Planète

New York envahie de milliers de cigales chantant à 100 décibels !

ActualitéClassé sous :zoologie , cigale , invasion de cigales

En ce mois de mai, les États-Unis font face à une invasion de cigales ! Sur la côte est, des milliers d'insectes sont attendus. Ces cigales sortent tous les 17 ans et leur invasion est spectaculaire. Elles mesurent en effet 5 cm et leur chant atteint 100 décibels. Imaginez donc la symphonie que connaîtra New York...

Les Tibicina septendecim, appartenant au genre Magicicada, ont un cycle de vie de 17 ans. Ces cigales se trouvent sur la côte est des États-Unis. En ce mois de mai 2013, la couvée Brood II sort de terre pour se reproduire ! © Martin Hauser, cc by sa 2.0

Dans le Sud de la France, les cigales se mettent à chanter dès le début de l'été, chaque année. Les espèces les plus répandues chez nous sont les cigales grises (Cicada orni) ou les grandes cigales communes (Lyristes plebejus). Les femelles pondent leurs œufs en été, au collet des arbustes. À l'automne, les larves s'enfouissent dans le sol et se nourrissent de racines durant au moins 10 mois. Mais sur la côte est des États-Unis, il existe une espèce de cigale tout à fait étonnante. On s'attend à ce que d'ici la fin du mois de mai, elle envahisse le Connecticut, le Maryland, la Caroline du Nord, le New Jersey, l'État de New York et la Pennsylvanie.

Tous les 17 ans, les États-Unis sont sur le qui-vive. En mai, après de légères pluies qui ramollissent le sol, les larves Tibicina septendecim sortent de leurs galeries souterraines pour vivre au soleil, à l'état de cigale. Le phénomène est surprenant, mais contrairement aux invasions de criquets que connaissent l'Afrique ou l'Australie, ces cigales n'ont aucun impact sur les récoltes et la nature. À l'âge adulte, cette espèce mesure jusqu'à 5 cm et son chant peut atteindre 100 décibels. Autant dire que leur arrivée se fait remarquer !

Les triangles rouges indiquent les endroits où des cigales Tibicina septendecim ont déjà été vues ou entendues, depuis le début du mois de mai. Ces cigales sortent de terre lorsque la température du sol avoisine les 18 °C. © Steven Melendez, Louise Ma et John Keefe, RadioLab

« Ces cigales sont littéralement partout, elles rampent sous chaque arbre, chaque bâtiment. Il y a un nombre incroyable d'individus », déclarait l'entomologiste Chris Hartley pour la revue Live Science. En effet, les femelles sont capables de pondre plus de 600 œufs qu'elles nichent sur les branches d'arbres. Les larves de cette espèce agissent de façon similaire à celles qu'on connaît en Provence. Elles rampent le long des troncs d'arbres et s'enfouissent dans le sol, mais, elles y restent durant 17 ans, se nourrissant du jus des racines. Leurs appendices buccaux fonctionnent comme une aiguille hypodermique, aspirant la sève riche en éléments nutritifs.

Des cigales aussi bruyantes qu’une discothèque

Ces insectes, souvent qualifiés de cigales périodiques, ne vivent à l'état adulte que quelques semaines. Ils sortent de leurs galeries souterraines avec un seul but : se reproduire. Les larves suivent plusieurs étapes de croissance. Pour les cigales du Sud de la France, ces étapes se font en une année. Chez les Tibicina septendecim, le cycle est beaucoup plus long, car les larves sont conditionnées pour ne pas produire aussi vite les hormones nécessaires pour devenir adulte. Mais voilà, ce mois-ci, la couvée Brood II va éclore aux États-Unis.

Aujourd'hui, quelque 15 couvées sont référencées sur le continent américain. On parle beaucoup de la sortie de la couvée Brood II, car celle-ci prend place dans une zone ultrapeuplée du continent. En 2014, deux autres sorties de terre sont prévues : la couvée Brood III dans l'Iowa et la couvée Brood XXI. Mais pour l'heure, après 17 ans sous terre, les insectes de Brood II sont sur le point de découvrir enfin le soleil, et de chanter avec la même intensité que le son diffusé en discothèque ou en salle de concert ! Les cigales femelles n'auront qu'entre 4 et 6 semaines pour s'accoupler et pondre les œufs qui deviendront, 17 ans plus tard, la nouvelle génération de Brood II

Cela vous intéressera aussi