Cela vous intéressera aussi

Pour considérer la couleurcouleur du sang des animaux, il faut différencier les VertébrésVertébrés des InvertébrésInvertébrés.

La couleur du sang chez les Vertébrés

Chez les Vertébrés, le sang transporte l'oxygèneoxygène grâce à une protéineprotéine contenue dans les globules rougesglobules rouges (hématies ou érythrocytes) : l'hémoglobinehémoglobine. Les quatre atomesatomes de ferfer de cette protéine en font un pigmentpigment qui absorbe toutes les longueurs d'ondeslongueurs d'ondes de la lumièrelumière, sauf le rouge. C'est pour cette raison que le sang des Vertébrés est rouge.

Il faut noter que si les veines peuvent paraître bleues, elles contiennent bien du sang rouge, même si celui-ci est plus foncé que le sang oxygéné. C'est la peau, en tenant lieu de filtre, qui semble donner une couleur bleue à ce sang rouge sombre.

La couleur du sang chez les Invertébrés

En revanche, chez les Invertébrés, les choses sont légèrement différentes. L'hémolymphehémolymphe, c'est-à-dire le liquideliquide qui joue le rôle du sang, ne contient pas d'hémoglobine mais de l'hémocyanine. Ce pigment transporteur d'oxygène contient des atomes de cuivrecuivre en lieu et place des atomes de fer, ce qui lui donne une couleur bleu-vert.

C'est pour cette raison que le sang des insectesinsectes ou des crustacéscrustacés n'est pas rouge, mais bleu-vert. L'exemple le plus connu d'animal à sang bleu est celui d'un arthropodearthropode appelé parfois « crabe au sang bleu » : la limule (Limulus sp.).

Tous les animaux n'ont donc pas du sang rouge, certains peuvent se prévaloir d'avoir du « sang bleu », ou du moins une hémolymphe bleue.