Des géologues de l’université d’Aberdeen (Écosse) ont étudié des roches de la région de Torridon (Écosse) et ils y ont découvert des preuves d’un âge de glace jusqu’alors inconnu au cours du Néoprotérozoïque. © allexxandarx, Adobe Stock

Planète

Découverte d’un nouvel âge de glace

ActualitéClassé sous :Terre , Histoire de la Terre , Âge de glace

Des analyses de roches écossaises suggèrent qu'un âge de glace jusqu'alors inconnu a pu survenir il y a plus de 800 millions d'années, à une période de l'histoire de notre Terre que les géologues imaginaient pourtant sans bouleversement climatique notable.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Balade en Arctique, un monde de glace fragile, avec Florian Ledoux  Prises au sol ou depuis un drone, ces superbes images montrent les paysages magnifiques du Grand nord. Le photographe Florian Ledoux les a admirés et a pu s'approcher des animaux adaptés à cette région. Elle est fragile car le réchauffement, plus important qu'ailleurs, fait reculer les glaces tandis que les humains se préparent à en faire une voie maritime commode. 

Les géologues surnomment cette période comprise entre il y a 800 millions et 1,8 milliard d'années « the boring billion », comprenez le milliard d'années ennuyeux. Car cette période est réputée avoir été particulièrement calme. Notre Terre n'ayant alors connu que très peu de bouleversements climatiques. Mais des chercheurs de l'université d’Aberdeen (Écosse) viennent de mettre au jour des preuves d'un âge de glace jusqu'alors inconnu qui serait survenu au cours de cette période.

« Nous pensions qu'au cours de ce milliard d'années qualifié d'ennuyeux, le climat mondial était resté inchangé et tempéré. La vie se limitait alors à des algues peuplant les mers. Les terres étaient stériles et l'atmosphère ne contenait que 10 % de l'oxygène qu'elle contient aujourd'hui », raconte Adrian Hartley, professeur à l'université d'Aberdeen.

C’est dans la région de Torridon que les chercheurs de l’université d’Aberdeen (Écosse) ont découvert des preuves d’un âge de glace jusqu’alors inconnu. © johnbraid, Adobe Stock

Une période pas si ennuyeuse que ça

Mais son équipe a récemment analysé des roches dans la région de Torridon, au nord-ouest des Highlands (Écosse) qui remettent cette vision en cause. « Nous avons analysé des sédiments limoneux de lacs vieux d'un milliard d'années. Nous avons ainsi identifié les endroits où des galets étaient tombés suite à la fonte d'icebergs et avaient formé des figures d'impact sur le fond des lacs, déformant des couches de sédiments encore plus anciennes », explique le géologue.

« Des études similaires nous ont permis de reconstruire l'histoire glaciaire récente de la Terre, mais celle-ci nous fait remonter beaucoup plus loin dans le temps, jusqu'au Néoprotérozoïque, lorsque l'Écosse était située à 35° de latitude sud - soit la même latitude que l'Afrique du Sud », poursuit le professeur Hartley. C'est la première fois qu'une preuve d'une ère glaciaire apparaît pour cette période de l'histoire de notre Terre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !