Planète

Kangourou gris

DéfinitionClassé sous :animaux
 
Le kangourou gris de l'ouest, ou kangourou gris, ressemble beaucoup au kangourou géant qui, lui, vit dans l'est du continent australien. © Ber'Zophus, Wikipédia, cc by sa 2.5

Kangourou gris (Desmaret 1817) – Macropus fuliginosus

  • Ordre : Diprotodontia
  • Famille : Macropodidae
  • Sous-famille : Macropodinae
  • Genre : Macropus
  • Taille : 0,90 à 1,40 m (longueur de la queue 0,75 à 1,00 m)
  • Poids : 25 à 54 kg
  • Longévité : 17 à 20 ans

Statut de conservation UICN : LC, Préoccupation mineure

Description du kangourou gris

Le kangourou gris est un marsupial au dimorphisme sexuel très marqué, car la femelle est deux fois plus petite que le mâle. Il arbore un pelage dru, très court et hirsute dont les coloris varient du gris clair au brun marron, la partie ventrale, la poitrine et le cou étant plus clairs. La tête, petite et fine, porte deux oreilles ovales et pointues orientables. Les membres antérieurs, fins et courts, sont principalement utilisés pour la préhension des aliments, le grattage et le toilettage. Les membres postérieurs massifs sont prolongés par des pieds longs et fins. La queue est puissante et sert de balancier lors des courses, et d'appui au repos. À l'instar des autres espèces, la femelle possède une poche ventrale abritant quatre mamelles. Chez cette espèce, la masse musculaire représente près de 80 % du poids de l'animal. Le mâle adulte émet une odeur suffisamment désagréable pour être surnommé « le puant ».

Kangourous gris au zoo de Toronto. © Ber'Zophus, Wikipédia, cc by sa 2.5

Habitat du kangourou gris

Le kangourou gris, dont il existe deux sous-espèces, se trouve exclusivement sur la façade sud et sud-ouest de l'Australie, et sur l'île Kangourou. Macropus fuliginosus melanops vit sur le continent, et Macropus fuliginosus fuliginosus sur l'île Kangourou. On le trouve dans divers habitats en terrain plat ou collinéen. Il fréquente aussi bien les forêts ouvertes, les landes côtières que les savanes arborées.

Comportement du kangourou gris

Le kangourou gris vit en petits groupes d'une dizaine d'individus, constitués de femelles dont une dominante, et de jeunes. C'est un animal essentiellement nocturne qui se repose en journée à l'ombre des frondaisons pour lutter contre la chaleur du soleil. Lorsqu'il se déplace, il procède par bonds. Sa vitesse de croisière moyenne est de 18 km/h et elle peut atteindre plus de 60 km/h lorsqu'il prend la fuite. Ce type de locomotion lui fait dépenser davantage d'énergie qu'un mammifère de même poids évoluant à quatre pattes. Le kangourou gris est fidèle à son territoire et n'en change qu'en cas de disette. Il peut alors parcourir entre 20 et 30 km afin de trouver de nouveaux pâturages. Hormis le dingo, le renard et les rapaces qui peuvent menacer les juvéniles, le marsupial n'a aucun prédateur.

Reproduction du kangourou gris

Il n'y a pas de période de reproduction définie pour le kangourou gris, mais il existe des pics de naissance au printemps et en été. La femelle met bas un seul jeune au terme d'une gestation de 30 à 31 jours. Il n'existe pas de diapause embryonnaire chez cette espèce. L'embryon se hisse alors dans le marsupium et y reste 46 semaines en moyenne. Le juvénile quitte alors la poche, mais peut continuer à téter sa mère pendant encore six mois supplémentaires avant d'être totalement sevré. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle vers 17 mois, et les mâles aux alentours de 20 mois.

Kangourou gris femelle et son petit. © Paul and Jill, Flickr, cc by 2.0

Régime alimentaire du kangourou gris

Le kangourou gris se nourrit d'herbes et de graminées, de jeunes pousses, de feuilles, de fleurs, de fruits et d'écorces. Il supporte bien le manque d'eau qu'il trouve dans son alimentation et boit très peu souvent.

Menaces sur le kangourou gris

Le statut de conservation du kangourou gris est donné en préoccupation mineure du fait de sa large distribution, et de l'importance des effectifs qui, selon un décompte de 2005, avaient été estimés à plus de cinq millions d'individus. Un plan de gestion a été mis en place pour réguler les populations, et des autorisations de chasse à but commercial ou en prévention des dommages pouvant être causés aux cultures et aux pâturages sont régulièrement accordées par les autorités.

Cela vous intéressera aussi