Planète

En bref : l’avenir du thon rouge se joue à Agadir

ActualitéClassé sous :développement durable , océanographie , thon

La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique est actuellement réunie au Maroc. Nous saurons bientôt si les quotas de pêche du thon rouge 2011-2012 sont reconduits, comme le préconise la commission scientifique, pour les deux prochaines années. Déjà une bonne nouvelle : le stock de cette espèce menacée par la surpêche se renouvellerait. 

Selon le WWF, 18.000 t de thons rouges auraient été pêchées illégalement entre 2000 et 2010. © naturepl.com, David Fleetham, WWF-Canon

Le sort des thons rouges de l'Atlantique et de la Méditerranée se joue actuellement à Agadir au Maroc. La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (Iccat) y est en effet réunie depuis ce lundi 12 novembre afin de définir les quotas de pêche autorisés pour ces deux prochaines années. Ne l'oublions pas, la démarche doit permettre une reconstitution des stocks de cette espèce mise à mal par la surpêche.

Ce rassemblement a pu débuter dans un climat serein. En effet, le nombre de thons rouges vivant au sein des eaux dépendant de l'Iccat augmenterait à nouveau. C'est en substance ce qu'a déclaré la commission scientifique de cet organisme en octobre dernier. Cependant, les experts recommandent un maintien des quotas définis pour les années 2011 et 2012. En cause, les données transmises par chaque État concernant les pêches illégales ne seraient pas « sûres ». L'écart entre les quantités de poissons commercialisés et les quotas alloués ne cesserait en effet de se creuser. Par ailleurs, des limites stables permettraient, toujours selon la commission scientifique, de sauver l’espèce d'ici 2022 avec une chance de réussite de 63 %.

Pour rappel, les prises de thons rouges ont été limitées ces deux dernières années à 12.900 t dans l'Atlantique est et la Méditerranée. Durant la même période (2011-2012), le quota a été fixé à 1.750 t pour l'Atlantique ouest. Nous saurons donc à partir du 19 novembre si ces chiffres sont reconduits en 2013 et 2014. Diverses associations, à l'image du WWF Méditerranée, le souhaitent d'ores et déjà. Elles espèrent également que des mesures adéquates seront prises afin de lutter contre les fraudes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi