Planète

Saomai : un typhon meurtrier s'abat sur la Chine

ActualitéClassé sous :Terre , typhon , chien

-

Jeudi soir, Saomai, un typhon de catégorie 4, a frappé la Chine en laissant derrière lui une centaine de morts. C'est le plus puissant qui ait touché ce pays depuis 50 ans. Ce 4 août 2006, une dépression tropicale se forme dans le Pacifique ouest. En un jour, elle devient une tempête tropicale et se fait appeler Saomai, du vietniamien Sao Mai (« Morning Star ») qui désigne la planète Vénus.

La tempête continue à gagner en intensité pour devenir, dans la journée du 6 août, un cyclone tropical (ou typhon). Le 7 août, on dénombre pas moins de 3 typhons qui s'enroulent au-dessus de l'Océan Pacifique occidental. Trois jours plus tard, le super-typhon Saomai viendra frapper en fin de journée la province de Zhejiang, au sud-est de la Chine, avec des vents soutenus atteignant 216 km/h.

Saomai, super-typhon de catégorie 4, est la huitième tempête qui touche la Chine cette année. Cette image, enregistrée par l'instrument MODIS qui équipe le satellite Aqua, a été prise le 10 août 2006 à 13h05, heure locale. Sur cette vue, on distingue nettement l'œil au centre du cyclone et ses bras en spirale. © Nasa.

Après avoir balayé, sans faire de victime, une partie de l'île de Taïwan, Saomai a conduit à l'évacuation par les autorités chinoise de plus d'1,5 million de personnes vivant sur la côte sud-est du pays. Un bilan provisoire fait état d'environ 300 morts et disparus. A Wenzhou, ville la plus affectée où au moins 87 personnes ont péri, des milliers de foyers ont été endommagés et plus de 200 000 habitants sont privés d'eau potable. En août 1956, un typhon moins puissant avait provoqué un raz-de-marée qui avait fait plus de 3000 victimes.

Cette image, réalisée à partir des données récoltées par le satellite TRMM (Tropical Rainfall Measuring Mission), montre l'intensité des précipitations au cœur du typhon. Dans certaines localités, il est tombé 20 cm de pluie en 24 heures, ce qui a rendu très difficile le travail des secours. © Nasa.

Vendredi, c'est sous forme de tempête tropicale que Saomai poursuivait sa route vers l'intérieur des terres. Ayant largement perdu de son intensité, c'est à 70 km/h qu'il s'est dirigé vers l'ouest, toujours accompagné de fortes chutes de pluie.

Dès le début de l'été jusqu'à la fin de l'automne, les ouragans et les tempêtes tropicales sont monnaie courante à Taiwan, au sud-est de la Chine et dans les Philippines. Selon un bilan établi par la Croix-Rouge chinoise, les intempéries ont déjà entraîné en 2006 la mort de 1699 chinois et la disparition de 415 autres, faisant de cette année l'une des pires en ce qui concerne les catastrophes naturelles. Et la saison des ouragans est loin d'être terminée...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi