Floraison de cistes au printemps dans la garrigue provençale. © Jackin, fotolia

Planète

Garrigue, maquis : quelles différences ?

Question/RéponseClassé sous :végétation , garrigue , maquis

Garrigue, maquis. À leur simple évocation, on sent le soleil réchauffer notre peau et les cigales se mettent à chanter. Mais si l'on y reconnaît des formations végétales typiques du milieu méditerranéen, on a parfois du mal à les différencier.

La garrigue tout comme le maquis sont des formations végétales typiques du milieu méditerranéen. Des formations essentiellement composées d'arbustes et de buissons. Elles sont le résultat de la dégradation de la forêt méditerranéenne. Une dégradation principalement attribuée aux feux de forêt et au surpâturage qui empêchent les arbres plus grands de se développer.

La principale différence entre maquis et garrigue réside dans la nature du sol sur lequel poussent ces végétations. La garrigue en effet s'installe sur des terres calcaires et le maquis préfère les terrains siliceux. Remarquez également que, d'un point de vue climatique, les zones de garrigue sont plus arides et les zones de maquis plus humides.

Les ajoncs — et leurs épines redoutables — poussent volontiers dans le maquis. © elainechissick, Pixabay, CC0 Creative Commons

Garrigue et maquis : l’une clairsemée, l’autre dense

Résultat : la végétation qui forme maquis et garrigue diffère quelque peu. Ainsi la garrigue est qualifiée de milieu ouvert où pousse une végétation arbustive clairsemée et basse -- moins d'un mètre de hauteur en général --, néanmoins riche et diversifiée. Le maquis est considéré comme un milieu fermé à la végétation dense -- dépassant les trois mètres de hauteur -- et difficile d'accès, dominée par des arbustes épineux. D'où l'expression « prendre le maquis » employée lorsque l'on souhaite se cacher des autorités.

La faune est également très présente dans la garrigue. On y trouve des sangliers, des lapins, des renards, des blaireaux, des lézards, des couleuvres, des insectes et de nombreux oiseaux. En revanche, dans le maquis, même si les rapaces diurnes et les reptiles sont courants, on rencontre moins de mammifères. Seuls les sangliers semblent s'y trouver réellement à l'aise, mais on peut y croiser quelques blaireaux ou des martres notamment.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi