Planète

Laurent Ballesta

Photographe naturaliste, plongeur

Classé sous :Planète , océan , Laurent Ballesta

Biographie

Laurent Ballesta est un photographe naturaliste, né à Montpellier en 1974.

Aujourd'hui auteur de 13 livres dédiés à la photographie sous-marine, il est le plus jeune photographe à recevoir le « Plongeur d'Or » au Festival International de l'Image Sous Marine » d'Antibes, et le seul à l'avoir obtenu trois fois. Il a publié des portfolios dans des magazines majeurs de la presse Française et Internationale : 3 sujets inédits dans National Geographic, certains plus de 20 pages et un rendez-vous devenu annuel dans Paris-Match, magazine dans lequel il compte désormais plus de 150 pages, un record pour la photographie sous marine dans un magazine général et populaire. Mais il publie aussi régulièrement dans Stern, GQ, Le Figaro Magazine, VSD, Science, ÇA m'intéresse, Daily Mail, View, Corriere Magazine, Terres Sauvages, Sciences & Vie, etc.

Laurent Ballesta, Parrain de Futura pour le Monde des Océans. © Caroline Ballesta, tous droits réservés

En 2000, il fonde avec Pierre Descamp l'association L'Œil d'Andromède ayant pour but de concilier l'étude océanologique et la valorisation artistique du milieu marin, qui aboutira en 2008 à la création d'une société, Andromède Océanologie.

En 1999, il devient conseiller scientifique en milieu marin pour l'émission TV en prime time Ushuaia Nature TF1 aux côtés de l'explorateur et présentateur Nicolas Hulot. Pendant 12 ans il profite de ces voyages dans des lieux d'exception pour emmener avec lui quelques rouleaux de pellicule.

En 2006, Le Sénat de la République Française rend hommage à son travail par une exposition photographique publique intitulée « Planète Mers »issue du livre éponyme. Il est le plus jeune photographe à avoir été exposé sur les grilles du Jardin du Luxembourg à Paris. Vingt expositions autour du monde suivront.

En 2007, il prend la photographie la plus profonde jamais faite par un plongeur à - 190 m de fond, au large de Nice. Fort de ce savoir-faire en plongée profonde, il réalise en mai 2009, une expédition confidentielle en Afrique du Sud pour réaliser un vieux rêve : plonger avec Gombessa (le nom local du coelacanthe) et ramener la toute première photo du fossile vivant prise par un plongeur à - 120 m de profondeur.

Cette mission conduira à la première Expedition GOMBESSA, 5 ans plus tard, pour effectuer les premiers protocoles scientifiques sur un spécimen de cœlacanthe vivant, à - 120 m.

Laurent a également initié la réalisation de nombreux films documentaires pour la télévision française et internationale et a dirigé 4 expéditions GOMBESSA. Chaque nouveau projet s'inscrit dans la lignée des précédents, et renforce un peu plus les 3 piliers de ses expéditions : un mystère scientifique, un défi de plongée et la promesse d'images animalières inédites.

C'est suite à chacune de ces missions que Laurent publie en janvier 2014 « Gombessa, rencontre avec le coelacanthe » le seul recueil photographique sur ce poisson mythique. Il y présente ses meilleures images, celles du coelacanthe et de son environnement, et écrit le récit de cette aventure qui a duré 3 ans.

Puis en 2016, suite à l'expédition Gombessa III en Terre Adélie, il cosigne avec Vincent Munier « Adélie Terre & Mer » deux ouvrages réunissant les regards des photographes, Munier sur la glace et Ballesta sous la surface, dévoilant la faune marine et des jardins profonds luxuriants d'Antarctique, jamais plongés ni illustrés auparavant.

En 2017, à son retour de Gombessa IV à Fakarava sud, au bord de la passe de Tumakohua (et Gombessa IIen 2014), Laurent offre à voir pour la première fois le ballet de reproduction des mérous camouflages et les chasses tourbillonnantes des 700 requins qui peuplent cette étroite échancrure. « 700 Requins dans la nuit » est son dernier ouvrage à ce jour, fruit de 4 années d'expéditions, 3000 heures de plongées de nuit cumulées et 85000 déclenchements photographiques.

Ouvrages 

  • 2003 - De la source à la mer, ed. SVI Puplicep
  • 2005 - Planète Mers, ed. Michel Lafont
  • 2006 - Planet Ocean, ed. National Geographic  (traduit en 5 langues)
  • 2007 - Plongées sans bulles, ed. SVI Publicep
  • 2008 - Secrets de Méditerranée, 1ère édition limitée ed. Andromède Collection
  • 2010 - Secrets de Méditerranée, 2ème édition limitée ed. Andromède Collection
  • 2012 - Odyssée dans les eaux d'ici, ed. Andromède Collection
  • 2013 - Une vie dans le port, ed. Andromède Collection
  • 2014 - Gombessa, rencontre avec le coelacanthe, ed. Andromède Collection
  • 2015 - Gombessa, meeting with the coelacanth, co-ed. Andromède Collection/OceanPlanet
  • 2015 - Secrets d'Océans, édition limitée, ed. Andromède Collection
  • 2016 - Adélie, Terre & Mer, co-ed Paulsen / Koballan
  • 2018 - 700 Requins dans la nuit, ed. Andromède Collection

 Filmographie

  • 2002 - Les jardins d'Aqaba illustration, différentiation et interconnections des écosystèmes variés du parc marin d'Aqaba
  • 2004 - Le 7ème ciel des requins gris toutes premières images de la reproduction des requins gris, jamais filmé depuis
  • 2007 - Dans les profondeurs de la Baie des Anges explorations et photographies à - 200 m/655 ft de profondeur en Méditerranée Française
  • 2008 - Au royaume du Nautile observation du nautile à - 110 m/360 ft de profondeur et photographies d'espèces toujours non décrites
  • 2010 - Ushuaia, l'aventure du coelacanthe dans le canal du Mozambique toutes premières photographies et images vidéo du coelacanthe faites par des plongeurs à - 120 m/395 ft de profondeur
  • 2011 - Les larmes du crocodile plongées avec le crocodile du Nil dans le delta de l'Okavango
  • 2013 - Le coelacanthe, plongée vers nos origines toutes premières études scientifiques effectuées sur le coelacanthe par des plongeurs in situ à - 120m/395 fr de fond
  • 2015 - Le mystère mérou images uniques de la reproduction des mérous et une plongée record de 24h à - 20m/66 ft de fond
  • 2017 - Antarctica, Sur les traces de l'Empereur les plus longues et plus profondes plongées jamais effectuées en régions polaires (T° : -1,8°C, 120m,3h45)
  • 2018 - 700 Requins dans la nuit 3000 heures de longées de nuit cumulées sur 4 années d'expédition pour étudier les chasses nocturnes des requins gris

Prix et distinctions 

  • 2000 - Plongeur d'Or, Festival Mondial de l'Image Sous-Marine, Antibes, France
  • 2002 - Plongeur d'Or, Festival Mondial de l'Image Sous-Marine, Antibes, France
  • 2004 - Plongeur d'Or, Festival Mondial de l'Image Sous-Marine, Antibes, France
  • 2013 - Hans Hass Award « en reconnaissance de la contribution apportée au savoir de nos océans »
  • 2014 - Membre de l'Ocean Artist Society, USA
  • 2016 - Docteur « Honoris Causa » de l'Université de Liège, Belgique
  • 2017 - Tridente d'Oro, Accademia Internazionale di Scienze e Tecniche Subacquee, Italie
  • 2017 - Diver of the Year, Beneath the Sea Diveshow, USA
  • 2017 - Wildlife Photographer of the Year, category Earth's environnement, National Museum of London
  • 2017 - Chevalier de l'Ordre National du Mérite

Prix pour : 700 Requins dans la nuit réalisé par Luc Marescot

  • 2018 - Prix Alain Estève du festival international du film d'aventures de Val-d'Isère
  • 2018 - Prix du Meilleur Film Aventure Humaine du festival LUMEXPLORE
  • 2018 - Prix Spécial Environnement du festival international du film d'aventure de la Rochelle
  • 2018 - Grand Prix International Underwater Film Festival Belgrade
  • 2018 - Best Wildlife film New York WILD Film Festival
  • 2018 - Prix du public et Prix des étudiants, Festival Pariscience, Paris
  • 2019 - Finaliste du mois du Gold Movie Awards (Londres)
  • 2019 - Médaille d'argent à la Fête européenne de l'image sous-marine et de l'environnement
  • 2019 - Coup de cœur du jury au Festival Galathea
  • 2019 - Prix de l'image au Festival Les écrans de la mer, Sable d'Olonne
  • 2019 - Award fort Technical Merit, Scinema International, Australie

 Liens utiles 

Gombessa expéditions chaîne Youtube
Océan preservation

Métier

Photographe, naturaliste et plongeur professionnel le métier de Laurent Ballesta consiste à partir en expédition plusieurs semaines par an. Chef d'expédition des expéditions Gombessa, il coordonne les actions d'une équipe pluridisciplinaire composée de scientifiques, de plongeurs et de techniciens.

En 2019, Première mondiale, Laurent Ballesta et trois autres plongeurs ont cohabité dans un module pressurisé de 5m2 pendant 28 jours (du 1er juillet au 28 juillet 2019) afin d'explorer sans limite les grandes profondeurs. Cette exploration a été possible grâce au mariage de deux techniques : la plongée à saturation (confinement dans un espace maintenu sous pression en partenariat avec l'INPP) et la plongée sportive profonde (utilisation de scaphandres recycleurs). Grâce au projet Gombessa V, le temps de plongée n'a plus été limité. Cette première maondiale à pour but d'étudier, d'illustrer, et faire connaitre la partie méconnue des richesses sous-marines de la Méditerranée.

Missionnés par divers chercheurs, laboratoires ou universités, les quatre hommes ont effectué des prélèvements d'ADN sur une dizaine d'espèces, faisant progresser la connaissance sur leur génome. Grâce à des bouturages, ce sont les données sur la génétique des gorgones ou du corail noir qui vont progresser. Comme des experts sur une scène de crime, les quatre hommes ont longuement travaillé sur l'ADN environnemental, cette technique qui permet de connaître les espèces vivant à ces profondeurs en analysant l'eau dans laquelle ils évoluent. Ils ont aussi effectuer des analyses des récifs corralligènes, ces refuges pour la biodiversité des grandes profondeurs, afin de déterminer s'ils ne seraient pas des puits de carbone appréciables en ces temps de changement climatique. L'inspection du tuyau de sortie des eaux usées de la métropole de Nice faisait aussi partie du programme avec prélèvements de sédiments pour évaluer l'impact des rejets humains. Des dizaines d'expériences sont menées. Avec un ennemi : le froid.