Planète

Le recyclage d'une voiture

Question/RéponseClassé sous :Automobile , Pollution , casse de voiture
Une casse sauvage de voitures risque de polluer l’environnement, d’engendrer des nuisances de voisinage et d’être source d’accidents. © Simouns CC by-nc-nd 2.0

Chaque année, 1,5 millions de véhicules deviennent hors d'usage en France. Le recyclage est-il possible ? Que faire de ces voitures en fin de vie ? 

Les déchets non recyclables d'une voiture sont toxiques

Lorsque le dernier propriétaire d'une voiture décide de s'en débarrasser, il ne peut se contenter de l'abandonner dans la nature ou de la jeter dans une rivière ou un ravin comme cela se faisait autrefois.

En effet, un véhicule hors d'usage (VHU) contient de nombreux produits (liquides ou solides) toxiques et polluants : huile de vidange, batterie, fluide de climatisation, éléments explosifs des airbags, etc. Traités dans de mauvaises conditions, ces déchets peuvent mener à une pollution du sol et des eaux, ainsi qu'à des accidents. Les VHU sont donc considérés comme des déchets dangereux.

Un démolisseur agréé pour un recyclage en sécurité 

Par ailleurs, une grande quantité d'éléments sont récupérables et recyclables, sous forme de pièces détachées d'occasion ou de matières premières.

Il faut donc faire appel à un démolisseur ou à un broyeur agréé. Celui-ci dispose des installations nécessaires au démantèlement et au recyclage des véhicules en toute sécurité et en évitant au mieux les pollutions et les nuisances. Le recours à un casseur non agréé est puni par la loi de deux ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amendes.

La fin de vie d'une voiture chez un professionnel

Une fois le véhicule confié à un professionnel agréé, le propriétaire dispose d'un délai de 15 jours pour faire une déclaration de cession pour destruction à la préfecture.

L'autorisation de circulation du véhicule est alors annulée et le service d'immatriculation des véhicules remet au propriétaire un accusé d'enregistrement, avant d'annuler purement et simplement l'immatriculation, une fois la destruction enregistrée.

Si le véhicule est complet (moteur, pot catalytique, etc.), le service est gratuit, à l'exception éventuelle des frais de remorquage.

De son côté, le professionnel dépollue le véhicule, recycle les pièces réutilisables et broie le reste. Les différents matériaux sont alors triés pour être recyclés sous forme de matières premières.

Au total, la réutilisation et la valorisation des éléments d'un VHU atteignent 82 % de la masse du véhicule.

Cela vous intéressera aussi