Lorsque les déchets se décomposent, les décharges rotent ! Un mélange de gaz s’élève alors dans notre atmosphère. Des gaz à effet de serre. Mais aussi quelques substances que l’on aimerait tout autant éviter d’y voir. Les produits chimiques dits éternels que les scientifiques appellent PFAS.


au sommaire


    Les décharges sont une catastrophe pour le climat. Dans certaines régions du monde, elles sont devenues les principaux émetteurs de méthane (CH4)), un puissant gaz à effet de serre. Comment ? Par l'action de micro-organismesmicro-organismes qui décomposent les déchets produisant un gazgaz dit de décharge composé pour moitié environ de CH4 - et pour reste, principalement du dioxyde de carbone (CO2) ce qui n'est pas bien mieux en matièrematière de climat.

    Des gaz à effet de serre et des produits chimiques éternels

    Ainsi, une décharge qui « rote » renvoie dans l'atmosphère, des gaz néfastes à notre climat. Mais ce n'est pas tout, affirment aujourd'hui des chercheurs de American Chemical Society dans les Environmental Science & Technology Letters. Ils montrent en effet que les rots des décharges contiennent aussi des substances per- et polyfluoroalkyles, les fameux produits chimiques dits éternels connus sous l'acronyme PFAS. Des produits qui présentent potentiellement un danger pour l'environnement et pour notre santé.

    L'équipe avait déjà établi que les déchets contenant des PFAS peuvent contaminer l'eau qui s'infiltre dans les décharges. Mais alors que ce lixiviat est généralement traité avec d'être relâché dans l'environnement, les gaz qui s'échappent des décharges sont souvent rejetés sans traitement.

    Autant de PFAS dans l’air que dans l’eau

    Les mesures réalisées par les chercheurs dans trois décharges de Floride (États-Unis) montrent que les niveaux de certains PFAS - des alcoolsalcools fluorotélomères surtout - dans les gaz de décharge sont jusqu'à deux ordres de grandeurordres de grandeur supérieurs à ceux relevés par des études précédentes menées dans d'autres décharges. Résultat, la quantité annuelleannuelle de produits chimiques éternels sortant des décharges par les émissions de gaz pourrait être similaire, voire supérieure, à la quantité sortant par les lixiviats. D'où l'importance de prendre ces gaz en compte dans les stratégies d'atténuation des expositions. L'efficacité de l'incinération des vapeurs pour éliminer ces PFAS devrait notamment être étudiée avec le plus grand sérieux.

    Cahiers de Futura

    ---

    NOUVEAU. Le Mag Futura se transforme en version 100% numérique. Découvrez Les Cahiers de Futura et explorez chaque trimestre les futurs possibles à partir de 25€/an. 

    Dans le nouveau numéro, nous plongeons au cœur des réalités cachées du recyclage. 

    JE M'ABONNE

    J'ACHÈTE CE NUMÉRO

    Futura est un média scientifique indépendant et engagé qui a besoin de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, décrypter. Pour encourager cette démarche et découvrir nos prochaines publications, l'abonnement reste le meilleur moyen de nous soutenir.

    Découvre les Cahiers de Futura n°2 : Le grand mirage du recyclage