Planète

Coelacanthe

DéfinitionClassé sous :zoologie , paléontologie , coelacanthe

Les coelacanthes sont des poissons (sarcopterygien) apparus au Dévonien il y a environ 410 millions d'années. Assez répandus dans divers milieux aquatiques, on pensait leur ordre éteint depuis le Crétacé, époque à laquelle ils pouvaient atteindre jusqu'à 3 mètres de longueur. En 1938, un premier spécimen fut pourtant retrouvé à l'embouchure de la rivière Chalumna près des côtes de l'Afrique du Sud et un second en 1952 dans les eaux des Comores. Pour cette raison les coelacanthes sont parfois appelés des "fossiles vivants".

Marjorie Courtney-Latimer s'occupait d'un petit musée de sciences naturelles dans la ville d'East London en Afrique du Sud et elle avait l'habitude d'examiner les poissons ramenés au port par un chalutier dont le capitaine était un ami. Découvrant un étrange mais magnifique poisson bleu inconnu jusque là, elle conserva ce spécimen et fit part de sa découverte au professeur J.L.B. Smith. Ce dernier reconnut un coelacanthe et la nouvelle de sa découverte fit l'effet d'une bombe. Cette espèce fut baptisée par Smith Latimeria chalumnae, en l'honneur de Marjorie et pour rappeler le lieu de sa découverte. Le terme coelacanthe lui-même est dérivé d'un mot grec qui signifie « épine dorsale creuse ». Les cartilages dorsaux du coelacanthe, appelés notocordes, sont en effet creux et remplis de liquide.

On pensait autrefois qu'il s'agissait d'un chaînon manquant entre les poissons et les animaux terrestres en raison de parentés dans le squelette mais cette interprétation n'a plus cours de nos jours, même si les coelacanthes sont clairement liés aux ancêtres des vertébrés terrestres. Depuis 1938, plusieurs centaines de spécimens ont  été pêchés et l'on peut même les observer vivants comme le montre la vidéo ci-dessous. Une autre espèce de coelacanthe a été découverte en 1998 en Indonésie.

Cela vous intéressera aussi