Planète

Vêtements et objets en amadou

Dossier - A la découverte de l'Amadouvier
DossierClassé sous :botanique , amadouvier , fomes fomentariusn

Bertrand Roussel

-

L'amadouvier, Fomes fomentarius (L. : Fr.) Fr., est un champignon d'apparence anodine mais trop coriace pour être consommé. Il a pourtant été cueilli et utilisé dès les temps préhistoriques. Ce dossier propose un bilan des connaissances relatives à ce champignon en l'évoquant sur les plans mycologique et écologique, mais également par le biais de ses nombreux usages à travers la préhistoire, l'histoire, l'histoire de la médecine, de la pharmacie et de l'odontologie, l'ethnologie…

  
DossiersA la découverte de l'Amadouvier
 

La chair de l'amadouvier a la particularité de pouvoir être étirée et battue. Le tissu ainsi obtenu est extrêmement doux et ressemble à du daim ou à de la peau de chamois. Ce "tissu d'amadou" peut être utilisé comme matière première pour la fabrication de vêtements ou d'objets décoratifs.

Aux XVIIème et XVIIIème siècles, des habits en amadou sont signalés en Allemagne, mais également en Bohême, en Roumanie et en Moldavie. Il s'agissait de couvre-chefs (casquettes, bérets, bonnets), de tabliers, de protections de poitrine, de garnitures de manchette. Le botaniste allemand J. Gottlieb Gleditsch (1714-1786) signale avoir vu en Franconie des paysans portant des vêtements en amadou. On dit aussi que la chasuble de l'archevêque de Fribourg était entièrement réalisée en tissu d'amadou. De même, on sait que lors de l'exposition universelle de Londres en 1862, un exposant présentait des casquettes et des vêtements en amadouvier.

De nos jours, la fabrication d'objets et de vêtements en amadou perdure en Roumanie, en particulier dans un petit village de Transylvanie nommé Korond


Ce chapeau est entièrement réalisé en amadou ; le corps du chapeau provient de la trame étirée d'un seul amadouvier (cliché : B. Roussel).

Dans ce village, des sacs, des casquettes, des ceintures, des tapisseries, des nappes, des jouets, etc. sont encore entièrement réalisés en amadou.


Ce modèle de casquette est typique de l'artisanat de Korond (cliché : B. Roussel).


Sac en amadou décoré d'une fleur ; cette décoration, comme l'ensemble de l'objet, est constituée d'amadou teint et collé (cliché : B. Roussel).


Nappe en amadou provenant du village de Korond (cliché : B. Roussel).