Cela vous intéressera aussi

Un puits de carbone est un réservoir qui capte et stocke le carbonecarbone atmosphérique. Le principal puits est le puits océanique, il absorbe entre deux et trois milliards de tonnes de carbone. Les autres puits sont dans la biosphèrebiosphère. Les principaux sont les forêts et les tourbières.

Le cycle du carbone modifié

Avant l'ère industrielle, la notion de puits n'existait pas. Le cycle du carbone était à l'équilibre. L'atmosphèreatmosphère échangeait 74 milliards de tonnes de carbone par an avec l'océan, et 100 milliards de tonnes avec toute la biosphère. Mais depuis l'ère industrielle, l'utilisation de combustibles fossiles et la déforestationdéforestation ont modifié le cycle du carbone.

 Bilan de la perturbation anthropique du cycle du carbone. À gauche de l'égalité, les émissions de CO<sub>2</sub> anthropiques. À droite, la distribution de ces émissions. © Futura-Sciences

Bilan de la perturbation anthropique du cycle du carbone. À gauche de l'égalité, les émissions de CO2 anthropiques. À droite, la distribution de ces émissions. © Futura-Sciences

En 1984, le réservoir atmosphérique contenait 150 milliards de tonnes de carbone de plus qu'avant l'ère industrielle. Pour pallier cette croissance du taux de CO2 dans l'atmosphère, l'océan et la biosphère absorbent plus de CO2 (jusqu'à trois milliards de tonnes par an) et constituent ces fameux puits de carbone.