19 sur le cerveau des bébés. Une infection légère à modérée pendant la grossesse, vers la 28e semaine dans le cas des femmes étudiées ici, ne semble pas altérer le développement du cerveau du fœtus. « Dans notre étude, il n'y avait aucune preuve qu'une infection maternelle par le SARS-CoV-2 a un quelconque effet sur le développement du cerveau de l'enfant à naître », explique le Dr. Sophia Stöcklein de l'Université Ludwig Maximilian de Munich. De plus, les cas avérés de transmission verticale de la mère à l'enfant du SARS-CoV-2 sont très rares et leur effet sur la santé des fœtus reste à déterminer.

Le cerveau d'un fœtus vu à l'IRM pendant la grossesse. Aucun effet néfaste de l'infection par le coronavirus de la mère n'est visible. © RSNA and Sophia Stöcklein, M.D.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !