Planète

Première mondiale : de la moelle osseuse retrouvée dans des fossiles !

ActualitéClassé sous :paléontologie , moelle osseuse , fossile

Pour la première fois au monde, des chercheurs sont parvenus à extraire de la moelle osseuse intacte de fossiles âgés de 10 millions d'années. Les créatures qui ont fait ce don exceptionnel à la communauté scientifique sont des grenouilles nommées Rana pueyoi et des salamandres.

De la moelle osseuse (images B, C, et en vue rapprochée sur l'image D) a pu être extraite des restes fossilisés d'une grenouille Rana pueyoi (A) Cette espèce vivait il y a 10 millions d'années (Crédits : M.E. McNamara/Geology)

En 2005 des chercheurs annonçaient avoir découvert, dans un os de Tyrannosaure, des tissus préservés. A l'époque, la nouvelle avait fait grand bruit. Aujourd'hui, on apprend par le biais du journal Geology que l'exploit vient d'être renouvelé. Et plutôt deux fois qu'une, puisqu'il s'agit dans ce cas de moelle osseuse !

Les bienveillants donateurs sont des amphibiens retrouvés dans une région autrefois recouverte d'un lac, située dans la province de Teruel, en Espagne. De nos jours, ces espèces sont éteintes, mais la famille à laquelle ils appartiennent perdure encore.

Les chercheurs sont actuellement à la recherche d'ADN et de molécules organiques préservées. Dans tous les cas, cette découverte est porteuse d'espoir. Imaginons que l'on retrouve de la moelle osseuse de dinosaures ; alors, le vaste débat consistant à savoir si ces créatures étaient à « sang chaud » ou à « sang froid » pourrait être tranché.

Une question se pose : est-il possible que des fossiles déjà mis au jour recèlent en leur sein des tissus, et qu'on ne les ait pas découverts faute d'avoir brisé les échantillons ? Il faudrait demander l'avis des conservateurs de musée, qui risquent de voir d'un mauvais œil que l'on mette en pièces leurs collections !

Cela vous intéressera aussi