Les dauphins se reconnaissent grâce à leur urine !

Classé sous :grand dauphin , animaux , urine
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Cette maman dauphin a adopté un petit d’une autre espèce  Entre 2014 et 2018, des chercheurs ont observé un cas unique d’adoption dans un groupe de dauphins de Polynésie française. Un petit dauphin d’Électre recueilli par un Grand dauphin femelle et élevé aux côtés du propre petit de sa mère adoptive. En vidéo, des images étonnantes du trio évoluant du côté de l’atoll de Rangiroa. 

Les grands dauphins sont capables, tout comme nous, de se reconnaître entre eux... si ce n'est qu'ils ont une méthode un peu particulière ! Déjà connus pour avoir un sifflement caractéristique propre à chaque individu, ils auraient aussi une signature gustative qu'ils reconnaitraient chez leurs congénères : leur urine ! C'est ce que vient de démontrer une étude parue dans la revue Science le 18 mai 2022. 

Pour obtenir ce résultat, des chercheurs ont soumis huit dauphins à des tests. « Premièrement, nous avons comparé les différences de temps d'investigation lorsque les animaux recevaient des échantillons d'eau ou des échantillons d'urine de dauphin », écrivent-ils dans leur étude. Ensuite, ils leur ont présenté des échantillons d'urine, soit de dauphins familiers, soit de dauphins inconnus. Ils ont observé que les dauphins passaient trois fois plus de temps auprès des signaux d'urine, et d'autant plus lorsque ces derniers provenaient de dauphins familiers que d'inconnus.

Les Grands dauphins (Tursiops truncatus) sont des animaux sociaux, qui vivent souvent en groupe de 2 à 6 individus. © 敏治 荒川, Adobe Stock

Enfin, la dernière étape de l'expérience a consisté à ajouter des sons : les chercheurs ont diffusé des sifflements caractéristiques de dauphins via des haut-parleurs sous-marins, en même temps que la présentation d'un échantillon d'urine. Soit les deux correspondaient (le sifflement était celui du dauphin à qui appartenait l'urine), soit le sifflement appartenait à un autre individu connu. Le but était de créer une situation de « violation des attentes » afin de vérifier s'ils associaient plusieurs signaux sensoriels à leurs congénères dauphins. Lorsque les deux signaux correspondaient, ils ont constaté là encore une présence plus longue du dauphin témoin près du haut-parleur, confirmant leur hypothèse de base : ces mammifères se reconnaissent aussi par leur goût.

Quelle est l'utilité pour ce mécanisme ? Il pourrait y en avoir plusieurs, d'après les auteurs : « L'utilisation du goût est très bénéfique en haute mer car les panaches d'urine persistent pendant un certain temps après le départ d'un animal. En reconnaissant qui a causé un panache, les dauphins seraient alertés de la présence récente de cet individu même s'il n'avait pas signalé sa présence vocalement. [...] Compte tenu des capacités de reconnaissance révélées dans notre étude, nous pensons qu'il est probable que les dauphins puissent également extraire d'autres informations de l'urine, telles que l'état de reproduction, ou utiliser des phéromones pour influencer le comportement des autres ».

Reste à savoir comment ils passent du goût de l'urine à l'identification de l'individu. Les chercheurs n'ont pas de réponse définitive mais supposent que cela pourrait passer par les lipides qu'ils transportent, qui sont souvent transportés par les protéines urinaires majeures.

Les grands dauphins peuvent reconnaitre l'urine de leurs congénères. © Bernard Beaussier, Adobe Stock