Planète

La ville de Kyōto et ses monuments sacrés

Diaporama - Les 7 merveilles du Japon
PhotoClassé sous :Voyage , tourisme , Japon
La ville de Kyōto et ses monuments sacrés
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le célèbre temple Kinkaku-ji, ou temple Rokuon-ji, se situe au nord-ouest de Kyōto, abrité par des collines. Le contraste entre la froideur de l'hiver et la couleur dorée du temple rappelle que ce bâtiment est surnommé le « Pavillon d'Or ». Ses parois sont en effet recouvertes de feuilles d'or. Le temple sacré est surveillé par la statue d'un phénix vissée à son sommet.

Située sur l'île principale Honshū dans la région de Kansaï (Kansai-chihō), la ville de Kyōto préserve seize autres monuments historiques inscrits au registre du patrimoine mondial de l'Unesco. Kyōto, autrefois Heian-kyō, fut la capitale impériale du Japon jusqu'en 1868. Elle est le berceau historique de l'architecture religieuse ainsi qu'avant-gardiste pour l'art des jardins japonais. La ville en compte d'ailleurs près de 2.000. L'influence des jardins japonais s'est étendue partout dans le monde au fil des années.

Considérée comme la capitale culturelle du Japon, la ville a engagé depuis 2015 de nombreux travaux en vue des Jeux olympiques de Tokyo de 2020. Classée au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1994, Kyōto est considérée comme une des merveilles du Japon.

© Kanenori CCO