Étrangeté du vivant : un oiseau de proie a fait son nid sur le rebord d'une fenêtre

Classé sous :oiseaux , Rapaces , faucon crécerelle

[EN VIDÉO] Un faucon crécerelle a élu domicile sous sa fenêtre !  Cet habitant de Prague est aux premières loges d'un spectacle incroyable ! Une femelle faucon crécerelle a pondu ses œufs sur son rebord de fenêtre, dans une jardinière. Le petit rapace est coutumier des villes européennes où il utilise les rebords et les cavités en hauteur pour y faire son nid. Si tout va bien, ce chanceux pourra voir cinq oisillons blancs sortir de leur coquille. 

Voilà une rencontre que l'on ne fait pas tous les jours ! Un faucon crécerelle a élu domicile dans la jardinière de cet habitant de Prague en République tchèque, et avec elle, cinq œufs bien gros. Les faucons crécerelles sont des rapaces de la taille des pigeons coutumiers des grandes villes et des espaces naturels bien dégagés. Comme tous les falconidés, ils ne construisent pas leur propre nid, mais utilisent d'anciens nids de corvidés ou les rebords d'une falaise et les anfractuosités que leur offre la ville - clocher d'église ou pylône électrique par exemple.

Cette femelle - les mâles ont la tête et la queue plumées de gris - a jugé que ce bac à fleurs bien en hauteur et rempli de terre meuble était le lieu idéal pour élever ses petits. Les faucons crécerelles pondent en général en avril ou mai. La femelle faucon va couver sa progéniture pendant environ un mois jusqu'à ce que des poussins blancs et duveteux percent leur coquille. Les petits resteront près de leur mère entre 15 et 30 jours avant de prendre leur premier envol et chercher leur nourriture par leur propre moyen. 

Imaginez-vous observer l'éclosion des petits et leur croissance depuis votre salon ! Un spectacle inoubliable. Sur la vidéo, on aperçoit le locataire des lieux nourrir la femelle avec un morceau de viande. En effet, les faucons crécerelles sont des oiseaux de proie qui chassent principalement des micromammifères, campagnols et autres mulots, ou des insectes. Ils sont donc carnivores. Si cela part d'une bonne intention, il est déconseillé de nourrir un animal sauvage avec des aliments destinés à la consommation humaine. Cela pourrait les rendre malades ou les habituer à la présence humaine.

Un faucon crécerelle sur le rebord d'une fenêtre. © 4U4ELO4EBURA$HKI, Adobe Stock