Planète

Le corail rouge en Méditerranée : Corse, Algérie, Tunisie, Sardaigne…

Dossier - Le corail rouge, l'or de Méditerranée
DossierClassé sous :Faune , corail , méditerranée

Le magnifique corail rouge, un Cnidaire à croissance très lente, vit dans des habitats rocheux ombragés en Méditerranée et Atlantique oriental, entre 5 et 700 m de profondeur. Depuis des millénaires, son squelette calcifié est utilisé pour des bijoux, des amulettes et comme médication.

  
DossiersLe corail rouge, l'or de Méditerranée
 

Le corail rouge est une espèce emblématique des fonds rocheux de Méditerranée (Corse, Algérie, Tunisie, Sardaigne...), mais il est inégalement distribué dans cette mer et il existe aussi en Atlantique oriental.

Comme la grande gorgone pourpre, le corail rouge est essentiellement méditerranéen, mais il existe aussi dans le proche Atlantique. © J.-G. Harmelin, tous droits réservés, reproduction et utilisation interdites

En Méditerranée, le corail rouge est largement présent du sud au nord du bassin occidental et sur la côte orientale de l'Adriatique jusque dans le nord de la mer Ionienne (fig. 5).

Figure 5 : distribution géographique du corail rouge en Méditerranée et en Atlantique, aux abords du détroit de Gibraltar. © J.-G. Harmelin, tous droits réservés reproduction et utilisation interdites

Les régions les plus fameuses sont la côte orientale de l'Algérie et la côte nord de la Tunisie, les parages d'Alboran, les Baléares, le sud de la Sicile et la région de Naples, la Catalogne, la Provence (fig. 5a), la Corse et le nord de la Sardaigne.

Figure 5a : corail rouge et gorgone jaune (Eunicella cavolinii) à l'entrée d'une grotte, en Provence. © J.-G. Harmelin, tous droits réservés, reproduction et utilisation interdites

Le corail rouge aussi présent en Atlantique : Portugal et Maroc

Dans la quasi-totalité du bassin oriental, au contraire, il semble absent, sauf dans le nord de la mer Égée et en Crète en dessous de 80-100 m. En Atlantique, le corail rouge est présent dans le nord du Maroc, où il a été très exploité en plongée au cours des années 90 jusqu'à ce que les gisements ne soient plus rentables. Il existait dans le sud du Portugal avec une abondance suffisamment grande pour avoir été exploité au XVe siècle.

Ces gisements restent à redécouvrir car seuls quelques petits brins ont été trouvés au large de l'Algarve au cours de campagnes océanographiques.

L'or rouge existerait aussi à grande profondeur aux Canaries et à Madère. Sa présence dans l'archipel du Cap Vert est à la fois indiscutable et mystérieuse : il a été activement exploité jusque vers 1900, puis n'a plus jamais été signalé.