Zoologie : photos

Que se passe-t-il quand on observe les minuscules insectes de nos jardins au microscope électronique à balayage (Scanning Electron Microscopy ou SEM en anglais) ? En les bombardant avec un faisceau d'électrons, cette technologie de pointe, qui renvoie loupe de terrain et microscope classique sur les bancs de l'école, produit des images en relief révélant de menus détails et une montagne d'informations sur la surface et la composition des échantillons (ici biologiques, mais il peut s'agir également d'échantillons métalliques ou minéraux en sciences des matériaux ou en géologie). Résultat : des images exceptionnelles dans le monde du très petit, dévoilant comme vous ne les avez jamais vus des insectes pourtant familiers.Dans ce diaporama grouillant de punaises, de coléoptères, de papillons, de petites mouches ou encore de fourmis, les images ont été colorisées et les effets ajoutés. Les images brutes obtenues au microscope électronique, rendues publiques dans la galerie en ligne de l'Electron Microscope Facility de l'université américaine Dartmouth College, sont en noir et blanc.

Planète

Zoologie

Les insectes sous le feu d'un microscope électronique

diaporama

23/07/2024

Tantôt appréciées pour l’aide qu’elles apportent lorsqu’il s’agit de lutter contre des nuisibles. Tantôt considérées comme envahissantes lorsqu’elles s’attaquent à nos charpentes. Tantôt même, après déshydratation, dégustées avec envie pour leur croquant et leur petit goût épicé. Les fourmis entretiennent avec l’Homme une relation qui se conjugue au pluriel. Pas si étonnant, considérant qu’il en existe de par le monde plusieurs dizaines de milliers d’espèces différentes, présentant chacune des particularités, parfois surprenantes. Petit tour d’horizon en images.

Planète

Insecte

Le monde fascinant des fourmis

diaporama

05/07/2024

Dans les eaux de la zone Indo-Pacifique, de nombreux poissons aux couleurs vives battent des nageoires. Parfois venimeux, souvent inoffensifs, ils naviguent dans les océans Indien et Pacifique sous nos regards fascinés. Parmi les dix poissons que nous avons sélectionnés pour vous, vous trouverez de nombreux petits poissons, un poisson écaille, d'autres munis d'épines, ou encore plusieurs spécimens capables de changer de sexe. La diversité du monde aquatique n'a pas fini de vous surprendre.

Planète

Poisson

Top 10 des plus beaux poissons exotiques

diaporama

14/06/2024

Découvrez les parcs nationaux français de la Vanoise (créé en 1963), de Port-Cros (1963), des Pyrénées (1967), des Cévennes (1970), des Écrins (1973), du Mercantour (1979), de la Guadeloupe (1989), de La Réunion (2007), de la Guyane (2007), des Calanques (2012) et Parc national des forêts (2019). Ensemble, ils représentent par leurs périmètres maximum près de 10 % du territoire français.Reconnus au niveau international comme des territoires d’exception, ils offrent une combinaison d’espaces terrestres et maritimes remarquables et un mode de gouvernance et de gestion qui leur permettent d’en préserver les richesses. De merveilleux écrins qui font le plaisir de millions de visiteurs chaque année.

Planète

Nature

La beauté et la diversité des 10 parcs nationaux français

diaporama

02/04/2024

« Les couleurs sont le sourire de la nature », disait le poète anglais Leigh Hunt. Les scientifiques eux, savent que, dans la nature, les couleurs, au-delà de nous enchanter, jouent généralement un rôle important. Les animaux notamment s’en servent pour se camoufler ou pour communiquer, par exemple. Et même lorsque ces « couleurs » se réduisent au noir et au blanc !

Planète

Animaux

Des animaux en noir et blanc

diaporama

27/02/2024

Tandis que d’autres jouaient encore aux billes, Rémi Masson effectuait, à l’âge de onze ans, sa première plongée en eaux douces. Pour ce natif montagnard, son terroir fait de torrents, lacs et rivières, valait mieux que tous les terrains de foot réunis. Plonger en apnée lui donne une totale liberté de mouvement, il conjugue ainsi la pratique sportive avec sa passion de la photo, sans effrayer les poissons. Ses balades subaquatiques se font entre 1 et 20 mètres de profondeur.Au fil des années, il s'est affranchi des contraintes techniques liées à de tels environnements et nous livre des clichés d’une grande beauté, sans artifices, sans trucages ni retouches photographiques. Un monde brut et pur, gracieux et aquarellé, un univers tantôt à fleur d’eau, tantôt de l’autre côté du miroir des glaces. Dans les eaux immobiles des méandres du Rhône, il nous révèle une faune et une flore insoupçonnées, grouillant de vie, qu’aujourd’hui, nombre de collectivités, le long du fleuve, ont la volonté de protéger en les classant en zones naturelles sensibles tant la richesse écologique y est essentielle.Plongeur-apnéiste confirmé, Rémi Masson nous dévoile ce qui se passe en altitude, sous la glace des lacs de montagne. Là où tout semble ne plus pouvoir vivre à des températures extrêmes, la vie existe bel et bien et s'est organisée, même en milieu hostile. Les paysages irréels et féériques de cet entre-deux mondes se dévoilent, majestueux et sereins. Le travail de Rémi Masson a été salué et récompensé par de nombreux prix et il intervient régulièrement lors des conférences.© Rémi Masson, tous droits réservés, Futura

Sciences

Photographe

Plongée en apnée : que se cache-t-il sous l'eau des lacs ?

diaporama

16/02/2024

Le monde animal est fascinant et parfois extrême, comme en témoignent les champions que vous découvrirez avec ces seize photos. De nombreuses espèces déploient des trésors d'inventivité pour s'adapter à leur environnement. Au fil des générations, ces caractéristiques sont sélectionnées et amplifiées. C'est ainsi que le guépard a appris à courir aussi vite pour attraper les gazelles ou que le faucon pèlerin fait des piqués à plus de 300 km/h pour faucher ses proies. Ce n'est qu'un petit aperçu des records du monde animal qui vous attendent dans cette sélection de photos.

Planète

Photos

Les records dans le monde animal

diaporama

09/02/2024

Né dans le courant du Benguela, sur la côte atlantique, le désert du Namib est l'un des plus vieux du monde. Ses grains de sable, issus des roches érodées et transportées jusqu'à l’océan par la rivière Orange, sont doucement émoussés puis charriés par des vents puissants vers l’intérieur des terres namibiennes où culminent de majestueuses dunes teintées d’une large palette de couleurs minérales.Ce projet photographique propose une vision naturaliste et esthétique des paysages et des espèces qui survivent aux conditions extrêmes imposées par le désert du Namib. Tout comme les grains de sable, il part de l’océan pour rejoindre les immenses dunes du Namib. Maxime Briola organise et guide depuis plusieurs années des séjours photographiques en Namibie pour partager avec d’autres l’envoûtement qu’il a ressenti devant les vastes paysages et la faune remarquable de ce majestueux désert qu’est le Namib. Soucieux de donner du sens à son travail de photographe, il a initié un partenariat avec « Désert Lion Project » pour qu’une partie des bénéfices du projet serve à financer les actions de conservation de la faune du désert.

Planète

Nature

Désert du Namib, du sable à la vie

diaporama

06/02/2024

Selon les scientifiques, aucun animal ne voit la même chose : il existerait autant de visions différentes que d’yeux, soit plus d’un million ! En réalité, chaque espèce a adapté cet organe à son mode de vie : l'œil permet de chasser, de fuir, de voir la nuit ou même de séduire. Le rapport entre un animal et son environnement est donc lié à l’efficacité de sa vision. De l’abeille au crocodile en passant par le chat et l’Homme, chaque espèce se différencie par l’aspect particulier et le fonctionnement des yeux. À travers ce diaporama, Futura vous propose d’admirer quelques-uns des plus beaux regards du monde animal.

Planète

Zoologie

20 photos d'animaux au regard envoûtant

diaporama

02/01/2024

Les félins sont une famille de mammifères découpée en trois catégories : les petits félins (Felinae), les grands félins (Pantherinae) et les félins à dents de sabre (Machairodontinae). Ces derniers sont aujourd'hui éteints. Parmi les caractéristiques qu'ils partagent, il y a notamment la digitigradie, soit une façon de se déplacer en ne s'appuyant que sur ses doigts sans jamais poser la plante du pied — ou de la patte.Il est estimé que les félins ont migré en deux fois. Une première fois, il y a neuf millions d'années, lorsque le niveau des eaux baissa suffisamment pour qu'ils se répandent d'Asie en Afrique. Une seconde fois, il y a entre un et quatre millions d'années, dans l'autre sens. Ce brassage a abouti à une grande diversité d'espèces, allant de spécimens de seulement 1,5 kilo à d'autres de 300 kilos.

Planète

Animaux

Douze petits félins que vous ne connaissez peut-être pas !

diaporama

26/12/2023

La neige joue parfois de sa magie pour atténuer les tumultes. Ici, elle adoucit alors certains contours. Là, au contraire, elle nous invite à des détours insoupçonnés. Empruntons-les pour suivre quelques-uns de ces animaux sauvages surpris par le hasard. Ou saisis par la patience d’un homme. Un homme qui, en toute humilité, témoigne devant nous de ces rencontres qui touchent ou qui font sourire. De ces rencontres qui font rêver ou qui font réfléchir. Des rencontres qui littéralement donnent envie de se fondre dans cette incroyable nature qui nous entoure.

Planète

Nature

Art graphique ou animaux en noir et blanc ? Le monde de Grégory Pol

diaporama

19/12/2023

Découvrez en 15 photos quelques-unes des plus célèbres races de porc que l’on rencontre dans le monde. Ils sont pour la plupart issus de croisements réalisés au cours du XIXe siècle en Europe et en Asie. Ils ont tous pour ancêtre commun le sanglier d’Europe ou le sanglier d’Asie. Depuis la seconde moitié du XXe siècle, ces races rustiques autrefois très populaires et élevées en plein air sont menacées d’extinction. Mal adaptées à l’élevage intensif qui veut produire de grandes quantités de viande le plus vite possible, elles sont délaissées.
Le plus souvent amicaux, dociles et intelligents, les porcs de certaines races sont de plus en plus nombreux à être adoptés comme animal de compagnie.

Planète

Animaux

Les cochons du monde

diaporama

21/11/2023

Photographe, amoureux passionné du Grand Nord, « en quête de l’inaccessible et à la poursuite de l’imaginaire […] vers des contrées où la nature distille notre esprit, laissant une trace à jamais », Florian Ledoux partage avec nous aujourd’hui sa rencontre fortuite avec de jeunes renards polaires (Vulpes lagopus) alors qu’il était en chemin vers le passage du Nord-Ouest.« Lors de notre arrivée dans le grand fjord d’Uummannaq, nous pénétrons dans des petits fjords, jusqu’à jeter l’ancre du voilier de 100 pieds dans une toute petite baie verdoyante près des glaciers. Jusque-là nous profitons du soleil de minuit et décidons d’aller explorer les alentours. Alors que nous approchons de la terre, nous repérons quelques petits renards polaires sur le bord de l’eau. Nous coupons alors immédiatement le moteur et ramons jusqu’à la terre. Ils sont toujours là et ils nous ont bien sûr repérés. Commence alors une longue approche des renards. Plus nous avançons doucement, plus nous nous apercevons qu’ils sont nombreux. Il y en a même derrière nous qui reviennent des alentours.À chaque fois qu’ils nous entendent trop, nous nous arrêtons, attendons un peu puis repartons. Arrivés à une distance plus proche, nous rampons délicatement pour ne pas être vus et ne pas faire de bruit sur le sol. Après trois heures d’approche, ces bébés renards polaires finissent par venir tout seuls devant mon objectif. Certains, comme celui qui se trouve à deux mètres de moi, sont très curieux, d’autres sont timides ; l’un d’eux est effrayé tandis qu’un autre essaye de nous intimider en poussant des petits cris. Il y en a un qui est très taquin avec ses frères et sœurs… En résumé, j’ai été très surpris de pouvoir observer des profils et des comportements aussi différents entre eux et de pouvoir les regarder de très près. Il est 1 h du matin et le soleil est encore haut. Après une belle soirée, il est temps de retourner à bord pour continuer l’aventure vers le passage du Nord-Ouest. »

Planète

Animaux

Bébés renards polaires : partez à leur rencontre avec Florian Ledoux

diaporama

10/11/2023

Diplômé de l’Académie royale des beaux arts de Liège en illustration, Raphaël Haentjens est également depuis longtemps un grand passionné de nature et d’entomologie. Armé de son appareil photo, il se lance régulièrement à la rencontre de la macrofaune belge, dans le but de faire découvrir aux néophytes l’étrange et merveilleux monde des arthropodes. Ses photographies sont d’une rare qualité et nous font voyager au cœur même de cet univers, si proche et pourtant si méconnu. Vous ne regarderez plus votre jardin du même œil…

Planète

Arthropode

Safari au ras du sol avec Raphaël Haentjens

diaporama

07/11/2023

Vaste monde que celui des insectes ! Les uns sont plus farfelus que les autres, développant des adaptations difficiles à imaginer, mais bel et bien réelles. Les coléoptères forment l’ordre animal comportant le plus grand nombre d’espèces décrites, estimé à 1,5 million. Elles sont toutes holométaboles, c'est-à-dire à métamorphose complète, passant par les stades d'œuf, de larve, de nymphe, et d'adulte. Elles vivent sur tous les continents et biotopes, à l'exception de l'Antarctique et du milieu marin.Tous les membres de l'ordre portent des élytres, une paire d’ailes antérieures durcies. Leur but n’est pas le vol, mais la protection, à la manière d’un étui, des ailes postérieures qui, elles, servent à voler. Leur corps est divisé en trois segments : la tête, le thorax et l’abdomen. Le second comporte un pronotum, qui est développé et continue jusqu’à la base des élytres. Les pièces buccales des coléoptères sont de type broyeur et très puissantes, mais leurs régimes alimentaires sont très variés : il y a les herbivores, les prédateurs, les charognards, les détritivores et même les parasites.Les coléoptères sont avant tout admirables pour la variété de leurs formes et de leurs couleurs que nous laisse apprécier ce diaporama.

Planète

Insectes

Les coléopotères, ces insectes dont nous avons tant besoin

diaporama

29/09/2023

Le colibri est un volatile impressionnant à bien des égards. Appartenant à la famille des trochilidés, il est aussi appelé oiseau-mouche, à cause de sa petite taille. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut le sous-estimer. Grâce à ses ailes uniques, battant jusqu'à 100 fois par seconde, il est capable de voler très vite. Il peut se déplacer à 56 km/h en moyenne et atteindre les 97 km/h. Il sait aussi faire du surplace ou au contraire effectuer des piqués. Mais le plus étonnant, c’est qu’il peut reculer. Une aptitude que lui seul possède. Ses performances sont rendues possibles grâce à la masse du muscle pectoral qui représente 25 à 30 % de son poids contre 5 % chez l’homme. Son cerveau est également très développé. Celui-ci représente 4,2 % de son poids, soit le plus grand ratio de toutes les espèces d'oiseaux.Pour survivre, cet oiseau de quelques grammes peut se nourrir de 1.000 fleurs en une journée. Grâce à son long bec fin et pointu - pouvant atteindre dix centimètres - et sa longue langue en forme de W, il peut atteindre les profondeurs de la fleur et laper aisément son nectar. Lorsqu'il est éveillé, sa température corporelle atteint les 40°. Il doit alors respirer environ 250 fois par minute au repos et plus de mille fois par minute en vol, pour se refroidir. Mais pendant son sommeil, le colibri entre dans un état de torpeur. À ce moment-là, les battements de son cœur et sa respiration chutent. Ainsi, la température corporelle passe à 21° et il est incapable de réagir, même sous la menace d’un prédateur.Au total, 340 espèces de colibris ont été recensées. Ces derniers vivent principalement en Amérique dans des environnements très variés, allant des régions arides, aux plaines, en passant par la haute montagne et la forêt vierge. En voici une sélection.

Planète

Nature

Le colibri, l'oiseau de tous les records

diaporama

22/09/2023

Dans les Alpes du Nord, le parc national italien du Grand Paradis jouxte le parc national français de la Vanoise. Ils ont 14 kilomètres de frontière commune. Celui du Grand Paradis fut créé en 1922, en grande partie pour protéger le Bouquetin des Alpes en voie d’extinction. Contrairement au parc national de la Vanoise (créé en 1963), le Grand Paradis englobe l’étage des forêts. Il culmine, grâce au sommet du même nom, à 4 061 mètres.C’est là qu’Anne et Erik Lapied ont un pied-à-terre depuis une douzaine d’années à 1 700 mètres d’altitude, qui leur permet à la fois d’être sur le terrain le plus souvent possible, quelles que soient les conditions météorologiques, et également de prémonter leurs films sur place. Ce qui ne les empêche pas pour autant de continuer à filmer et photographier la faune d’altitude dans les massifs alpins côté français.À l’occasion de la sortie de leur dernier film « Le Temps d’une Vie », sur le Bouquetin des Alpes, ils ont reçu le titre de « Gran Paradiso Ambassador ».

Planète

Nature

« Life in Paradise », marmotte, aigle, bouquetins, la faune sauvage des Alpes à découvrir

diaporama

29/08/2023

L’Australienne Alex Cearns est une photographe hors du commun. Les animaux, elle les aime. Si profondément qu’elle a choisi de mettre sur le devant de la scène des chiens imparfaits, de ceux qui ont bravé les obstacles de la vie. Déformations, maladies, accidents, maltraitances. Ils ont connu le pire. Et sans se plaindre, ils se sont adaptés à leur corps. Ils ont refusé de devenir des laissés-pour-compte pour, aujourd’hui, profiter de la vie dans des familles qui les aiment et leur permettent de prendre la seule place qu’ils revendiquent : celle du meilleur ami de l’Homme !

Planète

Animaux

Les imperfections parfaites du monde animal

diaporama

18/08/2023

La société FEI et le National Geographic organisent chaque année, depuis 2008, un concours d’images réalisées au microscope électronique. Cet appareil de génie peut atteindre une résolution d’environ 0,1 nanomètre. Une bactérie moyenne est près de 5 000 fois plus grande ! Grâce à cette technique, on peut donc réaliser des images fascinantes d’éléments invisibles à l’œil nu. Le résultat est souvent à couper le souffle ! À chaque édition du concours, les participants font preuve d’une imagination sans faille et réalisent des clichés plus incroyables les uns que les autres. Leurs modèles sont très variables : insectes, pollens, microbes, minéraux, etc. Tout y passe ! Futura vous propose de faire un tour d’horizon de quelques-uns des magnifiques clichés en compétition.

Santé

Biologie

Microscopie électronique : 15 photos extraordinaires de l’infiniment petit

diaporama

11/08/2023

Chien, chat, cheval sont des animaux que l'on connait tous. Mais savez-vous ce qui se cache sous leurs poils ? Dans cette série d'illustrations, partez à la découverte des particularités anatomiques des animaux les plus connus pour être incollable sur le sujet.

Planète

Zoologie

Un voyage découverte dans les coulisses de l'anatomie animale

diaporama

09/06/2023

La nature aussi participe aux réjouissances d’Halloween en nous prouvant encore et encore toute sa richesse et sa diversité en espèces toutes plus effrayantes les unes que les autres. Futura a sélectionné pour vous onze animaux qui n’ont rien à envier aux monstres de la mythologie et des films, qu’il s’agisse de primates, de rapaces, de reptiles, de grenouilles ou de crustacés. Ils vivent aux quatre coins du monde, peuplent les jungles, le sous-sol ou les fonds marins, mais aussi les légendes du folklore local. Mais, au-delà de leur apparence douteuse, ce sont des animaux aux capacités fascinantes qui inspirent la crainte et le respect. Certaines, malgré leur laideur, suscitent l’espoir pour la recherche en médecine car elles pourraient nous donner le secret de la jeunesse éternelle. D’autres, aussi répugnantes soient-elles, nous sont indispensables parce qu’elles jouent un rôle vital pour l’écosystème. En outre, nombre d’entre elles réclament notre protection. En somme, découvrez dans ce diaporama les secrets que cachent ces espèces étonnantes derrière leur masque effrayant.

Planète

Animaux

Les animaux qui font peur

diaporama

23/05/2023

Tous les goûts sont dans la nature. Toutes les pratiques sexuelles aussi. Ainsi, la séduction et la sexualité dans le monde animal se présentent sous de très nombreuses formes. L'objectif : transmettre ses gènes à une descendance. Chacun, s’il en avait les moyens, pourrait très bien s'y prendre seul. D'ailleurs, beaucoup d'espèces ne se gênent pas et la vie s'est, dans un premier temps, développée ainsi. Cependant, pour des questions de diversité, la sexualité est apparue il y a au moins un milliard d’années et, depuis, elle n’a cessé de varier. Chacun sa technique, chacun ses pratiques, homosexualité comprise. Les comportements les plus remarquables de reproduction des animaux ont été résumés dans l’exposition « Bêtes de sexe », qui fut présentée au Natural History Museum de Londres puis, au Palais de la découverte, à Paris, entre 2012 et 2013. Certaines photos présentées ici sont tirées de cette exposition.

Planète

Zoologie

La reproduction des animaux en 14 drôles de pratiques

diaporama

28/04/2023

Les abeilles sont des insectes qui jouent un rôle crucial dans la pollinisation de nombreuses espèces végétales (sauvages ou cultivées). Elles sont en déclin depuis plusieurs décennies et leur situation dans le monde est inquiétante.La pollinisation : un service écologique gratuit. L'abeille domestique, Apis mellifera, qui produit du miel pour les apiculteurs, est la plus répandue. À côté d’elle, des milliers d’autres espèces participent à la biodiversité de la flore, en favorisant la reproduction des plantes à fleurs. Partez à la découverte de certaines de ces espèces. Elles proviennent du monde entier, sont souvent méconnues et, parfois, menacées d’extinction…

Planète

Insecte

Les abeilles du monde en 17 photos

diaporama

14/04/2023

Situé sur l'isthme centre-américain, le Costa Rica est un zoo à ciel ouvert mais sans cage ni barreaux, un zoo où les statuts seraient inversés. Ce petit pays, bordé par l’océan Pacifique et la mer des Caraïbes, est dix fois plus petit que la France mais concentre 6 % de la biodiversité mondiale. Un quart de son territoire est constitué de parcs nationaux et de réserves naturelles.En 2009, le pays obtenait la première place au classement du Happy Planet Index en menant une politique volontariste en matière environnementale (reforestation) et protection de ses ressources naturelles. L'Institut national de la Biodiversité (Inbio, Instituto Nacional de Biodiversidad) estime qu’environ 160 espèces sont découvertes chaque année. Ce confetti au regard du planisphère renferme pas moins de 26 parcs nationaux abritant forêts primaires, forêts tropicales humides et sèches, mangroves marécageuses et plages de rêve ainsi qu’un littoral bordé de fonds marins non moins riches en coraux et en faune aquatique.Cette richesse d’habitats naturels (10.000 arbres et plantes) est un jardin d’Eden pour la faune qui y est recensée : 35.000 espèces d'insectes, 160 espèces d'amphibiens, 220 espèces de reptiles, 850 espèces d'oiseaux et 205 espèces de mammifères.Le Costa Rica est aussi un relief montagneux situé sur la cordillère volcanique centrale. Les chemins de randonnée balisés aux alentours des volcans conduisent aux sources d’eau chaude, geysers et cascades formant des petits lacs d’eaux turquoise.Le pays, dont l’ancien président, Óscar Arias Sánchez « a déclaré la paix à la nature », est pionnier dans le domaine de l’écotourisme.Un paradis sur terre qui fascine et que continuent d’explorer scientifiques et photographes comme Niklas Weber qui nous offre ces magnifiques photos naturalistes.© Niklas Weber. Tous droits réservés

Planète

Biodiversité

Costa Rica : une faune exceptionnelle dans un paradis préservé

diaporama

04/04/2023

C'est littéralement le grand méchant loup dans les contes, un animal qui, de par le monde, terrorise les enfants et suscite la hantise des agriculteurs craignant pour leurs malheureux troupeaux. Sa férocité et son hurlement légendaire au clair de Lune ont nourri l'imaginaire collectif, créant divers monstres tels le loup-garou et la bête du Gévaudan.À d'autres époques et dans d'autres cultures, pourtant, le loup tient une place privilégiée, au point même d'être révéré : animal totem en Mongolie, symbole du Soleil dans les civilisations précolombiennes, père du clan des Loups chez les Amérindiens… Pensons encore à la louve recueillant Romulus et Rémus dans la mythologie romaine.Avec ce diaporama, partez à la découverte de dix loups du monde, et d'autant de paysages et de cultures. En commençant chez nous, en Europe, voyagez ensuite à travers la Sibérie, dans les déserts du Moyen-Orient et d'Australie, et aventurez-vous au-delà de l'Atlantique pour rencontrer les fascinants loups du Nouveau Monde.© mrganso CC0

Planète

Nature

Le loup, un animal fascinant

diaporama

10/03/2023

Parmi les mammifères, les primates forment un ordre auxquels appartiennent les singes. Ces derniers se caractérisent par un mode de vie généralement arboricole et se distinguent par leur morphologie et leur anatomie. Les doigts et les orteils sont munis d'ongles, les mains sont préhensiles du fait de l'opposition du pouce, la vision prédomine sur l'olfaction, et pour les hominoïdés (grands singes), le cerveau a développé des facultés cognitives. La différence entre les sous-ordres est affaire de « nez » et de « queue ». En effet, les singes platyrhiniens (Amérique Centrale et du Sud, dits du Nouveau Monde) possèdent des narines écartées et une longue queue généralement préhensile, tandis que les primates catarhiniens (Europe, Afrique, Asie, dits de l'Ancien Monde) ont les narines rapprochées et une queue courte, voire pas de queue du tout. Mais, dans toute règle il y a forcément une exception : le macaque à longue queue (Macaca fascicularis)… Leur survie est gravement compromise pour les motifs qui seront évoqués tout au long de cette galerie de portraits hauts en couleurs établis par Patrick Straub.

Planète

Zoologie

La planète des singes

diaporama

28/02/2023

Par leur élégance, leur taille et leur vol gracieux, les rapaces, ou oiseaux de proie, exercent sur nous une véritable fascination. Malheureusement, il n’en a pas toujours été ainsi. En effet, jusqu’au début du XXe siècle, les rapaces étaient considérés comme de véritables nuisibles et massacrés sans scrupules. En France, il a d’ailleurs fallu attendre 1964 pour que certaines espèces soient enfin protégées. À l’exception des vautours charognards, les rapaces, avec leur bec crochu et leurs serres puissantes, sont de redoutables prédateurs dotés de sens aiguisés. On sait aujourd’hui qu’ils participent à l’équilibre des écosystèmes en limitant la prolifération des petits mammifères et en participant à l’élimination des carcasses d’animaux morts. Futura vous propose d’entrer dans l’univers incroyable de ces oiseaux majestueux.

Planète

Zoologie

Les rapaces, rois du ciel, en 22 espèces représentatives

diaporama

27/01/2023

Spectaculaires, mystérieux, élégants, les squelettes des vertébrés qui peuplent aujourd'hui la Terre portent en eux les traces d'une évolution de plusieurs milliards d'années. À découvrir, de photos magnifiques issues du livre « Évolution », imaginé par Xavier Barral et Jean-Baptiste de Panafieu.

Planète

Zoologie

« Évolution » ou le squelette magnifié des vertébrés

diaporama

24/01/2023

David Bittner est né à Berne, en Suisse, en 1977 et est maintenant un biologiste et spécialiste des ours. Depuis ses 25 ans, l’étudiant en biologie se rend autant de fois que possible en Alaska pour observer différentes espèces d’ours et documenter ses expériences en photos et vidéos. Il obtient son doctorat en 2009 à l’Université de Berne, et reçoit en 2010 un prix de la recherche environnementale bernoise pour ses travaux qui portaient sur l'évolution des espèces de corégones et la gestion de la truite.Le 27 février est la Journée internationale pour les ours et, pour cette occasion, David Bittner partage de splendides photographies de ces fascinantes créatures.« De la même manière qu'un ours peut reconnaître ses congénères et aussi d'autres ours, j'ai le sentiment que certains ours sont également capables de reconnaître cet animal à deux pattes qu'ils voient année après année pendant un certain temps. Le nez est la fenêtre dans un monde d'ours et de la même manière qu'un chien est capable de reconnaître un être humain même après des années sans contact, je crois que les ours sont capables de faire de même. À côté de l'odeur, je crois aussi que les bruits (je parle souvent aux ours) sont aussi importants pour un ours individuel pour la reconnaissance. La voix est de toute façon un outil très important lorsque l'on côtoie des ours. Selon votre ton, vous pouvez soit faire en sorte qu'un ours vous respecte et garde ses distances, soit vous pouvez calmer l'ours et lui démontrer que vous n'êtes pas une menace pour lui. »

Planète

Zoologie

Incroyable face à face en Alaska : « L'ours en moi », par David Bittner

diaporama

13/01/2023

Le photographe Florian Ledoux partage avec nous les photos de l’une de ses récentes expéditions en Arctique, un territoire qui l’inspire beaucoup et où il retourne régulièrement. Pourquoi l’Arctique ? « En quête de l’inaccessible et à la poursuite de l’imaginaire qui enveloppe le Grand Nord, mes expéditions m’ont poussé toujours plus au nord vers des contrées où la nature distille notre esprit, laissant une trace à jamais. » Récompensé par le Grand Prix Drone photo en 2017 (Skypixel/DJI) et le troisième prix du Concours international de photographie de drone organisé par National Geographic, Florian Ledoux dit vouloir « récolter des témoignages principalement visuels afin de partager avec tous, la beauté fragile et incomparable de l’Arctique ».« Voir, témoigner, protéger » telle est la règle que s’est donnée le photographe, inscrite sur le fronton de son site Internet. Découvrez en 12 photos l’un des habitants les plus emblématiques de l’Arctique, hélas, menacé de disparition en même temps que la banquise : l’ours polaire. « Cet été 2017, j’ai eu l’opportunité d’embarquer sur un voilier à deux mâts pour une reconnaissance du Passage du nord-ouest et une exploration du Nunavut. Une expédition de 6 000 km en deux mois, qui m’a permis un beau reportage animalier, avec des images d’un genre nouveau : vues du ciel… », raconte le photographe.

Planète

Ours

Les ours polaires vus du ciel, par Florian Ledoux

diaporama

06/01/2023

Georgina Steytler est une photographe australienne passionnée par la nature et les oiseaux, écrivain et écologiste. Bien qu'autodidacte, elle a remporté de prestigieuses récompenses pour ses clichés respectueux de la faune : Wildlife Photographer of the Year, le plus important concours de photographie de nature au monde, Bird Photographer of the Year, Grand Prix Winner of EAAFP Waterbirds Photo Contest, Australian Photography Awards (Wildlife) et Australian Geographic Nature Photographer of the Year (Portfolio Prize).Au fil des ans, elle a maîtrisé les aspects techniques de la photographie de nature, tout en développant sa sensibilité et son style pour parvenir à une composition esthétiquement agréable. Georgina Steytler privilégie la lumière naturelle du matin et celle de la fin de l'après-midi, évitant les lumières trop fortes. Elle apprécie de travailler dans les zones humides où elle peut s'allonger au bord de l'eau et laisser les oiseaux venir à elle, plutôt que de les « chasser ». Au travers de sa passion pour les oiseaux, elle espère encourager chacun de nous à voir les oiseaux et les autres animaux comme des individus dotés de personnalité, de beauté, de talent et de sagesse.« Je trouve que si vous êtes calme et patient, et que vous vous asseyez ou vous allongez, vous aurez beaucoup plus de chance d'approcher les oiseaux. Mon lieu de prédilection pour la photographie est le nord de l'Australie occidentale, où les oiseaux et les espèces d'oiseaux abondent, dans une variété d'habitats allant des pâturages arides aux zones humides et aux forêts de mousson. »Sa philosophie photographique peut se résumer en ces trois mots : art, conservation, éthique et dans son très beau livre For the love of the birds, en commande ici.

Planète

Oiseaux

Pour l'amour des oiseaux, une vision poétique et éthique par Georgina Steytler

diaporama

27/12/2022

Alan et Elaine Wilson sont des photographes amateurs passionnés par la nature, les oiseaux et les paysages. Ils résident dans la région de Coquitlam, en Colombie-Britannique, une province du Canada située sur la côte ouest.
Leurs magnifiques photos, prises en Amérique du Nord, servent en grande partie au monde de l'éducation. Leur site Internet propose une aide aux novices pour savoir bien acheter un appareil photo, gérer les images, etc.
Bébés animaux : 56 animaux et leurs petits

Planète

Zoologie

La faune sauvage, par Alan et Elaine Wilson

diaporama

06/12/2022

Photographe d'art, Flora Borsi questionne notre lien avec le monde animal dans une série de photos « Animeyed II ». Pour ce faire, elle allie habilement différentes techniques de maquillage et de coiffure, auxquelles s'ajoutent de nombreuses retouches numériques. En s'associant avec l'un de ces animaux à chacune de ses photos, qui lui demande entre 15 et 20 heures de travail, elle nous rappelle nos similitudes. Elle est toujours son propre modèle, ce qui lui permet de transmettre exactement l'émotion, le message souhaité. Basée à Budapest, en Hongrie, la photographe compte déjà, à son palmarès, de nombreuses expositions à travers le monde.

Planète

Animaux

Quand l'art sublime l'animal : des similitudes troublantes et fascinantes

diaporama

22/11/2022

Dans le monde, il y en aurait quelque 7 000 espèces. Les amphibiens. Particulièrement sensibles aux changements environnementaux, beaucoup seraient aujourd’hui menacés d’extinction. Jusqu’à un tiers d’entre eux, même. Malgré la diversité de leurs habitats.Et c’est plus précisément à la découverte des amphibiens qui peuplent les forêts tropicales que Paul Bertner nous entraîne ici. Ce photographe hors norme, biologiste de formation, aime se fondre dans la nature. Pour débusquer des spécimens rares et merveilleux qu’il sait mettre en lumière comme peut-être seuls ceux qui ont tutoyé la mort le peuvent : avec un grand respect et beaucoup de simplicité.

Planète

Photos

Toxiques, chamarrés, qui sont les amphibiens des forêts tropicales ?

diaporama

18/11/2022

Ma photographie, comme mes films ou mes écrits, est un regard documentaire visant avant tout à… documenter ! Ce qui sous-entend décrire, illustrer, raconter, conscientiser. Être reporter naturaliste, c’est adopter une démarche hybride. Savoir s’immerger dans les milieux naturels pour mieux les comprendre, et expérimenter les cultures humaines qui, de façon plus ou moins étroite, sont restées liées à leur environnement et à ses composantes. Le suivi scientifique, l’élevage ancestral, le soin animalier, sont à mes yeux des formes d’attention au vivant, d’inestimables terrains de fusion entre nature et culture dont j’essaie d’être à la fois témoin, acteur et ambassadeur. Et toutes les occasions sont bonnes pour mettre en lumière ces réalités : tournages, expéditions, voyages, ou simples balades et moments d’observation.

Planète

Biodiversité

Tour du Monde : comment l'animal et l'Homme cohabitent-ils ?

diaporama

08/11/2022

Depuis la nuit des temps, les yeux sont considérés comme l’un des principaux symboles de la beauté et fascinent les artistes du monde entier. Le photographe et physicien Suren Manvelyan est tombé sous leur charme et réalise des portraits oculaires à couper le souffle. On peut y contempler l’architecture des yeux sous un angle inédit qui révèle le regard des animaux.En effet, l’Homme n’est pas le seul à posséder ce genre d’atout : dans le règne animal, on trouve toutes sortes d’yeux aux formes et aux couleurs variées, aussi sublimes les unes que les autres. Les éléments visibles de l’œil (l’iris coloré qui est percé en son centre par la pupille) jouent un rôle prépondérant dans l’acuité visuelle. Si l’on compare les yeux à un appareil photo, la pupille et l’iris formeraient le diaphragme. Grâce à des muscles antagonistes, l’iris contrôle la dilatation et la contraction de la pupille en fonction de l’intensité lumineuse.Ce mécanisme permet ainsi de garder une vision nette à tout moment. En fonction de leur mode de vie, les animaux ont des yeux, et donc une vue, totalement différents. Certains ont développé une vision nocturne performante, alors que d’autres se sont plutôt adaptés à la vie diurne. Futura vous propose un tour d’horizon de cette diversité.

Planète

Animaux

Les plus beaux yeux du règne animal

diaporama

28/10/2022

La microphotographie a l’extraordinaire pouvoir de nous montrer l’infiniment petit, de nous plonger au cœur de la matière, au sein d’un univers inaccessible à notre regard. Et si nous nous approchions d’une simple fleur afin d'en respirer le doux parfum et que, telle Alice au pays des Merveilles tombant dans le puits, nous soyons subitement happés, aspirés tout entier à l’intérieur d’une fleur ? Devenus des lilliputiens au royaume des plantes, que verrions-nous de ces cathédrales végétales ? Avec l’aide de Rob Kesseler, de son talent artistique et de son insatiable curiosité, immergeons-nous dans cette fascinante intimité des plantes et observons au plus près ces grains de pollen, ces graines ou ces anthères constituant les diverses parties de l’appareil reproducteur de la fleur.Rob Kesseler utilise le microscope électronique à balayage qui permet d'obtenir, en relief et en très haute définition, de très forts grossissements, jusqu'à 30.000 fois. Pour obtenir ces résultats, l'artiste plasticien, à la double casquette d'enseignant, doit procéder à une méticuleuse préparation et prélever des échantillons spécifiques qui doivent être métallisés ; en l’occurrence, il les recouvre d’une microcouche de platine, puis ces prélèvements sont placés « dans une chambre à vide où ils sont bombardés par un faisceau de particules électroniques ».Cette technique ne produit pas d'image en couleurs, les données sont traduites par des pixels en niveau de gris, c'est-à-dire en nuances de noir et de blanc. L'artiste va donc ensuite coloriser l'image avec l'aide d'un logiciel de retouches photographiques pour mettre en évidence les caractéristiques structurelles et fonctionnelles du spécimen qui apparaît en relief. Son utilisation de la couleur crée de puissants portraits, entre science et symbolisme, grâce à « un processus subtil et méticuleux de création et de travail à travers de multiples couches chromatiques pour modeler la forme avec une intense tridimensionnalité ».De la même façon que la plante utilise la couleur pour attirer son insecte collaborateur pour la pollinisation et la dispersion des graines, Rob Kesseler entend attirer notre œil afin de nous sensibiliser à la complexité structurelle de cette fragile et délicate antichambre nuptiale des plantes. Anemone hortensis. © Rob Kesseler, tous droits réservésDécouvrez le site de Rob Kesseler

Planète

Botanique

Micrographie : la vie sexuelle cachée des plantes

diaporama

21/10/2022

Rampants, volants, pourvus de nombreuses pattes (parfois trop), les insectes provoquent souvent un sentiment dégoût, voire inspirent la peur. Pourtant, leur monde regorge de particularités fascinantes, d'autant plus en regardant leur univers d'un peu plus près ! Magnifiées par la technique de la macrophotographie, ces petites créatures possèdent de nombreuses particularités que l'on n'imaginerait même pas ! Ces sublimes photos prises par le photographe, Pierre Anquet, mêlant art et science, révèlent ainsi un grand nombre de détails invisibles à l'œil nu. C'est ce qu'il nous propose de découvrir dans ce diaporama : le monde fascinant des insectes.

Planète

Photos

Insectes : leur monde fascinant à l'aune de la macrophotographie

diaporama

18/10/2022

La nature sait nous surprendre. Et les petits des animaux sauvages en font parfois les frais. Ils peuvent être totalement livrés à eux-mêmes ou même éliminés par celle qui les a mis au monde. Mais, chez les mammifères, en général, les mamans s’occupent de leurs bébés. Chacune à sa manière.Avec ses photos intimes, déconcertantes de fraîcheur et de sincérité, Will Burrard-Lucas nous propose de partager avec ces petits animaux, quelques moments de tendresse. Les premiers instants d’une vie, à la fois dure et merveilleuse, de découvertes qui les attend. Juste ce qu’il faut de frissons pour nous rappeler qu’ils sont tous des animaux sauvages qui méritent notre respect et notre protection.

Planète

Animaux

Faune sauvage : pause tendresse avec ces bébés

diaporama

04/10/2022

C'est une multitude invisible, grouillante, omniprésente qui nous enveloppe. Des créatures venues de la nuit des temps, quasiment inchangées depuis quatre cents millions d'années. D'indestructibles machines à survivre qui ont su s'adapter aux conditions extrêmes. Avec les acariens, nous pénétrons dans l'univers parallèle des conquérants de l'infiniment petit. L'équipe de tournage de Mona Lisa a pu filmer le comportement de ces êtres à part grâce à un nouveau microscope électronique à balayage.

Planète

Zoologie

Acariens : les envahisseurs invisibles

diaporama

13/09/2022

Orangs-outans, gibbons, macaques, chimpanzés. Dans le monde, il existe plus de 500 espèces de primates. Une richesse extraordinaire. Mais, selon les scientifiques, 60 % de ces espèces sont aujourd’hui en danger d’extinction. En cause : les activités humaines. La pression de l’agriculture, l’exploitation des forêts et l’élevage, notamment.C’est cette fragilité que le photographe animalier, Pedro Jarque Krebs, tente de mettre en lumière. Pour nous encourager à réagir avant que tant de beauté et de diversité ne soient perdues pour de bon. Par des portraits d’animaux sauvages — réalisés dans des parcs, des réserves, des sanctuaires ou des centres de sauvetage — en général, et de primates, en particulier. Nos plus proches cousins.

Planète

Planète

À la découverte de la planète des singes

diaporama

30/08/2022

Les méduses sont des animaux vraiment étranges. D'une beauté et d’une grâce fascinantes, elles sont en même temps redoutées de l’Homme car les piqûres de méduses peuvent être mortelles. On recense 4.000 espèces de méduses, mais certaines sont encore assez mal connues. Petites ou géantes, translucides ou formidablement colorées, ces ballerines des mers nous offrent une splendide illustration des merveilles de la nature. Grâce à ce diaporama, plongez à la découverte des méduses en photos.

Planète

Mer

D'envoûtantes méduses en 20 photos

diaporama

12/08/2022

Populaires mais avec une image négative auprès du grand public, les requins ont certainement plus à craindre de nous que l'inverse. Victimes collatérales de la pêche commerciale ou cibles du trafic pour leurs dents ou leurs emblématiques ailerons, des millions de requins sont massacrés chaque année. Par comparaison, sur le même intervalle de temps, une centaine « d'attaques » sur l'Homme sont recensées, une poignée seulement d'entre elles sont mortelles.À travers ce diaporama, partez à la découverte de requins exceptionnels, des géants des mers qui nagent infatigablement à travers tous les océans aux plus petits spécimens qui préfèrent rester tapis sur les fonds sablonneux, des plus dangereux aux plus gentils d'entre eux.

Planète

Nature

Requinmania : plongez dans le monde fascinant des requins

diaporama

05/08/2022

De leur nom scientifique Serpentes, les serpents fascinent, par leur diversité, leur aspect particulier mais aussi leur dangerosité. Ces vertébrés amniotes possèdent, comme on le sait tous, un corps allongé et dépourvu de membres apparents. Cette absence de membres provient d'une mutation génétique survenue 100 millions d'années auparavant, sur le gène Sonic Hedgehog. Cela permet aux serpents d'être adaptés à la vie souterraine, qui nécessite peu de hauteur. Mais en pratique, nombreux sont les serpents qui vivent plutôt dans les arbres, enroulés autour de branches ! Leur corps se divise en trois parties : la tête, le tronc et la queue. Son aspect varie selon l'espèce, et surtout selon son type d'habitat. Tous carnivores, les serpents peuvent jeuner pendant très longtemps après s'être sustentés, jusqu'à plusieurs années : tout dépend de la taille de leur dernière proie. De nombreux serpents sont venimeux, mais ils n'attaquent souvent que pour manger ou se défendre : la plupart des cas recensés d'envenimations chez l'Homme ont lieu en Afrique et en Asie.

Planète

Biodiversité

Attention serpents, venimeux ou pas, gardez votre sang froid

diaporama

28/06/2022

L’Homme, cet étrange animal, existe depuis 2,5 millions d’années, depuis les premières tailles de pierre d’Homo habilis. L’humanité a connu depuis des phases très difficiles et, parmi la douzaine d’espèces du genre Homo, une seule subsiste encore aujourd’hui : la nôtre. Pourtant, les scientifiques estiment qu’elle a frôlé l’extinction il y a plusieurs dizaines de milliers d’années, quand la population se résumait à quelques milliers d’âmes, réparties sur le territoire africain. Homo sapiens a résisté… et même mieux que cela, puisqu’il a depuis colonisé tous les continents, tous les milieux, et s’est adapté à tous les climats.L’humanité compte aujourd’hui plus de 7 milliards d'habitants et gouverne le monde. Une domination sans partage due à des capacités supérieures à tous les niveaux ? Même pas, comme le révèle ce diaporama. L’Homme n’est pas le plus grand ni le plus fort. Il n'a pas le plus gros cerveau. Il n'est pas celui qui vit le plus longtemps. On peut toujours lui opposer un animal qui fait mieux. L’occasion pour nous de faire preuve d’un peu d’humilité…

Santé

Biologie

Homme vs animal : qui est le plus fort ?

diaporama

14/06/2022

Découvrez la mer et les eaux comme vous ne les avez jamais vues à travers ces images prises lors du tournage du film Océans, de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud. Plonger avec les animaux marins et voir un banc de thons en chasse, danser avec les dauphins dans leurs folles cavalcades, nager à côté d'un grand requin blanc épaule contre nageoire : ce documentaire français vous propose une aventure unique à la rencontre de la vie sous-marine. Il permet ainsi de réfléchir davantage à l'impact de l'Homme sur ce monde magnifique.

Planète

Océanographie

Océans, un film en hommage à la nature

diaporama

08/06/2022

Photographe, publié dans plusieurs magazines et quotidiens prestigieux (TIME magazine, GEO, The New York Times Magazine, National Geographic), Levon Biss s’est passionné ces dernières années pour l’entomologie. À travers 12 photographies extraites de sa série Microsculpture, vous allez découvrir les portraits macroscopiques d'insectes du monde entier. C’est dans son studio niché dans la campagne anglaise que Levon Biss a mis au point les techniques de prise de vues pour ce travail. Un processus photographique unique qui compose des milliers d'images en utilisant plusieurs configurations d'éclairage.« Chaque échantillon a été monté sur une platine de microscope adaptée, permettant un contrôle précis de la position de l'échantillon devant la lentille de la caméra. La plupart des insectes ont été photographiés dans environ 30 sections, chaque section s'allume différemment avec des lumières stroboscopiques pour accentuer la microsculpture de zones particulières de leurs corps. Chaque portrait d'insecte est créé à partir de plus de 8.000 images distinctes », écrit le photographe sur le site Microsculpture. Un vrai travail d’orfèvre.

Sciences

Photographe

12 superbes insectes photographiés par Levon Biss

diaporama

31/05/2022

Pedro Jarque Krebs est un photographe animalier dont le travail a pour objectif de mettre en valeur la diversité animale actuelle mais aussi sa fragilité dans un environnement qui change à grande vitesse. Les photographies qu'il propose dans ce diaporama sont un échantillon de ce qui fait sa marque de fabrique : des portraits d'animaux souvent menacés, sur un fond noir qui permet d'apprécier le sujet dans toute sa couleur et sa splendeur et de tenter d'y apercevoir son caractère profond.Cette première photographie de Pedro Jarque Krebs montre deux jaguars, l'un tacheté et l'autre noir. Le jaguar est un redoutable prédateur qui possède la morsure la plus puissante de celles des grands félins actuels, par rapport à sa taille (il peut mesurer jusqu'à presque deux mètres de long). Il chasse sur terre, dans les arbres et même dans l'eau où il tue des caïmans en leur brisant la nuque. Il vit en Amérique centrale et en Amérique du Sud et s'il est difficile d'observer un jaguar tacheté dans son milieu naturel, il est encore plus ardu d'apercevoir un jaguar noir tant ceux-ci sont rares. Le jaguar est une espèce presque menacée selon l'Union internationale de la conservation de la nature (UICN), notamment en raison de la perte de son habitat et donc de la fragmentation des populations.

Planète

Biodiversité

Pedro Jarque Krebs, photographe animalier, se mobilise pour la biodiversité

diaporama

25/05/2022

12

Dernière