Planète

Babouin chacma

DéfinitionClassé sous :zoologie , primate , singe
Photo d'un babouin chacma. © D. Gordon E. Robertson, CC by-SA 3.0

Babouin chacma (Kerr 1792) - Papio ursinus

  • Ordre : Primates
  • Famille : Cercopithecidae
  • Sous-famille : Cercopithecinae
  • Genre : Papio
  • Taille : 0,70 à 1,10 m
  • Poids : 15 à 31 kg
  • Longévité : 20 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du babouin chacma

Le babouin chacma dont il existe deux sous-espèces, Papio ursinus ursinus et Papio ursinus griseipes, est le plus grand, le plus lourd et le plus robuste du genre. Son pelage varie du gris-vert à toute la gamme des bruns sur la partie dorsale et plus claire sur le ventre et la poitrine. Le museau est long, semblable à celui d'un chien, et glabre. La face est dépourvue de poils également et les yeux rapprochés sont surmontés d'une arcade sourcilière proéminente. Les canines des mâles sont aussi longues et impressionnantes que celles d'un lion. Il possède une queue d'environ 50 cm de long et un fessier rougeâtre qui gonfle chez les femelles en œstrus. Ses mains sont équipées d'un pouce opposable qui lui permet de saisir les aliments pour les porter à sa bouche.

Babouin chacma mâle. © D. Gordon E. Robertson, CC by-SA 3.0

Habitat du babouin chacma

Le babouin chacma a une distribution géographique qui recouvre l'Afrique australe au sud de l'aire de répartition du babouin jaune, soit principalement en Afrique du Sud et Zimbabwe. On le trouve cependant dans des habitats très divers, depuis la vallée du Zambèze jusqu'au littoral sud de l'Angola. Il est également présent en Zambie et en Namibie, ainsi qu'au Mozambique. Il fréquente principalement les savanes herbeuses arborées, mais il s'est aussi installé en altitude dans les montagnes du Drakensberg, et quelques groupes occupent les zones désertiques. Une petite population s'est adaptée aux conditions extrêmes du canyon Kuiseb dans le désert du Namib. La biologie du chacma s'est accoutumée au manque d'eau, et il est capable de s'en passer pendant une dizaine de jours.

Troupe de babouins chacmas dans le lit à sec d'une rivière. © NJR ZA, CC by-SA 3.0

Comportement du babouin chacma

En règle générale, animal social et grégaire, le babouin chacma vit en groupes composés de plusieurs mâles, de plusieurs femelles et de leur progéniture, mais certaines bandes ne comptent qu'un seul mâle adulte. La hiérarchie de dominance qui règne chez les femelles est assez stable, elle est dite philopatrique, mais elle est mouvante chez les mâles lorsque le dominant perd son ascendant ou lorsqu'un adulte émigre pour rejoindre un autre groupe. Les rassemblements regroupent quelques dizaines d'individus, mais certains peuvent compter deux cents primates. Le babouin chacma passe le plus clair de son temps au sol à la recherche de nourriture et au toilettage, mais dort dans les arbres ou sur les pans de falaises abruptes pour se mettre à l'abri des prédateurs. Le domaine vital des bandes varie entre 2 et 40 km². Sa taille dépend de sa richesse alimentaire. Les différentes bandes se côtoient sans s'agresser, mais ces contacts sont toujours de courte durée : autour d'un point d'eau par exemple.

Toilettage chez les babouins chacmas. © Stan Stanton-Reid, domaine public

Le toilettage et l'épouillage mutuel sont très importants chez le babouin chacma et permet des relations entre les divers membres de la communauté qui ne soient pas marquées par des aspects de dominance ou de hiérarchie. Les vocalisations, gestuelles et mimiques jouent un grand rôle dans la communication auditive et visuelle même si l'olfactive conserve toute son importance. Malgré la bonne entente régnant dans le groupe, celle-ci n'empêche pas que certains mâles - les nouveaux dominants - pratiquent l'infanticide pour inciter la femelle convoitée à ovuler à nouveau. Le babouin chacma adulte a peu de prédateurs hormis l'Homme : le léopard et le crocodile. Les jeunes en revanche peuvent être la proie d'aigles ravisseurs ou couronnés, de chacals ou d'hyènes. Dans les savanes herbeuses ils font bon ménage avec les impalas et s'alertent mutuellement en cas de danger, ils fréquentent les singes verts pour les mêmes motifs.  

Juvénile et adulte. © Tom Adams, domaine public

Reproduction du babouin chacma

La femelle aura tendance à s'accoupler avec le mâle qui aura tissé des liens d'amitié avec elle pendant la période où elle n'était pas réceptive. Généralement, elle ne met au monde qu'un seul petit après une gestation de cinq à six mois. Le jeune n'est sevré qu'au bout de la première année, lors de laquelle il est très dépendant de sa mère. Bien que le bébé se cramponne aux poils de sa mère, cette dernière le porte beaucoup en l'associant à toutes ses activités. Au troisième mois, la mère a tendance à repousser son petit pour l'empêcher de téter, et le forcer à se rapprocher des autres. À ce moment-là, elle cesse de s'inquiéter pour lui sauf en cas de danger extrême. Le jeune est sexuellement mature vers trois ou quatre ans, âge auquel le mâle change de groupe. 

Babouins chacmas et juvénile. © Harald Stüpfle, CC by-SA 2.5

Régime alimentaire du babouin chacma

Le babouin chacma est opportuniste. Il s'est adapté au milieu qu'il occupe et sait en tirer le maximum. Dans les régions de savane, il mange essentiellement de l'herbe, des racines et des tubercules, des fruits et des graines, mais il ne dédaigne pas les protéines en mangeant des sauterelles, des lézards et les rayons de miel des ruches sauvages. Dans les contrées moins favorisées, il peut également chasser de petites antilopes, des singes verts ou des galagos, tandis qu'en zones humides, il déterre les œufs de crocodiles ou de tortues, et se régale de mollusques et de crabes. 

Menaces sur le babouin chacma

Même s'il est occasionnellement chassé parce qu'il pille les cultures ou pose des problèmes de sécurité, voire utilisé en médecine traditionnelle, le babouin chacma n'est pas une espèce menacée.

Ci-dessous quelques parcs nationaux où l'on peut observer des babouins chacma en milieu naturel.

Afrique du Sud :

  • Parc national Kruger ;
  • Parc national du Karoo ;
  • Parc national de Table Moutain ;
  • parc national Royal Natal (montagnes du Drakensberg) ;
  • Parc national de Kalahari Gemsbock.

Botswana :

  • Parc national de Chobe.

Namibie :

  • Parc national d'Etosha ;
  • Parc national de la Côte des Squelettes.

Zimbabwe :

  • Parc national des Chutes Victoria.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi