Érigé en hommage à l'empereur, l'impératrice et des descendants Meiji dans le centre de Honshū, le sanctuaire du même nom est l'un des endroits les plus prisés du pays, et principalement à l'époque des fêtes de fin d'année.

Sanctuaire shintoïste de Meiji Jingu. © Ocdp, CCO
Sanctuaire shintoïste de Meiji Jingu. © Ocdp, CCO

Incontestablement, le bâtiment le plus représentatif de l'architecture shinto, caractérisé par des sites naturels d'une grande beauté et des piliers de couleurcouleur rouge vermillon incrustés dans le sol, le sanctuaire Meiji se dresse au cœur de l'un des plus importants espaces verts de Tokyo, avec ses 70 hectares où l'empereur aimait à se réfugier pour la méditationméditation. Bâti dans les années 1920 et reconstruit à la fin de la seconde guerre mondiale, il n'en demeure pas moins l'un des hauts lieux du shintoïsme au Japon, même si les monuments actuels datent de 1958.

Le sanctuaire Meiji, aussi appelé Meiji-jingū, le reflet de l’architecture japonaise, est le plus grand lieu de culte shintoïste du pays. © Stefan Le Dû Creative Commons Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 2.0 générique
Le sanctuaire Meiji, aussi appelé Meiji-jingū, le reflet de l’architecture japonaise, est le plus grand lieu de culte shintoïste du pays. © Stefan Le Dû Creative Commons Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 2.0 générique

Le vert règne au sanctuaire Meiji

Le sanctuaire se divise en deux parties : le lieu de culte lui-même et les jardins de l'impératrice Shōken, à l'extérieur du temple. Impossible de rater l'immense torii de boisbois haut de 12 mètres, qui repose sur des colonnes de plus d'un mètre de diamètre. Il est entouré de cyprès japonais provenant tout droit de Taïwan et âgés de 1.700 ans. À gauche, direction les jardins où se trouvent un large étang et un champ d'irisiris. Somptueux et revigorant, particulièrement au printemps...

Meiji Shrine Inner Garden in Shibuya, Tokyo © Brian Adler, Domaine public
Meiji Shrine Inner Garden in Shibuya, Tokyo © Brian Adler, Domaine public

Profitez de votre passage au Meiji-jingū pour visiter les quartiers cosmopolites qui l'entourent. À Omotesandō, luxueuse et large avenue, vous retrouverez un rythme de vie et une atmosphèreatmosphère quasi européens. Avec son centre commercial et résidentiel de 12 étages très haut de gamme dessiné par un élève de Le Corbusier, vous flânerez de boutique en boutique avant d'arriver au Nezu Bijutsukan (Musée Nezu). Ce bâtiment ouvert à la fin 2009 vous apportera paix et sérénité au sein de sa muraille en grèsgrès. Ici, bronzesbronzes, calligraphies, céramiques, tissus, laques de Chine, peintures chinoises et japonaises vous seront proposés.

Et pourquoi ne pas profiter d'un agréable moment au pavillon de thé, érigé dans le merveilleux jardin boisé du complexe ? Pour être au plus près des traditions japonaises, cette découverte se fera à bicyclettebicyclette.