Que vous soyez skieur hors pistes ou amateur de randonnée, snowboarder ou raquettiste, cette page vous concerne. Ces conseils sont proposés par la Commission communication de l'Anena (FFCAM, Météo-France, Anena).

Avis aux skieurs hors pistes ou randonneurs : soyez équipez ! Ici, des claies paravalanches en zone de départ. © Böhringer Friedrich, CC by-sa 2.5
Avis aux skieurs hors pistes ou randonneurs : soyez équipez ! Ici, des claies paravalanches en zone de départ. © Böhringer Friedrich, CC by-sa 2.5

Conseils avant de partir en montagne

Voici quelques conseils avant votre départ en montagne :

  • Équipez-vous d'un appareil de recherche de victimes d'avalanche (Arva) et apprenez à vous en servir. Cet appareil n'est pas un gri-gri porte-bonheur mais il permet d'être retrouvé plus vite en cas d'ensevelissement sous une avalanche. Attention, l'utilité de l'Arva est considérablement réduite si l'on ne possède pas également une pelle et une sonde.
  • Informez-vous. La consultation des BRA et des bulletins « météométéo montagne » doit devenir un réflexe pour les pratiquants de la montagne. Elle ne dispense pas d'une information locale auprès des services des pistes des stations ou des professionnels de la neige et des secours.
  • Adaptez votre sortie au niveau technique et physiquephysique des membres du groupe.
  • Soyez autonome ! N'oubliez pas qu'en montagne, le temps change vite, et les conditions météorologiques peuvent devenir rapidement hostiles (brouillard, tourmente de neige). Prévoyez des vêtements chauds, une couverture de survie, des vivres de course et des boissons.
  • Signalez votre itinéraire et l'heure approximative de votre retour.

Voir aussi

Lexique du Snowboard : 10 termes pour mieux comprendre

Suivez les conseils ci-dessus avant de partir en montagne. © DR
Suivez les conseils ci-dessus avant de partir en montagne. © DR

En montagne, ne partez pas seul mais en groupe

Voici quelques autres conseils à suivre une fois sur le terrain :

  • Ne partez pas seul.
  • Testez systématiquement votre Arva avant chaque sortie (émission-réception). N'oubliez pas de le mettre en position « émissionémission » !
  • Une simple mais indispensable précaution quand on sort en groupe relativement important : se compter !
Ne partez pas seul en montagne ! © DR
Ne partez pas seul en montagne ! © DR

Observez la météo en montagne

Voici d'autres conseils relatifs à la météo et à la neige en montagne :

  • Observez les conditions nivologiques et météorologiques. Quelle est l'épaisseur de neige récente ? La surface du manteaumanteau neigeux est-elle travaillée par le ventvent ? Des cornichescorniches sont-elles visibles ? Soyez très vigilant pendant ou immédiatement après un épisode neigeux accompagné de vent. Sachez qu'un manteau neigeux peu épais, surtout en début de saisonsaison, est souvent instable. Le regel est-il important ? La neige montre-t-elle des signes d'humidification ? Évitez les pentes raides et bien ensoleillées au début d'un réchauffement important, surtout après un épisode neigeux récent. Le temps est-il en train de changer (renforcement du vent, arrivée de brouillardbrouillard ou de la pluie) ?
  • Sachez tenir compte de vos observations dans le choix de votre itinéraire.
  • Adaptez votre trace aux conditions de neige, mais aussi à la topographie. Méfiez-vous particulièrement des ruptures de pente, de la proximité des barres rocheuses, des zones d'accumulation, etc.
  • Pendant les périodes de réchauffement, notamment au printemps, soyez de retour suffisamment tôt pour éviter les coulées et avalanches de fontefonte : rappelez-vous que la présence de traces n'est pas un gage absolu de sécurité.
Un conseil en montagne : pensez aux autres membres du groupe. © DR
Un conseil en montagne : pensez aux autres membres du groupe. © DR

Surveillez la condition physique des membres du groupe

En montagne, mieux vaut surveiller la condition physique de chaque membre du groupe. En cas de doute sur la stabilité d'un passage obligé, veillez à :

  • enlever dragonnes et lanières de sécurité ;
  • augmenter l'espace entre les membres du groupe, voire n'engager qu'une seule personne dans la zone dangereuse ;
  • vous surveiller mutuellement ;
  • vous arrêter dans une zone protégée d'éventuelles avalanches ;
  • évoluer « en douceur » en évitant si possible tout virage brutal.

N'hésitez pas à renoncer si les conditions sont trop douteuses.