Planète

Macaque de Formose

DéfinitionClassé sous :zoologie , singe , primate
Photo de macaques de Formose. © Minna J. Hsu, domaine public

Macaque de Formose (Swinhoe 1863) - Macaca cyclopis

  • Ordre : Primates
  • Famille : Cercopithecidae
  • Sous-famille : Cercopithecinae
  • Genre : Macaca
  • Taille : 0,40 à 0,55 m (longueur de la queue 0,30 à 0,45 m)
  • Poids : 5 à 6 kg
  • Longévité : 15 à 20 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du macaque de Formose

Le macaque de Formose est un singe de taille moyenne possédant un pelage gris-brun sur la tête, la partie dorsale, les membres et la queue, tandis qu'il est plus clair sur la zone interne des membres et blanc bleuté sur le ventre. Sa face est glabre et rosée, parfois ponctuée de gris, et à l'instar de nombreux autres singes, elle est munie d'abajoues dans lesquelles il stocke sa nourriture. La queue n'est pas très longue. Son aspect est massif et puissant, il se déplace en position quadrupède. 

Macaques de Formose mâles. © Minna J. Hsu, domaine public

Habitat du macaque de Formose

Le macaque de Formose est un singe endémique à l'île de Formose (actuellement Taïwan) en mer de Chine orientale. On le trouve dans les forêts tempérées mixtes de conifères, de feuillus et de bambous, et dans les prairies, depuis le niveau de la mer jusque dans les montagnes centrales à 3.600 mètres dans des secteurs très escarpés. Mais l'essentiel des populations primates vit entre 1.000 et 1.500 mètres d'altitude. Des sous-populations ont été introduites dans quatre localités japonaises où elles se sont hybridées avec le macaque des neiges.

Groupe de macaques de Formose in natura. © Minna J. Hsu, domaine public

Comportement du macaque de Formose

À l'instar de la plupart de ses cousins, le macaque de Formose est un singe social et grégaire qui vit en groupes composés de dix à cent individus. Mais la pression humaine et le fractionnement de leur habitat, a réduit les bandes à quelques petites dizaines. Diurne, le primate est autant terrestre qu'arboricole. Bien que les singes soient très mobiles, chaque troupe se maintient sur son territoire, et on ne peut constater des confrontations qu'en période de reproduction. Les mâles s'infligent fréquemment des blessures qui peuvent être graves. Le singe utilise un répertoire vocal et des mimiques pour règlementer les échanges au sein du groupe auquel il appartient. Les scientifiques ont relevé une gamme de 25 vocalisations différentes dont les grognements, les cris d'alarme, les rugissements, les gémissements... Pour entretenir les relations sociales, il pratique le toilettage.  

Groupe de macaques de Taïwan. © Minna J. Hsu, domaine public

Reproduction du macaque de Formose

Chez le macaque de Formose, les accouplements ont lieu d'octobre à janvier. La gestation dure entre cinq et six mois, et la femelle donne généralement naissance à un seul petit pesant dans les 400 grammes, mais il y a chez cette espèce une forte proportion de femelles polythéliques se caractérisant par un nombre de mamelles plus important, et qui mettent au monde des jumeaux. La mère s'occupe seule de son petit qu'elle porte pendant deux ou trois mois dans ses déplacements, avant qu'il ne soit en mesure de s'agripper tout seul à la fourrure de sa mère. Le jeune est dépendant de sa mère et allaite pendant près d'une année avant de s'émanciper totalement au bout de deux ans. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle vers trois ans, tandis que les mâles y accèdent vers cinq ans. 

Toilettage. © KaurJmeb, CC by-SA 2.0

Régime alimentaire du macaque de Formose

Le macaque de Formose se nourrit surtout de fruits, mais également des feuilles et des tiges d'un grand nombre de plantes, et des insectes. Il a été observé en train de manger de la terre, dont la composition doit lui apporter des compléments nutritifs qu'il ne trouve pas dans les végétaux ou soulager des troubles intestinaux.

Macaque de Formose se nourrissant. © Minna J. Hsu, domaine public

Menaces sur le macaque de Formose

Le macaque de Formose aurait pu être classé vulnérable à cause des atteintes à son environnement. Son habitat ne cesse d'être fragmenté du fait de l'urbanisation, et il est chassé pour sa viande ainsi que pour les dégâts qu'il cause aux cultures. Mais les effectifs se sont stabilisés et leur statut n'est plus préoccupant. La population du mont Longevity localisée sur la côte sud-ouest de Taïwan est bien documentée. Mais les scientifiques possèdent peu d'informations sur les autres groupes dont les effectifs varieraient entre 140.000 et 380.000, compte tenu de la difficulté d'accès de leur habitat. 

Le saviez-vous ?

Un documentaire commandé par le ministère de l'Information de la République de Chine (Taïwan) et filmé par Chien Yu-chun, montre entre autres, la dangereuse cohabitation qui peut exister entre les deux espèces de primates peuplant l'île : le macaque et l'Homme. À Ershui, habitués à être nourris par les touristes, les macaques s'enhardissent au point de les molester. Ces agissements sont aggravés par des considérations sanitaires car les singes sont naturellement porteurs du virus de l'herpès B qui peut être transmis par simple contact. Si la personne infectée n'est pas traitée à temps, elle souffrira de troubles neurologiques pouvant entraîner la mort dans 70 % des cas. La situation est aussi délicate dans d'autres parcs, car les primates se montrent agressifs envers les promeneurs, et n'hésitent plus à les attaquer pour leur voler de la nourriture. 

Macaques avec un jeune. © WikiLaurent, CC by-SA 3.0

Dans ce même reportage, le cinéaste montre les difficultés éprouvées par les agriculteurs dont les cultures sont régulièrement vandalisées par les singes. Le gouvernement a autorisé les producteurs de fruits à abattre les singes trop entreprenants, mais les cultivateurs n'abusent pas de cette de cette disposition. Ils préfèrent utiliser des méthodes moins létales, telles l'utilisation de pétards, la sonorisation à fort volume des cultures ou la mise en place de clôtures électriques.

Quelques parcs ou l'on peut observer des macaques de Formose :

  • Parc national de Yushan (Takata sur la route du mont de Jade - singes agressifs) ;
  • Parc national de Shoushan (Kaoshiung - singes agressifs) ;
  • Parc national de Shei-Pa ;
  • Parc national de Taroko.

L'agressivité des singes est due au fait qu'ils ont pris l'habitude d'être nourris par les touristes, et ne prennent plus la peine de chercher eux-mêmes leur nourriture. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi