Planète

Lors de mes déplacements quotidiens

Dossier - Les bons gestes pour protéger notre planète
DossierClassé sous :développement durable , gestes , voiture

-

Le développement durable, c'est répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Chacun d'entre nous peut contribuer à sa façon au respect de l'environnement. Nous n'avons pas de planète Terre de rechange !

  
DossiersLes bons gestes pour protéger notre planète
 

Le secteur des transports est à l'origine d'émissions de gaz responsables de pollutions locales (particules fines, plomb, oxydes d'azote et de souffre, composés organiques volatiles), dont les effets sont néfastes pour l'environnement et la santé, sans parler des conséquences préjudiciables sur le climat (gaz à effet de serre), en terme de bruit et d'occupation des sols, en terme de risques et de dommages sociaux (accidents, congestion).

  •  Je privilégie les transports en commun, le vélo, le roller, la trottinette ou la marche à pied, surtout si j'ai à effectuer un court trajet en ville. J'évite ainsi de perdre du temps dans les embouteillages ou dans la recherche d'une place de stationnement souvent payante. Le secteur des transports représente 25 % de la consommation mondiale d'énergie commerciale et utilise la moitié du pétrole produit dans le monde.
  •  Si je suis obligé(e) d'utiliser ma voiture, je démarre en douceur pour éviter une surconsommation coûteuse et de forts rejets polluants et je conduis en souplesse, ce qui représente plus de 40 % d'économie en terme de consommation d'essence et de rejets d'émissions polluantes. Je respecte les limitations de vitesse, ce qui renforce la sécurité routière et réduit aussi la pollution. La consommation annuelle d'essence par les automobiles rapportée au nombre d'habitants reflète une grande disparité entre riches et pauvres. Elle est de 31 litres en Afrique subsaharienne, de 50 litres en Asie, pour atteindre 427 litres en Europe occidentale et 1637 litres en Amérique du Nord !
  •  Je propose à mes voisins de partager la même voiture. Au-delà de la diminution de la pollution, le covoiturage divise les frais de déplacements entre les différents occupants du véhicule et favorise la convivialité. L' homme est responsable de l'accroissement de l'effet de serre (notamment le gaz carbonique) et donc du réchauffement planétaire. Depuis 1900,les concentrations de gaz à effet de serre ont augmenté de 50 %, provoquant un réchauffement de la planète de 0,6° C.
  •  Je n'oublie pas de faire contrôler régulièrement ma voiture ou ma moto, notamment le filtre à air et le pot d'échappement. Une voiture bien réglée représente 20 % de pollution en moins et 10 % de carburant économisé. Par ailleurs, les pots d'échappement « bricolés » génèrent des pétarades qui gênent, notamment la nuit, des dizaines de milliers de personnes dans les grandes villes.
Le contrôle technique : les périodicités à connaître (Ademe
  •  Je fais laver ma voiture dans une station de lavage, car ce lieu est équipé de circuits d'évacuation des produits de lavage. Cela me permet également d'économiser environ 200 litres d'eau.