Planète

Phacochère commun

DéfinitionClassé sous :zoologie , Suidé , porc
Phacochère commun mâle. On remarquera ses excroissances faciales disgracieuses. © D. Gordon et E. Robertson, Wikipédia, cc by sa 3.0

Phacochère commun (Cuvier 1826) – Phacochoerus africanus

  • Ordre : Artiodactyla
  • Famille : Suidae
  • Genre : Phacochoerus
  • Taille : 1,00 à 1,40 m - hauteur au garrot 0,60 à 0,80 m - longueur de la queue 0,35 à 0,50 m
  • Poids : 50 à 100 kg
  • Longévité : 20 à 25 ans
  • Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du phacochère commun

Le phacochère commun est un porc sauvage court sur pattes et à la tête massive. Son pelage varie du brun au gris, mais comme l'animal se vautre souvent sur le sol, il apparaît plus fréquemment jaunâtre, ou rougeâtre à cause des résidus de latérite. Le poitrail est puissant et s'affine vers les hanches. La principale caractéristique du phacochère est sa tête rectangulaire et allongée, équipée de défenses impressionnantes. La paire équipant la mâchoire supérieure est redressée vers le haut, tandis que celle de la mâchoire inférieure est tournée vers l'extérieur. Ces dernières peuvent atteindre 60 cm chez les adultes. 

Les mâles possèdent deux paires d'excroissances calleuses de part et d'autre du museau, dont une sous les yeux, que l'on prend souvent pour des verrues. Ces bosses sont des os supplémentaires recouverts de peau reliée aux naseaux. Ils sont destinés à renforcer le groin, membre indispensable à cet animal fouisseur. Les yeux sont placés haut de chaque côté du crâne. Les oreilles sont courtes et constamment dressées. Une crinière court sur toute la longueur de l'échine et du dos. Les pattes sont courtes et larges. La queue d'une longueur d'environ 50 cm, est terminée par un pinceau de poils.

Phacochère au Kenya. © Joachim Huber, Flickr, cc by sa 2.0

Habitat du phacochère commun 

Le phacochère est un suidé typiquement africain dont il existait deux espèces. Le phacochère du Cap (ou phacochère de Somalie) est éteint. Il ne subsiste plus que le phacochère commun réparti en quatre sous-espèces, qui vit dans les savanes herbeuses ou faiblement arborées. On le trouve un peu partout à l'exception de la zone sahélienne et des forêts tropicales : il préfère les milieux dégagés.

Phacochères dans la réserve de Djoudj au Sénégal. © Remi Jouan, Wikipédia, GNU FDL 1.2

Comportement du phacochère commun

Le phacochère commun mâle est solitaire, tandis que la femelle reste avec ses petits. Il est d'ailleurs fréquent d'observer des groupes de plusieurs femelles accompagnées de leurs jeunes, ou des bandes de mâles juvéniles. L'animal est grégaire et sociable car lors de rencontres avec d'autres groupes, il ne cherche pas à défendre son territoire. Il partage volontiers les ressources alimentaires et même les terriers.

Le phacochère commun est rapide à la course et peut atteindre 50 km/h. Lors d'une alerte, il s'enfuit la queue dressée en l'air. Ses principaux prédateurs sont les grands fauves : lions, léopards, guépards, hyènes, lycaons ou crocodiles, qui préfèrent d'ailleurs s'en prendre aux juvéniles dont les défenses sont moins impressionnantes. Ceux-ci peuvent également être les proies de pythons, de rapaces et de servals

Le phacochère commun est très sensible aux fortes températures et en journée, passe le plus clair de son temps vautré dans la boue pour se rafraîchir. Il se nourrit aux premières lueurs de l'aube, et avant la tombée de la nuit avant les fortes chaleurs. Il passe la nuit dans des terriers, autant pour se protéger des prédateurs que du froid. Il ne creuse pas les galeries lui-même, mais agrandit celles qui ont été aménagées par les oryctéropes et les pangolins.

Un combat de phacochères. © Charlesjsharp, Wikipédia, cc by sa 3.0

Reproduction et régime alimentaire

La saison de reproduction du phacochère commun est variable selon les régions, mais les naissances ont lieu quatre ou cinq mois après la saison des pluies. La durée de la gestation dure entre 150 et 175 jours, au terme desquels la femelle met au monde de deux à six petits. Les jeunes étant incapables de réguler leur température dans les premiers temps de leur existence, ils restent confinés dans le terrier entre six à sept semaines avant de voir la lumière du jour pour la première fois. Ils sont sevrés à cette occasion et les mâles juvéniles prennent leur indépendance vers 15 mois. Les femelles restent un peu plus longtemps avec leur mère. Les phacochères sont à même de se reproduire entre 18 et 20 mois.

Femelle phacochère et ses petits en Tanzanie. © Caelio, Wikipedia, GNU FDL 1.2

Le phacochère commun est principalement herbivore. Il se nourrit d'herbes diverses, de fruits et baies, de racines, de tubercules et bulbes, mais ne dédaigne pas un régime omnivore lorsque l'occasion se présente.

Position caractéristique du phacochère en train de brouter. © Nevit Dilmen, Wikipedia, cc by sa 3.0

Menaces sur le phacochère commun

Le phacochère commun paye un lourd tribut à la prédation et aux températures extrêmes : un sur deux meure dans la première année de vie. La chasse et la disparition de leurs habitats contribuent à la baisse régulière des effectifs. Il est peu apprécié des populations locales dont il pille les cultures. L'espèce n'est pas considérée comme menacée compte tenu de sa large aire de distribution, mais certaines sous-espèces sont en voie de déclin rapide. Or, aucun recensement n'a été réalisé sur la sous-espèce Phacochoerus africanus aeliani que l'on trouve en Erythrée, en Ethiopie, en Somalie et à Djibouti.

Cela vous intéressera aussi