Ces anguilles peuvent se nourrir du cœur des requins

Classé sous :requin , anguille , cœur

Le directeur du Musée d'Histoire naturelle d'Alabama, John Friel, a récemment rappelé l'existence d'un poisson au comportement parasitaire : l'anguille à nez court. Simenchelys parasitica, dont la longueur peut atteindre 61 centimètres, agit souvent comme un charognard. Elle saisit la chair d'un cadavre avec ses puissantes mâchoires, avant de tordre son propre corps à grande vitesse pour parvenir à arracher cette chair. John Friel parle d'alimentation par rotation.

Surtout, ces anguilles peuvent s'infiltrer dans d'autres organismes. Ce sont des parasites dits facultatifs. En 1992, des chercheurs ont déniché deux femelles de cette espèce au cœur d'un requin -- littéralement. Les anguilles se nourrissaient du sang de son cœur. Une découverte répétée au moins une fois, en 2008, chez un requin féroce (Odontaspis ferox). Pour l'instant, les scientifiques ignorent de quelle façon ces anguilles s'infiltrent dans le cœur des requins. 

Ces Simenchelys parasitica ont été capturées au large d'Hawaï. Leur aire de répartition comprend une partie de l'océan Atlantique est ainsi que de l'océan Pacifique. © NOAA Ocean Explorer, Domaine public, Wikimedia Commons
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le monstre du Loch Ness était-il une anguille géante ?  Le monstre du Loch Ness était-il en réalité une anguille géante ? C'est ce que semble suggérer une nouvelle étude, fruit de deux ans d'échantillonnage et d'analyses ADN.