Planète

En vidéo : une nouvelle espèce d’anguille, véritable fossile vivant !

ActualitéClassé sous :zoologie , paléontologie , fossile vivant

Une nouvelle espèce d'anguille très primitive vient d'être identifiée. L'étude des individus capturés l'année dernière dans un archipel du Pacifique Ouest montre qu'il s'agit d'une forme ancestrale qui aurait survécu sans évoluer depuis plus de 200 millions d'années.

L'animal découvert dans une grotte sous-marine du Pacifique, avec son corps ramassé et sa grosse tête ne ressemble que de loin aux anguilles modernes. © Johnson-rspb

Les fossiles vivants, ces espèces n'ayant subi que peu de changements depuis leur apparition car occupant des niches écologiques stables, sont des témoins rares des formes de vie ancestrales aujourd'hui disparues. L'année dernière dans l'archipel de Palau, lors d'une campagne dirigée par Masaki Miya du Muséum d'histoire naturelle de Chiba au Japon, un drôle de poisson au corps allongé a été découvert. L'équipe de biologistes japonais et américain, surprise par la morphologie étrange de l'animal remonté dans leurs filets, a commencé son étude. Les résultats, publiés cette semaine dans les Proceedings of the Royal Society B, sont étonnants.

C'est que l'animal, qui vit par 35 m de fond dans une grotte sous-marine du petit état du Pacifique, risque fort de devenir une star, au même titre qu'un autre ancêtre, le cœlacanthe. Car comme ce dernier, son anatomie témoigne de stades très anciens dans l'évolution des vertébrés, que l'on pensait totalement disparus depuis des millions d'années.


Protoanguilla palau filmé dans son milieu naturel, une grotte sous-marine des îles Palau. © Jiro Sakaue/YouTube

Baptisé Protoanguilla palau, le poisson possède en effet des caractéristiques uniques : certaines ne sont retrouvées que chez les anguilles modernes alors que d'autres, comme sa grande tête et son corps assez ramassé, le rapprochent des formes fossiles du Crétacé. Mais la surprise vient du fait qu'il présente également d'autres traits morphologiques, considérés comme primitifs par rapport aux formes aussi bien actuelles que fossiles. Il s'agit donc d'un ancêtre même pour des espèces fossiles disparues depuis des millions d'années !

Nouvelle famille à lui tout seul

Ces singularités, en particulier au niveau de la mâchoire, des ouïes et de la nageoire caudale ont obligé les biologistes à créer une nouvelle famille rien que pour lui : les Protoanguillidae (du grec protos, « premier »). Grâce à la technique de l'horloge moléculaire, les analyses ADN conduites sur les spécimens pêchés et comparées aux 19 autres familles d'anguilles actuelles confirment l'ancienneté de l'espèce, apparue au début du règne des dinosaures, il y a plus de 200 millions d'années.

Plus ancien taxon connu de l'ordre des Anguilliformes, les chercheurs pensent que Protoanguilla a du être beaucoup plus largement répandu qu'aujourd'hui. Avec seulement 60 à 70 millions d'années, les îles Palau où il vit actuellement sont en effet bien plus jeunes que lui...

Cela vous intéressera aussi