Photo d'un pélican frisé. © Patrick Straub

Planète

Pélican frisé

DéfinitionClassé sous :zoologie , oiseau , palmipède

Pélican frisé (Bruch 1832) - Pelecanus crispus

  • Ordre : Pelecaniformes
  • Famille : Pelecanidae
  • Genre : Pelecanus
  • Taille : 1,60 à 1,80 m (envergure 2,80 à 3,10 m - longueur du bec 0,45 m)
  • Poids : 8 à 13 kg
  • Longévité : 30 ans

Statut de conservation UICN : VU Vulnérable

Description du pélican frisé

Le pélican frisé est le plus grand de sa famille. Son plumage est entièrement blanc et légèrement grisé y compris le dessous des ailes, et sa tête est ornée d'un toupet de plumes rappelant une coiffe d'indien. Celles de la nuque sont frisées. Le bec est long et légèrement crochu à son extrémité, tandis que la mandibule inférieure est dotée d'un sac gulaire de teinte orangée destinée à capturer le poisson. Les pattes palmées sont courtes et gris-noir. 

Pélican frisé. © Hans Hillewaert, CC by-SA 3.0

Habitat du pélican frisé

On trouve le pélican frisé en Europe lors de la saison de nidification, principalement dans les Balkans, en Ukraine, Roumanie et Bulgarie, dans le delta du Danube et de nouvelles populations d'implante dans les pays de l'ex-URSS : Azerbaïdjan, Turkménistan, Ouzbékistan... Il fréquente les eaux les grands étangs, les lacs et toutes les étendues d'eau calmes plantées de roselières et de végétation palustre. C'est un migrateur partiel qui hiverne sur le Nil en Égypte.

Pélican frisé. © Patrick Straub

Comportement du pélican frisé

Le pélican frisé est un oiseau sociable à l'instinct grégaire. À l'instar de son cousin le pélican blanc, il pratique une technique de pêche collective. Il se place côte à côte de ses congénères et avance en demi-cercle en direction du rivage en y poussant le poisson, qu'il lui suffit alors de capturer à l'aide de sa glande gulaire qui sert d'épuisette. C'est un migrateur sur courte distance qui quitte l'Europe vers la fin août ou le début septembre, pour ne revenir qu'au mois de mars suivant. Il niche en colonies de quelques dizaines d'individus. 

Ailes ouvertes. © Patrick Straub

Reproduction du pélican frisé

Le pélican bâti son nid dès son retour de migration courant mars. Le nid est généralement bâti par la femelle à l'aide des matériaux fournis par le mâle, sur un bas-fond planté d'herbes marécageuses ou de roseaux. La femelle pond deux œufs qu'elle couve en alternance avec son partenaire. Les jeunes éclosent au bout d'une trentaine de jours et sont nourris au nid par les parents qui leur régurgitent les aliments. Quelques semaines plus tard, les jeunes quémandent leur nourriture en puisant dans le sac gulaire des parents. Ils sont en mesure de voler au terme de trois mois et prennent leur indépendance deux ou trois semaines plus tard. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle vers trois ou quatre ans.

Nidification en groupe par manque de place. © Patrick Straub

Régime alimentaire du pélican frisé

Le pélican frisé se nourrit essentiellement de poisson qu'il capture en filtrant l'eau dans son sac gulaire.

Capture d'un poisson. © Patrick Straub

Menaces sur le pélican frisé

Les populations actuelles sont a peu près stabilisées, à l'exception de celle qui se trouve en Mongolie qui a presque disparue. Les effectifs sont menacés par la destruction de ses habitats et principalement le drainage des zones humides. En Albanie et en Turquie le pélican est perturbé par l'urbanisation et l'industrialisation du développement côtier, l'altération des milieux humides, les collisions contre les lignes de haute tension et les pesticides, tandis qu'en Albanie c'est la prédation des œufs par les sangliers qui représente le plus grand danger. La population mongole est victime de la chasse. Des mesures de protection ont été prises en Europe, mais l'espèce est malgré tout considérée comme vulnérable.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi