Santé

Surveillez les tortues luth en direct par balise Argos

ActualitéClassé sous :vie , tortues luth , pêche

Le WWF lance sur deux ans une ambitieuse campagne de suivi de la tortue luth par balise Argos, de part et d'autre de l'Océan Atlantique. Elle permettra de mieux connaître les zones à fortes interactions entre tortues luth et engins de pêche, complétant ainsi efficacement les travaux menés sur ce thème par le CNRS-CEPE en Guyane.

Dans l'océan Atlantique, où subsistent les dernières grandes populations de tortues luth, les scientifiques estiment entre 30 000 et 60 000 les captures accidentelles annuelles de tortues luth.

Carte des différents suivis des tortues luth © Panda.org - tous droits de reproduction interdit

Pour mener à bien ce projet, 8 partenaires sont mobilisés. Au total, 25 balises Argos seront posées sur les tortues luth nidifiant dans les principales zones de ponte connues autour de l'Atlantique : Panama, Surinam, Guyane, Gabon. Pour la première fois, des tortues luth des sites de nourrissage récemment identifiés au large de l'Uruguay seront aussi équipées de tels émetteurs.

Fait nouveau, les déplacements des tortues luth équipées de balises peuvent être suivis sur Internet, au rythme d'une mise à jour hebdomadaire. Pour localiser ces tortues et connaître l'ensemble des résultats de suivi (distance parcourue, profondeur de plongée, localisation de l'animal). Consulter le suivi en direct ici.

Déjà sept balises ont été posées au Panama, au Surinam, en Guyane, et au large de l'Uruguay. Une des tortues luth équipées au Surinam, baptisée "Kawana", a tristement fini ses jours trois semaines après sa ponte, victime d'un filet maillant dérivant... A l'inverse, l'autre tortue luth équipée sur le même site le 25 juin 2005 (baptisée "Aïtkanti") a déjà parcouru 3 271Km et plongé jusqu'à 840 mètres de profondeur !

Cristina © Panda.org - Tous droits de reproduction interdit.

Les trois tortues luth équipées en Guyane (baptisées "Yalimapo", "Apotïli" et "Palana") démontrent jusqu'à ce jour une impressionnante similarité dans leur trajet ; elles ont toutes parcouru entre 1500 et 2000 Km, suivant une direction nord-est.

Les prochaines balises seront posées en septembre/octobre en Uruguay, puis en décembre/janvier en Guyane et au Gabon.

La tortue luth (Dermochelys coriacea) fait partie des espèces classées "en danger critique d'extinction" par l'Union Internationale de Conservation de la Nature (Liste rouge). Selon ces experts, elle figure à ce jour parmi les espèces les plus menacées au monde.

Les tortues luth de l'Atlantique pourraient ainsi voir leurs effectifs rapidement décroître si les principales zones d'interactions entre engins de pêche et couloirs de migration éventuels ne sont pas rapidement identifiées.

Au delà de démontrer les capacités exceptionnelles de plongée de ces reptiles, cet ambitieux projet ne pourra que rappeler l'urgence d'une meilleure sélectivité des techniques de pêche. C'est la condition nécessaire pour diminuer significativement toutes les captures accessoires dont les tortues marines sont victimes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi