Corneille, corbeau. Deux oiseaux noirs que l’on peut croiser en France. Et qui sont assez faciles à confondre. Pourtant, ce sont bien deux oiseaux d’espèces différentes. Quelques signes permettent de les distinguer.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les corbeaux aussi intelligents que les grands singes Ils ont un cerveau bien plus petit et pourtant, les corbeaux se révèlent aussi intelligents que les grands singes. De nombreuses études le confirment. Ces oiseaux étonnants font preuve d’adaptabilité, de personnalité. De quoi questionner les processus mêmes de l’évolution des capacités cognitives. Comment des cerveaux aussi différents que celui d’un corbeau et celui d’un grand singe peuvent-ils, à un point donné, être amenés à converger ? C'est la question que se posent les chercheurs de l'université de Lund (Suède) (en anglais) © Université de Lund

Ils ont le plumage noir. Les yeuxyeux noirs. À tel point qu'on les dit de mauvais augure. Ils sont massifs et font pas mal de bruits. De quoi pousser certains à penser que la corneille est tout simplement la femelle du corbeau. Mais ce n'est pas le cas. Corneille et corbeau sont des oiseaux qui, s'ils font partie de la même grande famille des corvidés, appartiennent à deux espèces bien distinctes.

Pour distinguer corbeau et corneille - notez au passage qu'il s'agit là de deux noms vernaculaires qui renvoient en réalité à différentes espèces chacun - physiquement, il faut tout de même y regarder d'un peu près. Mais c'est possible. Car des différences existent bel et bien. D'abord dans la taille. Le corbeau est légèrement plus grand que sa cousine, la corneille. Jusqu'à 70 centimètres de haut et 140 centimètres d'envergure pour certains corbeaux contre juste 50 centimètres de haut et 100 centimètres d'envergure pour la corneille.

Autre petite distinction : la couleurcouleur du plumage. Si celui de la corneille apparaît complètement noir, celui du corbeau présente des reflets bleutés. Idem du côté du bec. Celui de la corneille est noir. Celui du corbeau est plutôt gris. Il est plus pointu aussi.

Pour les distinguer physiquement, le mieux reste peut-être d'observer leur queue. Parce que celle de la corneille est courte et ressemble un peu à un éventail alors que celle du corbeau est plus longue et en forme de losange.

Le corbeau est plutôt présent dans le nord de la France. La corneille, un peu partout dans le pays. Ici, on distingue bien son bec noir et sa petite queue. © max5128, Adobe Stock
Le corbeau est plutôt présent dans le nord de la France. La corneille, un peu partout dans le pays. Ici, on distingue bien son bec noir et sa petite queue. © max5128, Adobe Stock

Au-delà du physique, des habitudes différentes

Au-delà de ces caractéristiques physiques, corbeau et corneille ont aussi des habitudes de déplacement différentes. Le vol du corbeau, par exemple, est plus plané. Celui de la corneille se compose de mouvementsmouvements amples et rythmés. Elle bat des ailes sans arrêt. Au sol, cette dernière se déplace en sautillant. Alors que le corbeau marche.

Les deux espèces de corvidés ne chantent pas non plus de la même manière. Le cri de la corneille est celui qui nous est le plus familier. Il est grave, fort et long. Il donne l'impression qu'elle est tout le temps énervée. Le cri du corbeau est plus caverneux, mais aussi plus subtil et bref.

Point de vue social, enfin, la corneille aime vivre dans de grands groupes. Et dans des lieux fréquentés par les humains. Elle migre vers le sud à l'automne. Le corbeau, lui, est bien plus solitaire. Même s'il peut vivre en couple. Le corbeau est très sédentaire. Et il évite un peu plus le contact avec les hommes.