Planète

Tortue de Horsfield

DéfinitionClassé sous :zoologie , Chélonien , carapace
La tortue de Horsfield fut la première à voyager dans l'espace lors d'expérimentations effectuées par les Russes en 1968. © Richard Mayer, Wikipédia, GNU 1.2

Tortue de Horsfield (Gris, 1844) – Agrionemys horsfieldii

  • Ordre : Testudines
  • Sous-ordre : Cryptodira
  • Famille : Testudinidae
  • Genre : Agrionemys
  • Taille : 13 à 25 cm
  • Poids : 1 à 2 kg
  • Longévité : 50 à 60 ans

Statut de conservation UICN : VU, Vulnérable

Description de la tortue de Horsfield

La tortue de Horsfield, dont il existe six sous-espèces, présente une carapace nettement aplatie, dont la plaque caudale se termine en pointe. Elle possède cinq plaques vertébrales et quatre plaques costales sur les deux flancs. La carapace, de teinte uniforme et allant du jaune paille à l'olivâtre, est ornée d'une bande claire un peu jaunâtre qui sépare les plaques costales des plaques marginales. Les ouvertes antérieures et postérieures sont larges, ce qui permet davantage d'amplitude aux pattes. Le plastron, également de couleur claire, est marqué de taches noires. La tête au museau carré et au bec bien formé est forte. Les pattes présentent une particularité anatomique qui distingue la tortue de Horsfield des autres membres de la famille. Elle possède quatre doigts à chaque patte, alors que la plupart des autres en ont cinq aux pattes antérieures et quatre aux membres postérieurs. Le corps est généralement jaunâtre ou marron.

Tortue de Horsfield près de Baïkonour. © Yuryi75, Wikipédia, GNU 1.2

Habitat de la tortue de Horsfield

Également appelée tortue russe ou tortue des steppes, la tortue de Horsfield se rencontre depuis l'Afghanistan jusqu'au nord-ouest de la Chine, en passant par le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, l'Ouzbékistan, ainsi qu'en Iran et au Pakistan. On la trouve habituellement dans les savanes sèches broussailleuses jusqu'à 1.200 mètres d'altitude. Les sous-espèces, qui se distinguent par la forme de leur carapace, leur taille et leur coloris, sont réparties de la façon suivante :

  • Testudo horsfieldii horsfieldii (Gray, 1844) est présente en Iran, au Pakistan, en Afghanistan, au Tadjikistan et en Ouzbékistan ; 
  • Testudo horsfieldii bogdanovi (Chkhikvadze, Brushko & Kubykin, 2008) hante les savanes du Kirghizistan, du Tadjikistan, du Turkménistan et d'Ouzbékistan ; 
  • Testudo horsfieldii kazakhstanica (Chkhikvadze, 1988) se voit au Kazakhstan, au Kirghizistan, en Ouzbékistan et au Xinjiang, en Chine ;
  • Testudo horsfieldii kuznetzovi (Chkhikvadze, Ataev, Shammakov & Zatoka, 2009) est observée au Turkménistan et en Ouzbékistan ;
  • Testudo horsfieldii rustamovi (Chkhikvadze, Amiranashvili & Ataev, 1990) se trouve en Iran, au Kazakhstan et au Turkménistan ;
  • Testudo horsfeldii terbishi (Chkhikvadze, 2009) est spécifique à la Mongolie.

Comportement de la tortue de Horsfield

La tortue de Horsfield est soumise à de fortes contraintes thermiques. Les températures peuvent varier de 40 °C journellement. Elle craint les fortes chaleurs et estive en juillet et août, en creusant un terrier qui peut atteindre deux mètres de profondeur. Elle hiberne pendant la saison froide. Elle est très active au printemps et en automne, après des épisodes de pluies qui rafraîchissent la température ambiante. Habituée à évoluer dans un environnement bénéficiant de faibles précipitations, la tortue se contente habituellement de l'eau contenue dans les plantes pour s'hydrater. Mais on peut la voir s'abreuver après une forte averse.

Tortue de Horsfield en captivité. © beautifulcataya, Flickr, cc by nc nd 2.0

Reproduction de la tortue de Horsfield

La rudesse du climat engendre une courte période d'activité. Il se déroule seulement trois semaines entre la parade et l'accouplement, qui survient de fin mars à la mi-avril. Un peu plus de deux mois plus tard, la femelle creuse un trou dans le sol et y dépose une moyenne de quatre œufs. Elle peut effectuer plusieurs pontes à une vingtaine de jours d'intervalles. La durée d'incubation varie de 60 à 100 jours, à une température comprise entre 28 et 34 °C. Le sexe sera dépendant des écarts de température régnant dans le nid. Les juvéniles atteignent leur maturité sexuelle entre sept et dix ans.

Régime alimentaire de la tortue de Horsfield

La tortue de Horsfield est herbivore. Elle se nourrit de nombreuses espèces végétales, de fruits, de plantes cultivées, d'insectes, de gastéropodes et de charognes. L'animal est en mesure de s'alimenter de plantes qui seraient toxiques pour les mammifères herbivores. Cette particularité lui permettrait de se débarrasser des parasites qui encombrent son tube digestif.

Menaces sur la tortue de Horsfield

Les principales menaces pesant sur la tortue de Horsfield sont le développement des infrastructures humaines, et la chasse locale qui la destine à la médecine traditionnelle. Cette tortue est également prisée en tant qu'animal de compagnie, car elle plus résistante que d'autres espèces, et moins farouche. 

Cela vous intéressera aussi