L’araignée pélican — ici à droite et en pleine chasse — est une araignée emblématique de Madagascar. On en trouve également en Afrique du Sud et en Australie. Mais celle de Madagascar présente un « cou » plus distinctif que ses cousines. © Nicolaj Scharff, Smithsonian Institute

Planète

Araignée pélican : 18 espèces cannibales découvertes à Madagascar

ActualitéClassé sous :araignée , araignée pélican , Madagascar

Des centaines de spécimens passés au crible. Certains issus de collections de musées. D'autres, trouvés sur le terrain. Un travail de titan pour identifier 18 espèces jamais encore décrites. Elles sont cannibales, se ressemblent et portent toutes le même nom : c'est l'araignée pélican.

« Ce n'est qu'un début », estime Hannah Wood, conservatrice spécialiste des araignées au Smithsonian’s National Museum of Natural History (États-Unis). « Je suis convaincue que nous allons encore trouver de nombreuses espèces d’araignées pélicans qui n'ont pas encore été documentées ». Une manière peut-être aussi, d'encourager la préservation de l'extraordinaire biodiversité de Madagascar.

Car, si des araignées pélicans ont déjà été trouvées en Afrique du Sud et en Australie, c'est bien de l'île de Madagascar dont sont originaires les nouvelles espèces décrites par Hannah Wood. Des espèces qui, à en croire les analyses menées au microscope électronique, se distinguent par leur morphologie génitale et par la forme de leur carapace.

L’araignée pélican doit son nom à de longues chélicères dont la forme évoque celle d’un bec de pélican. Ici, l’Eriauchnius milajaneae, l’une des nouvelles espèces décrites par Annah Wood et baptisée en hommage à sa fille. © Hannah Wood, Smithsonian Institute

Des araignées hors du commun

Pour ceux qui ne connaissent pas les Archaeidae — c'est le nom scientifique des araignées pélicans —, des araignées un peu particulières, sachez que les recherches ont pu montrer qu'elles vivaient probablement sur Madagascar déjà il y a quelque 180 millions d'années. Avant même donc l'apparition des pélicans dont elles portent le nom.

Mais ce qui a fait leur réputation, c'est le fait que ces araignées se nourrissent exclusivement... d'autres araignées. Des araignées cannibales, donc. Et leur morphologie particulière constitue une arme redoutable en la matière. L'araignée pélican en effet, ne tisse pas de toile. Elle traque ses cibles et les empale de ses longues chélicères.

Cela vous intéressera aussi

La Selenops, une araignée qui plane d'arbres en arbres  L’araignée Selenops se rencontre en Amérique, en Afrique et dans le sud de l’Asie et de l’Europe. Ce genre, principalement arboricole, a la capacité de planer avec une étonnante agilité, comme on peut le voir durant cette vidéo de l’université de Berkeley (États-Unis).