Planète

Effondrement des volcans : l'importance de l'observation satellite

ActualitéClassé sous :Volcanologie

-

La face sud du volcan Kilauea, situé à Hawaï, glisse imperceptiblement au rythme d'environ cinq centimètres par an, même si ce mouvement connaît parfois une accélération.

Dans un article publié dans le mensuel Nature, des scientifiques de l'US Geological Survey de Hawai rapportent que leur système de surveillance par satellite les a avertis directement d'un regain d'activité sur cette face sud qui s'est prolongé durant 36 heures. Ces chercheurs estiment qu'une pluie diluvienne, tombée quelques jours auparavant, aurait lubrifié l'intérieur des parois du volcan, provoquant alors des mouvements qui ont conduit à ce regain d'activité du Kilauea.

Au contraire des tremblements de terre, où une pléthore de petits événements sismiques peuvent signaler l'imminence d'un grand séisme, l'accélération soudaine du glissement d'une partie d'un volcan peut rester sans suite, un glissement majeur ne se produisant en moyenne que tous les 100 000 ans. La détection précoce de ces regains d'activités est d'autant plus importante, que l'effondrement majeur d'un volcan à Hawaï pourrait générer des vagues géantes atteignant une hauteur de trente mètres à leur arrivée sur les côtes de la Californie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi